122 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Nice : La belle occasion



Presse :

Nice : La belle occasion
Nice-Matin, le 20/09/2003 à 08h04

Dans un stade qui va se mettre à chanter, le Gym (privé de Roy et Laslandes) peut s'offrir en cas de succés une place dans le trio de tête. Le LOSC, au complet, est un candidat solide

Placé entre la venue des Canaris et un déplacement très attendu à Marseille, voilà un rendez-vous qui ne fait peut-être pas chavirer les imaginations ; apparences trompeuses, car ce Nice-Lille, ce soir au Ray, peut rapporter énormément. 4e, en embuscade, position de choix, les Aiglons reçoivent la révélation du début de saison, le LOSC, dont la 3e place n'est pas le fruit du hasard. Un duel entre troubles fêtes, petits budgets, mais convictions solides. Le vainqueur du soir aura franchi un pas important et, d'une certaine façon, verra les portes du rêve s'ouvrir en grand face à lui.

C'est, pour le Gym, l'occasion de frapper un nouveau grand coup. De réaffirmer l'étonnant parcours de la saison dernière, mais en plus grand, car chacun sait qu'il est toujours plus délicat de confirmer. Un stade clairsemé, ce soir (la location n'a pas marché très fort) serait donc une forme d'injustice pour ces Aiglons volontaires et haut perchés ; il est vrai que la deuxième quinzaine de septembre n'est jamais tendre pour le porte-feuille du spectateur. « Quand on aime, on ne compte pas » :
pas toujours simple de faire respecter l'adage. Un bon point, ce choc du haut du tableau a échappé au tarif « match de gala ». Pour sa dernière soirée d'été, on notera aussi que le Ray va se remettre à chanter ; après la « grève » de la Brigade Sud samedi dernier (suite à l'interpellation de deux supporters), la tribune Sud a promis de redonner de la voix et de la couleur. Les Aiglons vont apprécier...

Sans Roy ni Laslandes
Des Niçois privés de Lilian Laslandes (liaison à la cuisse) et Eric Roy (mollet). Joueurs d'influence, ils ont dû renoncer au résultat des échographies passées hier après-midi. Lilian Laslandes devrait reprendre l'entraînement mardi et Eric Roy un peu plus tard, l'ancien Marseillais étant de toute façon suspendu pour le choc au Vélodrome. Comme prévu, c'est Olivier Echouafni qui va disputer son premier match en titulaire au Ray, au poste d'Eric Roy. Devant, Poussin Meslin ne devrait pas manquer d'appétit pour son retour annoncé, associé à Malek Cherrad comme le 12 juillet dernier contre les Suédois d'Orgryte (2-1, but de Meslin et passe de Cherrad).

« La force de Nice, c'est son groupe ; à nous de le démontrer de nouveau. On sera tendus vers le résultat », souligne cap'tain José Cobos, partant à 100 % malgré un genou un peu douloureux cette semaine.

A Lille, qui va se présenter au complet, le Bulgare Mantchev (4 buts) pourrait évoluer seul en pointe, épaulé par Makoun ou Tapia, le LOSC de Claude Puel (à la façon du Gym) évoluant avec une charnière défensive renforcée (Delpierre, taciu, Abidal).

« On se méfie de Mantchev, nais aussi du pied gauche de Brunel, de Tapia qui peut faire la différence », note Gernot Rohr. « Lille présente un collectif solide, c'est un état d'esprit comparable au nôtre. On ne se prend pas pour une grosse équipe, mais si on gagne, on sera peut-être en mesure le jouer la première place à Marseille. C'est un beau défi... le groupe est prêt, concentré ».

« C'est sur ce genre de rencontre que l'on bâtit l'avenir. Avec Olivier (Echouafni) et Poussin (Meslin), nos absents seront bien remplacés. Il y a tout pour faire un beau match. On a besoin de notre public. J'espère que le stade aussi répondra présent ».

Après Nantes, les Aiglons vont chercher à confirmer. Histoire d'aborder le voyage en Automne, ailes déployées.

François PATURLE
© Nice-Matin






- Retour -







16e journee de Ligue 1
mer. 04/12/2019 à 19h


St-Etienne - Nice : 4-1

Résumé » Photos » Vidéo »



  17e journee de Ligue 1
sam. 07/12/2019 à 20h



Pts J V N D Diff
 12.    Brest 21 16 5 6 5 +2
 13.    Monaco 21 15 6 3 6 -2
 14.    Nice 20 16 6 2 8 -5
 15.    Strasbourg 18 16 5 3 8 -5
 16.    Dijon 16 16 4 4 8 -7



   13e  ven. 08/11 (20h45) Nice - Bordeaux : 1 - 1
   14e  sam. 23/11 (17h30) Lyon - Nice : 2 - 1
   15e  sam. 30/11 (20h) Nice - Angers : 3 - 1
   16e  mer. 04/12 (19h) St-Etienne - Nice : 4 - 1
   17e  sam. 07/12 (20h) Nice - Metz
   18e  sam. 14/12 (20h) Brest - Nice
   19e  sam. 21/12 (20h) Nice - Toulouse