Accueil > Multimedia > Interviews > Allan St-Maximin : « Très heureux d’être ici »


Interviews :

Allan St-Maximin : « Très heureux d’être ici »
Ogcnissa.com, le 09/08/2017 à 00h32

Ailier gauche, nouveau plus gros transfert de l'histoire du Gym, Allan Saint-Maximin s'est livré en conférence de presse avec enthousiasme sur son arrivée à Nice et son envie de grandir avec le club.

- Allan, tu es le transfert le plus élevé de l’histoire du club (10 M€). Qu’est-ce que cela t'inspire?

Je n’étais pas au courant déjà. Et je pense que vous savez que je n’ai pas le droit d’évoquer ce sujet. En tout cas, je pense que ça se voit sur mon visage... je suis hyper-content et très heureux d’être ici.

- Ton arrivée à Nice a pris un certain temps. Comment as-tu vécu cette longue période d'incertitude ?

C’est vrai que c’était une situation très compliquée. Ca fait déjà 7 mois que le tout premier rendez-vous a eu lieu avec Nice. Donc ça a été long. Mais souvent quand c’est long... et que cela aboutit, c’est encore meilleur. Plus c'est long plus c'est bon ! (rires). C’est un grand soulagement.

- Est-ce que tu peux expliquer le choix de tourner le dos à Monaco ?

Ce n'est pas forcément tourner le dos à Monaco. Je pense que tout le monde le sait, l’OGC Nice est en développement, tout comme moi. J’ai besoin de progresser. Il fallait que je prenne une décision. J’ai pris le temps de bien réfléchir avec mon entourage et j’ai estimé que c’était le meilleur choix à faire pour moi. Après, je n’ai pas la science infuse... mais j’espère que j’ai fait le bon choix. Et j’en suis vraiment persuadé.

- Tu as beaucoup changé de club ces dernières saisons, est-ce important pour toi de te stabiliser dans un club maintenant ?


C'est vrai. J’ai un peu fait le pigeon voyageur (rires). Le mot exact que je cherche c’est la “stabilité”. Pour moi et ma famille, j’avais besoin de m’inscrire dans la durée avec un club. Depuis le début, j’ai toujours voulu signer à Nice et je suis très content d’être là aujourd'hui.

- Que retiens-tu de tes différentes expériences dans ces clubs ?

Toutes les expériences que j'ai eues ont été très enrichissantes. J’ai beaucoup appris. J’ai mûri avec l’arrivée de mes deux petites filles. Pour moi aujourd'hui, c’est un nouveau départ.

- Evoluer avec Mario Balotelli ou Wesley Sneijder, c'est important pour toi ?

On le sait, Sneijder c'est un meneur de jeu exceptionnel. Pour moi, il avait de grandes chances d'avoir le ballon d'or. Mario, pareil. Dante, c'est un joueur exemplaire. Il faut s'inspirer des joueurs comme ça et c'est un réel plaisir de m'entraîner à côté de joueurs comme ça.

- Et d'avoir Lucien Favre comme coach, qui est réputé pour faire progresser les jeunes joueurs, ça a joué dans ta décision de venir ici ?

Oui, je suis ici pour apprendre et surtout progresser. J'ai beaucoup d'ambition et travailler aux côtés d'un entraîneur qui va me donner la chance de progresser, c'est le plus important pour moi.

- As-tu pris des renseignements auprès d'autres joueurs avant de t'engager ici ? N'as-tu pas eu trop peur lorsque tu as vu les vestiaires ?

(rires) Sincèrement, non. Comme je l'ai dit, l'OGC Nice est en développement. Ça ne m'a pas choqué plus que ça. Le 2 octobre, on changera de dimension. Le stade a été refait, il va y avoir ce nouveau centre d'entraînement. On va vraiment prendre un réel plaisir.

- Es-tu prêt à jouer dès ce week-end ?

J’ai fait toute la préparation avec Monaco, donc physiquement je suis prêt. Après comme je l'ai dit, je suis venu pour progresser et pour apprendre. Cette décision appartient au coach, et je pense que si je donne le meilleur de moi-même, je vais mettre toutes les chances de mon côté pour gagner ma place de titulaire.

- A quelle place tu te sens le mieux sur le terrain ?

Je me sens le mieux en milieu gauche. Mais il n’y a aucune place ou je souhaite spécialement évoluer. Franchement, je suis un amoureux du football. Peu importe où je joue, j’ai surtout très envie d’être sur le terrain. Après bon, il ne faut quand même pas me mettre gardien... (rires)

- Par le passé, on t'a donné une étiquette de joueur qui était ingérable, où en es-tu de tout ça ?

Comme je l'ai dit, pour moi c'est du passé. J'ai muri, j'ai grandi. Tout ça c'est derrière moi. Le plus important, c’est le présent et le futur, et surtout l'histoire que je vais écrire avec l’OGC Nice.

- Quand on regarde tes derniers clubs, il y a Bastia. As-tu besoin d'être dans un environnement un peu plus sanguin pour être bien sur le terrain ?

C'est vrai que j'ai eu cette chance, et je tiens à remercier aussi le club de Bastia, car c'est en grande partie grâce à eux que je suis là aujourd'hui. Ils m'ont donné la chance de jouer et de faire une saison pleine l'année dernière. Et j'ai maintenant la chance d'avoir ici, à Nice, un club très familiale, et surtout un club qui me voulait vraiment.

- Tu as passé quelques heures avec ce groupe, est-ce que tu sens que l'exploit est possible contre Naples ?

Tout le monde sait que dans le football, tout est possible. Après, il va falloir tout donner pour aller chercher la qualification. On est tous motivé et près à travailler pour aller chercher la victoire. Mais il y a un match avant, celui de vendredi, qui est tout aussi important. On va prendre match par match

- Tu parles du match à domicile contre Troyes. Quelle image as-tu de l'Allianz Riviera et de son public ?

J'y ai joué la saison dernière avec Bastia. Je me souviens de l'aigle. Après je n'ai pas forcement beaucoup de souvenir du stade vu que je n'y ai joué qu'une seule fois et 45 minutes seulement. Après au niveau de l'ambiance, on connait les supporters. Ce n'est pas nouveau, on sait que c'est un club qui a beaucoup de supporters, avec une ferveur, et c'est très important car ça donne encore plus envie de se dépasser en tant que joueur.




- Retour -








Ligue des Champions
mer. 16/08/2017 à 20h45


Naples - Nice : 2-0

Résumé » Photos »



  3e journee de Ligue 1
sam. 19/08/2017 à 20h



Pts J V N D Diff
 13.    Strasbourg 3 2 1 0 1 -1
 14.    Rennes 1 2 0 1 1 -1
 15.    Nice 0 2 0 0 2 -2
 16.    Caen 0 2 0 0 2 -2
 17.    Metz 0 2 0 0 2 -4



  [C1] mer. 02/08 (20h45) Amsterdam - Nice : 2 - 2
  [L1] 1re sam. 05/08 (20h) St-Etienne - Nice : 1 - 0
  [L1] 2e  ven. 11/08 (19h) Nice - Troyes : 1 - 2
  [C1] mer. 16/08 (20h45) Naples - Nice : 2 - 0
  [L1] 3e  sam. 19/08 (20h) Nice - Guingamp
  [C1] mar. 22/08 (20h45) Nice - Naples
  [L1] 4e  sam. 26/08 (20h) Amiens - Nice