212 connectés
Accueil > Multimedia > Interviews > Andy Delort : « J'aime être décisif »


Interviews :

Andy Delort : « J'aime être décisif »
Ogcnissa.com, le 10/09/2021 à 15h58

Le nouvel attaquant du Gym Andy Delort a été présenté à la presse ce jour. Il explique ses motivations à rejoindre le projet niçois, la concurrence qui va s'installer avec les autres attaquants niçois et son ambition sous le maillot du Gym.

- As tu la sensation d'être un peu un rayon de soleil dans cette semaine qui a été plombée un peu par les sanctions, avec le club qui sort d'un contexte particulier ?

Oui c'est sûr, après je pense qu'on en a parlé longuement, donc on va passer à autre chose. Moi je suis très heureux d'être ici et je prend énormément de plaisir. Ca fait peu de temps que je suis là mais tout ce que j'attendais je l'ai aujourd'hui. Je suis très content d'avoir rejoint ce club, cette famille.

- A quand remonte les premiers contacts avec l'OGC Nice, et comment ce sont déroulées les négociations ?

Dès qu'on a parlé ensemble, on a vu qu'on avait les mêmes ambitions. Le projet me plaisait. On s'est mis d'accord et on a essayé d'avancer le plus vite possible.

- Tu arrives dans un club où il y a deux attaquants qui marchent bien. Comment vois tu cette concurrence ?

Ca fait quelques jours que je m'entraîne avec eux. Je vois la qualité. Je suis content de faire partie de ces trois attaquants, avec des profils différents. J'espère qu'à nous trois on va marquer le plus de buts possible et se faire le plus de passes décisives. Jouer ensemble pour que l'équipe en profite un maximum.

- A quel point ça a été compliqué pour toi de faire le choix entre Nice et l'OM ? Ce choix existait-il vraiment ?

Déjà, aujourd'hui je suis en face de vous, donc ça veut dire que mon choix il a été ici (rires). C'était deux projets. Après c'est moi qui ai pris ma décision avec ma famille. Je ne le regrette pas et je suis très fier d'être ici.

- Tu rejoins deux coéquipiers en sélection, Youcef Atal et Hicham Boudaoui. Ont-ils jouer un rôle dans votre venue ?

Bien sûr, je suis content de les retrouver. On en a toujours un peu parlé. Dès qu'il y a eu l'opportunité, on s'est envoyé des messages. Maintenant, on va se voir toute l'année (rires).

- Comment tu réagis aux propos de ton ancien président Nicollin, qui disait que l'histoire entre toi et Montpellier s'était terminée un peu en eau de boudin ?

Je comprend que les supporters montpelliérains ont été déçus. Après il y a beaucoup de messages qui m'ont un peu vexés car c'est allé un peu plus loin que ce que je pensais. Dans les histoires d'amour, plus il y a d'amour, plus il y a de haine. Je l'ai bien compris et j'ai bien compris cette phrase. En tout cas, je remercie le président Laurent Nicollin, avec qui on s'aimait beaucoup. Ca m'a fait beaucoup de mal quand je suis parti, par rapport à lui, au club, à mes anciens coéquipiers. Je remercie encore le président Nicollin que j'aime beaucoup et que j'estime beaucoup.

- Est ce que tu as envie de t'épanouir dans cette équipe qui marque beaucoup de buts et qui a comme coach Christophe Galtier ?

Si je suis ici, c'est parce que déjà il y a, pour moi, le meilleur coach français. J'ai vu à l'entraînement des joueurs de qualité. C'est ce qui m'a donné envie de venir. J'ai toujours aimé ce coach, et aujourd'hui pouvoir jouer pour lui, pouvoir être un de ses guerriers, j'en suis content et je suis persuadé qu'il va nous faire progresser et il va nous amener le plus haut possible j'espère.

- T'es tu donné un objectif de buts cette saison ?

En mettre le plus possible. Après, je ne suis pas un attaquant qui ne fait que marquer des buts, je fais des passes aussi. L'année dernière, je fini deuxième meilleur passeur du championnat. J'aime être décisif. Ce n'est pas que marquer des buts. Être dans le jeu, créer des espaces, que ce soit par des déviations, des appels. J'aime tout simplement que mon équipe marque et gagne des matchs. Que ce soit pour un but ou une passe décisive, j'aime être décisif tout simplement.

- L'an dernier, on parlait du duo Delort - Laborde. Est ce que tu retrouve en Kasper, en Amine, voir en Evann, une complicité possible sur ces premiers entraînements ?

Oui, sur ça il n'y a pas de soucis. Dès les premiers entraînements, j'ai bien analysé leur jeu. Je pense qu'ils connaissent le mien aussi. On est des joueurs intelligent et je pense que la complicité devrait se créer facilement.

- Cette concurrence vous fait peur ?

Il n'y a pas grand chose qui me fait peur (rires). Ça sachez le, direct (rires). Biensûr qu'il faut de la concurrence, surtout là quand c'est des joueurs de qualité comme ça. Ce n'est que du plaisir. On a trois profils différents. J'ai hâte de jouer avec eux et qu'on trouve une complicité.






- Retour -






10e journee de Ligue 1
dim. 17/10/2021 à 13h


Troyes - Nice : 1-0

Résumé » Vidéo »



  11e journee de Ligue 1
dim. 24/10/2021 à 13h



Pts J V N D Diff
 2.    Lens 18 10 5 3 2 +5
 3.    Marseille 17 9 5 2 2 +7
 4.    Nice
16 9 5 2 2 +12
 5.    Angers 16 10 4 4 2 +4
 6.    Lyon 16 10 4 4 2 +3



   7e  mer. 22/09 (21h) Lorient - Nice : 1 - 0
   8e  sam. 25/09 (17h) St-Etienne - Nice : 0 - 3
   9e  sam. 02/10 (21h) Nice - Brest : 2 - 1
   10e  dim. 17/10 (13h) Troyes - Nice : 1 - 0
   11e  dim. 24/10 (13h) Nice - Lyon
   3e  mer. 27/10 (21h) Nice - Marseille
   12e  dim. 31/10 (13h) Angers - Nice