Accueil > Multimedia > Interviews > Bigné, fier d'être niçois



Interviews :

Bigné, fier d'être niçois
Nice-Matin, le 17/05/2003 à 08h09

Désormais au Gym pour trois saisons, le Breton marque ainsi son attachement à un projet sportif et à un club qui l'a complètement adopté et relancé. Yoann est bien décidé à vivre une grande aventure à Nice.

Cette fois c'est sûr : Astérix a définitivement quitté l'Armorique !

Depuis mercredi et le paraphe d'un contrat en bonne et due forme, Yoann bigné a mis cap au Sud, pour poursuivre l'aventue avec les irréductibles niçois.

Un joli conte, de fait, qaui met ainsi fin à un long bail exclusif avec ce Stade Rennais où le petit milieu de terrain (1,68m pour 65 kgs) était soumis les dernières saisons au même régime que Panoramix : interdit de jouer les soirs de banquet...

Avec 154 matches au compteur et une première saison convaincante sous le maillot rouge et boir, Yoann et le Gym ont semble-t-il fait le bon choix d'une association à durée déterminée.

Désormais intégéré et apprécié de tous, Yoann nous dit sa fierté d'être niçois.

- Que ressentez-vous après ce transfert définitif ?
C'est un soulagement. Ça me permet de voir la suite avec sérénité. Je ne savais pas trop où j'allais. Rennes ne m'avait pas appelé, on ne savait pas s'il y aurait un autre entrameur, si je rentrais dans leurs plans... Je suis très content d'avoir signé et de continuer l'aventure niçoise, vu la saison qu'on a passée. J'ai envie de faire aussi bien l'an prochain et pourquoi pas mieux ?

- Etiez-vous en contact avec d'autres clubs ?
Guingamp s'était manifesté auprès de mon manager mais je crois que le transfert les gênait un peu... Et puis je préfère Nice, ça s'est bien passé ici et les dirigeants m'ont voulu, alors tout va bien.

- Financièrement, vous vous y retrouvez ?
Par rapport au salaire que j'avais là-bas, j'ai quand même dû faire un effort. Mais bon, je me plais ici, et puis le projet m'intéressait.

- Quelles satisfactions personnelles tirez-vous de cette saison au Gym ?
Déjà au nombre de matchs, je crois que c'est la saison où j'en ai fait le plus. J'en avais disputé 27 tout au début avec Rennes mais j'en suis à trente et un aujourd'hui. Ça fait donc plaisir de jouer autant et d'avoir la confiance de l'entraîneur. Le bilan personnel est donc satisfaisant, même si j'ai connu un petit trou entre novembre et décembre. Ça m'arrive souvent à cette période, sans que je sache trop pourquoi.

- Vous avez pleinement convaincu à Nice, c'était loin d'être le cas à Rennes... Comment l'expliquez-vous ?
C'était surtout un choix d'entraîneur. On ne m'a jamais trop expliqué pourquoi je ne jouais pas. La saison passée quand Gourouff est arrivé, il m'a dit qu'il ne comptait pas sur moi. Après, suite aux mauvais résultats de l'équipe, il m'a réintégré et a été très surpris positivement. Parfois c'est difficile quand on donne le maximum à l'entraînement et qu'on voit qu'on n'entre pas dans les plans d'un entraîneur. On peut avoir tendance à se relâcher dans la tête.

- Au niveau du jeu et du placement, êtes-vous heureux à Nice ?
Oui. J'ai été formé en milieu défensif, plutôt axial, Guy David m'a même fait joua numéro dix mais Paul Le Guen m'utilisait déjà excentré. En fait j'ai bien pris mes repères sur le coté même si ce ne sont pas les mêmes efforts.

- Qu'avez-vous changé dans votre façon de jouer ?
Disons que je me suis plus assagi. Je me fixe davantage sur le côté droit alors qu'avant ,je me dispersais un peu trop sur le terrain. Du coup, je n'arrivais pas à finir les matchs...

- Comment abordez-vous la venue de Bordeaux ?
Contre les Girondins, on a une petite revanche à prendre après le score de l'aller et ce but refusé qui aurait pu tout changer. C'est le dernier match à domicile et on a déjà prouvé qu'on est à la hauteur au Ray contre les grosses équipes. C'est à nous d'être vigilants et d'obtenir un résultat pour ne pas gâcher cette saison.

- Et l'an prochain ?
Il faudra être exigeant et faire une bonne préparation.On dit toujours que la deuxième saison est la plus dure. On sera plus attendus. Il faudra bien débuter le championnat. »

Christophe DEPIOT
Samedi 17 mai 2003
Tous droits réservés - © Nice-Matin






- Retour -






13e journee de Ligue 1
sam. 10/11/2018 à 20h


Nimes - Nice : 0-1

Résumé » Photos » Vidéo »



  14e journee de Ligue 1
dim. 25/11/2018 à 17h



Pts J V N D Diff
 5.    St-Etienne 23 13 6 5 2 +2
 6.    Marseille 22 13 7 1 5 +3
 7.    Nice 20 13 6 2 5 -4
 8.    Strasbourg 18 13 4 6 3 +4
 9.    Reims 17 13 4 5 4 -4



   11e  dim. 28/10 (17h) Bordeaux - Nice : 0 - 1
  mer. 31/10 (18h45) Nice - Auxerre : 3 - 2
   12e  sam. 03/11 (20h) Nice - Amiens : 1 - 0
   13e  sam. 10/11 (20h) Nimes - Nice : 0 - 1
   14e  dim. 25/11 (17h) Nice - Lille
   15e  sam. 01/12 (20h) Guingamp - Nice
   16e  mar. 04/12 (19h) Nice - Angers