158 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Un nul en trompe l'oeil



Presse :

Un nul en trompe l'oeil
L'Equipe, le 01/02/2004 à 08h31

Face à des niçois fidèles à eux-mêmes, les Ajacciens ont affiché de nets progrès dans le jeu.

« On peut toujours avoir des regrets. Lorsqu'on mène au score et que l'on est finalement rejoint, on pense toujours que l'on aurait dû l'emporter. Mais si on analyse la rencontre objectivement, le résultat est logique. » Après le nul obtenu à domicile hier soir, Dominique Bijotat analysait avec justesse la prestation livrée par son équipe face à Nice. Au terme d'une rencontre de bonne tenue, pleine de rythme à défaut d'être très riche en occasions de but, Niçois et Ajacciens n'ont pu se départager.

Ce qui n'est pas pour déplaire à Olivier Echouafni, marqué par l'état catastrophique de la pelouse ajaccienne. « On a su être patients, juge le milieu niçois. Ce n'était pas si évident que cela au fil des minutes. Revenir au score sur un pareil terrain, ce n'est vraiment pas facile. On a presque le sentiment que celui qui marque en premier prend une option déterminante pour la victoire. Mais on s'est accrochés. On perd peu de matches (4 depuis le début de la saison en L1). Dans un Championnat où la victoire serait à 2 points, nos 11 matches nuls ne seraient pas aussi pénalisants. Même Michel Moretti, le président ajaccien, ne faisait pas la fine bouche « 1-0 à la mi-temps, c'était plutôt flatteur nous. »

Plus facile avec Loko

Ajaccio avait pourtant idéalement débuté. Alerté par Diabaté sur la droite, Seck servait Danjou en retrait. L'ancien Auxerrois, à bout portant, trompait Gregorini du droit (8e). L'égalisation niçoise, à un quart heure de la fin de la rencontre, doit quant à elle beaucoup à Scotto, auteur d'une passe décisive d'une précision chirurgicale pour Georges Ba. Tout juste entré, ce dernier se jetait pour tromper Trévisan du bout du pied.

Pour le reste, si l'on a retrouvé sans surprise une équipe niçoise accrocheuse, terriblement bien organisée et utilisant fort bien les espaces, on a aussi été séduit par une formation ajaccienne plus pesante offensivement.

Quelques très belles séquences de jeu en triangle, des passes redoublées...

La présence à la pointe de l'attaque de Patrice Loko, qui ne laisse plus de ce fait la totalité de la charge de travail sur les épaules de Bagayoko, n'est certainement pas étrangère à cette nouvelle donne. « Avec un deuxième point d'ancrage, c'est plus facile de donner les ballons, confirme Bernard Diomède. Pat' apporte beaucoup. Il travaille dos au but, remise bien. Entre lui et Mamadou, on a maintenant plusieurs solutions de passes, notre jeu est plus varié. »

L'apport de l'ancien Lorientais est net. Ce n'est pas Dominique Bijotat qui dira le contraire. « II y a encore du travail à accomplir. On ne joue pas encore assez collectif. Cela est peut-être dû à quelques repères insuffisants entre Loko et Bagayoko mais je pense que cela nous donne tout de même des possibilités offensives intéressantes. Avec quelques automatismes en plus, les résultats devraient suivre...»

Alain PECHERAL
L'Equipe







- Retour -







28e journee de Ligue 1
mer. 03/03/2021 à 19h


Nice - Nimes : 2-1

Résumé » Photos » Vidéo »



  16e de finale de CDF
lun. 08/03/2021 à 21h



Pts J V N D Diff
 9.    Rennes 39 28 10 9 9 +2
 10.    Angers 39 28 11 6 11 -9
 11.    Nice 35 28 10 5 13 -5
 12.    Reims 34 28 8 10 10 -1
 13.    Brest 34 28 10 4 14 -8



   11e  mer. 17/02 (21h) Marseille - Nice : 3 - 2
   26e  dim. 21/02 (15h) Nice - Metz : 1 - 2
   27e  ven. 26/02 (21h) Rennes - Nice : 1 - 2
   28e  mer. 03/03 (19h) Nice - Nimes : 2 - 1
  lun. 08/03 (21h) Nice - Monaco
   29e  dim. 14/03 (15h) Lorient - Nice
   30e  dim. 21/03 (20h) Nice - Marseille



Coupe de France :  Nice - Monaco : le groupe...
Coupe de France :  Nice - Monaco : les échos