Accueil > Multimedia > Presse > Favre : « Mario a besoin de soutien »


Presse :

Favre : « Mario a besoin de soutien »
uefa.com, le 16/10/2017 à 17h51

Lucien Favre a accordé un entretien avant le rendez-vous contre la Lazio. L'occasion de s'attarder sur Mario Balotelli, l'Italien de son effectif.

Lucien Favre, entraîneur de l'OGC Nice, a débuté sa deuxième saison à la tête des Aiglons. Le Suisse est arrivé en même temps que Mario Balotelli, "Super Mario" pour le public quand il marque mais aussi un joueur fantasque, capable de tout. Il revient sur la gestion de l'Italien au quotidien.

« Il fait certaines choses mieux qu'au début. Mario a besoin de soutien, besoin qu'on lui parle. Il a besoin que les joueurs soient proches de lui parce qu'il sent bien le jeu et il sait comment être décisif. Il a beaucoup progressé dans ses déplacements, il devient plus altruiste et efficace. Il a encore beaucoup de travail à faire mais nous savons sur quoi. »

« Il travaille très dur à l'entraînement, il vient faire le pressing quand il a perdu le ballon. C'est un petit pas en avant mais c'est très important. Après, ça ne va pas se mettre en place en un an, il a besoin de temps. J'étais déjà agréablement surpris par ses progrès l'année dernière et aujourd'hui, il est encore plus impliqué dans le jeu. Il fait de gros efforts pour atteindre le niveau requis ».

L'UEFA Europa League ? "Ce n'est pas fini"

Avec un Mario Balotelli plus impliqué, au service de ses partenaires et vice-versa, l'OGC Nice peut viser une belle campagne européenne, un an après avoir fini dernier de son groupe d'UEFA Europa League. Malgré les nombreux départs (Belhanda, Dalbert, Baysse, Ricardo Pereira, Eysseric), les Azuréens ont su repartir, aller chercher une place européenne contre l'Ajax et gagner leurs deux premiers matches de la saison, à Zulte-Waregem et contre le Vitesse Arnhem.

« Nous avons six points en deux matches, nous avons marqué huit buts pour un seul concédé mais ce n'est pas fini. La Lazio compte aussi six points, nous ne sommes pas encore au chaud. Il n'y a pas d'adversaire facile, cela rend cette compétition intéressante pour les joueurs, elle les aide à progresser car chaque match est compliqué. L'année dernière, nous avons rencontré de très bonnes équipes (Schalke, Krasnodar, Salzbourg, ndlr), nous avions perdu nos deux premiers matches. Et j'ai toujours dit que cela allait être compliqué encore cette saison, à cause du temps qu'il faudrait pour remplacer les joueurs-clé qui étaient partis. »






- Retour -






9e journee de Ligue 1
ven. 05/10/2018 à 20h45


Toulouse - Nice : 1-1

Résumé » Photos » Vidéo »



  10e journee de Ligue 1
dim. 21/10/2018 à 21h



Pts J V N D Diff
 10.    Angers 11 9 3 2 4 -1
 11.    Rennes 11 9 3 2 4 -2
 12.    Nice 11 9 3 2 4 -6
 13.    Amiens 10 9 3 1 5 -2
 14.    Nimes 10 9 2 4 3 -3



   6e  sam. 22/09 (20h) Montpellier - Nice : 1 - 0
   7e  mar. 25/09 (19h) Nantes - Nice : 1 - 2
   8e  sam. 29/09 (17h15) Nice - PSG : 0 - 3
   9e  ven. 05/10 (20h45) Toulouse - Nice : 1 - 1
   10e  dim. 21/10 (21h) Nice - Marseille
   11e  dim. 28/10 (17h) Bordeaux - Nice
  mer. 31/10 (18h45) Nice - Auxerre