154 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Avis de tempête sur la Côte d'Azur ?


Presse :

Avis de tempête sur la Côte d'Azur ?
BeIn Sport, le 01/08/2014 à 15h25

Des matchs de préparation très inquiétants, des cadres sur le départ, un entraîneur qui a refusé de prolonger et un effectif encore rajeuni... Nice aborde la nouvelle saison dans le doute. Et sans aucune garantie.

A quoi s’attendre ?

Passé tout près de la relégation la saison dernière, Nice a entamé la préparation avec très peu de certitudes et beaucoup d’interrogations. Claude Puel n’a pas prolongé mais n’a manifesté aucune velléité de départ pour autant. Il passera donc sa troisième saison sur le banc niçois. En revanche, alors que Dario Cvitanich et Didier Digard sont susceptibles de partir, David Ospina a déjà fait ses valises pour Arsenal. Malheureusement pour le club, les deux premiers font partie des cadres de cette équipe de Nice, qui avait terminé quatrième il y a deux ans avant de s’écrouler lors du dernier exercice. Si les dirigeants ont évidemment prévu de les remplacer en cas de départ, ils devraient avoir beaucoup de mal à les faire oublier. Le buteur argentin, auteur de 19 buts pour sa première année sur la Côte d’Azur, sort certes d’une saison très compliquée. Mais il a longtemps été, avec Digard et justement Ospina, l’un des seuls Aiglons à maintenir l’équipe à flot dans les périodes de trouble. Pas au mieux financièrement, le GYM compte sur un amalgame entre jeunes et anciens pour résister aux difficultés qui s’annoncent. Mais les matchs de préparation ont pris des allures de naufrage collectif (5-1 à Norwich lors de la dernière sortie) et démontré que la transition ne s’annonçait pas de tout repos. Encore rajeuni (le deuxième fils de l’entraîneur niçois, Paulin, a rejoint Grégoire dans le groupe pro), l’effectif niçois présentera une moyenne d’âge très faible que Puel devra compenser avec beaucoup d’intelligence. L’ancien coach de Lille pourrait notamment miser sur un nouveau schéma de jeu avec trois défenseurs axiaux et deux attaquants de pointe. Pour l’instant, Nice se cherche encore et Cvitanich et Digard sont toujours là. Mais dans le contexte actuel, les Niçois ne devraient pas pouvoir espérer mieux que le maintien. Limiter la casse serait même déjà très bien.

Un joueur à suivre

Ils sont désormais trois Suédois à évoluer dans le championnat de France. Niklas Hult a en effet rejoint Zlatan Ibrahimovic (PSG) et Ola Toivonen (Rennes) en L1. Mais au même titre que Julien Vercauteren, le nouveau joueur belge de Nice arrivé lui aussi cet été, Hult constitue pour le moment une inconnue pour les supporters niçois. Et pour cause : à 24 ans, le nouveau milieu de terrain niçois n’a connu que le modeste club suédois d’Elfsborg dans sa carrière. Ce qui n’empêche pas Claude Puel d’être persuadé d’avoir fait la bonne pioche avec l’arrivée de ce milieu excentré gauche capable également de jouer un cran plus bas. Lors des matchs de préparation, l’international suédois (deux sélections) a même été utilisé dans l’axe à la récupération aux côtés de Mendy. Si Hult s’adapte rapidement à la France et à la L1, Nice risque peut-être de se féliciter de ce renfort signé pour trois saisons et moins d’un million d’euros (800 000).

La phrase de l’été

« Notre effectif n’est pas déplumé comme on le dit. Ce n’est pas l’évaporation des cadres annoncée. J’entends que tout le monde va partir. Ce n’est pas vrai. Des cadres, il y en a et il en faut pour encadrer les jeunes. » (Jean-Pierre Rivère, président)

Un chiffre à retenir

3. Comme le nombre de matchs de la saison dernière lors desquels Claude Puel avait pu présenter son équipe-type. Le reste du temps, l’entraîneur niçois a constamment dû composer avec des blessures ou des absents pour raisons diverses.

Où en est le Mercato ?

Les dirigeants niçois ne sont pas dupes. Ils sont conscients des envies de départ de Didier Digard et Dario Cvitanich. Les deux joueurs ont des touches mais rien de forcément très concret pour l’instant. Et la saison dernière très décevante du second (huit buts) a refroidi de nombreuses pistes potentielles. Toutefois, contrairement à David Ospina, l’ancien capitaine des Aiglons et son meilleur buteur sont toujours là pour le moment. Cela tombe bien car Nice n’a pas prévu de les remplacer. Le club azuréen n’a d’ailleurs enregistré que deux renforts (Hult et Vercauteren) pendant ce Mercato. Et sauf départ de Kolodziejczak (Saint-Etienne), le club pourrait éventuellement se contenter d’un gardien avant la fin du Mercato d’été.






- Retour -







17e journee de Ligue 1
sam. 07/12/2019 à 20h


Nice - Metz : 4-1

Résumé » Photos » Vidéo »



  18e journee de Ligue 1
sam. 14/12/2019 à 20h



Pts J V N D Diff
 11.    Monaco 24 16 7 3 6 +1
 12.    Angers 24 17 7 3 7 -3
 13.    Nice 23 17 7 2 8 -2
 14.    Brest 21 17 5 6 6 +1
 15.    Strasbourg 21 17 6 3 8 -3



   14e  sam. 23/11 (17h30) Lyon - Nice : 2 - 1
   15e  sam. 30/11 (20h) Nice - Angers : 3 - 1
   16e  mer. 04/12 (19h) St-Etienne - Nice : 4 - 1
   17e  sam. 07/12 (20h) Nice - Metz : 4 - 1
   18e  sam. 14/12 (20h) Brest - Nice
   19e  sam. 21/12 (20h) Nice - Toulouse
  dim. 05/01 (17h15) Frejus St Raphael - Nice



Coupe de France :  Fréjus St Raphaël - Nic...
Actualité :  Le berger n'est plus
Ligue 1 :  Nice - Metz : 4 - 1