Accueil > Actualité > Kévin Gomis, l'esprit guerrier



Portraits :

Kévin Gomis, l'esprit guerrier
Direct-Azur, le 23/01/2012 à 10h32

Du haut de ses 185 cm pour 85 kg, ce solide gaillard de 23 ans – il les a fêtés vendredi –, est un guerrier qui se délecte des duels avec ses rivaux et constitue déjà un atout de poids pour le Gym empêtré dans la lutte pour le maintien.

«Mais je ne suis pas un boucher pour autant, prévient-il d’emblée. Je veux étoffer mon jeu, devenir le plus complet possible. Les qualités d’un Vidic ou d’un Ferdinand dans l’engagement, et les qualités de Piqué ou Terry à la relance sont des modèles.»
Car celui qui s’est fait une spécialité des coups de pied arrêtés dans son ancien club de Naval (Portugal) possède de vraies qualités techniques qu’il s’efforce de développer au quotidien et sans relâche.

« Je me suis toujours battu plus que les autres »

Totalement méconnu du public niçois à son arrivée sur la Côte en août dernier, le natif de Rouen est en train de se faire un nom à force d’enchaîner les prestations sans ratures au sein du groupe rouge et noir. «Je n’ai jamais été la star de mon équipe, je me suis toujours plus battu que les autres pour réussir.» C’est au FC Rouen que Kévin prendra sa première licence à tout juste 5 ans. Après un détour par l’US Quevilly, il intègre le centre de formation du Havre jusqu’à ses 15 ans. Un club dans lequel il ne sera pas conservé, mais Kévin prendra une belle revanche avec Guingamp. «On était devenu champion de France des U18 en battant Le Havre en finale. Ce match me tenait particulièrement à coeur, il y avait encore quelques potes en face. Ce fut un super souvenir de les battre !»

« Je m’identifie aux valeurs niçoises »

Après six mois en CFA, Kévin terminera la saison 2008-2009 avec l’effectif pro breton qui gagnera, cette saison-là, la Coupe de France. Même s’il ne joue quasiment pas, il apprend beaucoup à l’entraînement grâce aux conseils de ses coéquipiers notamment Bassila et Oruma. «J’ai toujours les oreilles grandes ouvertes. J’ai été éduqué comme ça.» Malgré cela, le jeune Gomis ne s’entendra pas sur les termes d’un premier contrat pro en Bretagne. Loin de se décourager, il prend alors la direction de Naval et le Portugal pour un premier baptême du feu contre le FC Porto. «Une très belle équipe avec notamment deux très bons attaquants, Falcao et Hulk. Une seconde de déconcentration contre ce type d’attaquants t’es forcément fatale !» assure-t-il. Contacté par Sochaux et suivi Outre-Manche par Newcaste, Kévin Gomis optera finalement pour l’OGCN. «J’ai senti un réel intérêt de ce club qui a toujours été sincère avec moi. De Nice, je ne connaissais pourtant que les supporters ! J’adore ce genre de public chaud qui n’arrête jamais de chanter, et qui se déplace même jusqu’à Brest ! Je m’identifie aux valeurs niçoises, je veux connaître le grand stade et grandir avec ce club !».




- Retour -






13e journee de Ligue 1
dim. 19/11/2017 à 15h


Caen - Nice : 1-1

Résumé » Photos »



  Ligue Europa
jeu. 23/11/2017 à 19h



Pts J V N D Diff
 14.    Guingamp 15 13 4 3 6 -8
 15.    Angers 14 13 2 8 3 -3
 16.    Nice 14 13 4 2 7 -5
 17.    Strasbourg 13 13 3 4 6 -9
 18.    Lille 12 12 3 3 6 -4



   11e  ven. 27/10 (20h45) PSG - Nice : 3 - 0
  jeu. 02/11 (21h05) Lazio - Nice : 1 - 0
   12e  dim. 05/11 (15h) Nice - Dijon : 1 - 0
   13e  dim. 19/11 (15h) Caen - Nice : 1 - 1
  jeu. 23/11 (19h) Nice - Zulte-Waregem
   14e  dim. 26/11 (15h) Nice - Lyon
   15e  mer. 29/11 (19h) Toulouse - Nice