68 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > L'après Favre envisagé, Pochettino contacté


Presse :

L'après Favre envisagé, Pochettino contacté

L'Equipe, le 21/09/2022 à 08h04

Si le propriétaire de Nice n'a pas encore formalisé la fin de sa collaboration avec le Suisse, il s'est déjà mis à la recherche de son successeur. Des contacts ont été noués avec Mauricio Pochettino.

Après deux jours de repos, c'est à 16 heures que les Niçois ont prévu de reprendre l'entraînement ce mercredi. Sauf surprise, ce sera bien avec Lucien Favre aux commandes. La journée de mardi a connu son lot de rumeurs et même la présence au centre d'entraînement de « sport scientists » des branches cyclisme et voile du groupe Ineos, simplement venus échanger avec leur homologue du Gym, a pu être pris, par des membres du club, pour des hauts dirigeants du groupe anglais venus orchestrer des réunions de crise. C'est que l'heure est grave pour Nice, seulement 13e de Ligue 1 et déjà à 11 points du podium. Mais, comme nous l'assure l'un de ses dirigeants, le départ de Lucien Favre n'a pas été acté. Du moins pas encore. Car le sort du technicien est déjà scellé à court ou moyen terme.

Au sortir de la défaite face à Angers (0-1), dimanche soir, le capitaine Dante était venu au soutien de son entraîneur, avec qui il était arrivé sur la Côte d'Azur à l'été 2016. Au vu des résultats et du flou qui règne au club depuis cet été, le Brésilien n'était pas dupe, pas plus que ne l'est Favre lui-même, sur la menace qui planait autour du Suisse. Interrogé sur son éventuel licenciement, il avait été clair. « C'est trop facile de le cibler, avait estimé le défenseur. Quand tu lui fais confiance, tu lui fais confiance. Quand tu lui donnes son équipe 24 heures avant la fin du mercato, tu es moins crédible pour te poser des questions sur lui. »

Les propriétaires du club, et en premier lieu Dave Brailsford, le directeur d'Ineos Sports, n'en sont plus au temps des questions. Au-delà des résultats, ils estiment que Favre ne sera pas en mesure de regagner la confiance d'un vestiaire qu'il n'a jamais conquis - Dante étant l'un de ses rares soutiens. Les joueurs qui ont connu l'énergie de Christophe Galtier sont dubitatifs sur les capacités du Suisse à transcender ce groupe jeune, tandis que la plupart des recrues (Schmeichel, Ramsey, Barkley, Bryan, Bech) se savent non-désirées par le technicien. Favre pâtit également d'avoir ramené à Nice deux adjoints qui n'emportent pas l'adhésion du groupe. L'un d'eux, Arjan Peço, ne devrait d'ailleurs plus revenir au club (*).

(*) Soupçonné d'avoir eu un comportement déplacé envers une réceptionniste de l'hôtel où le groupe se trouvait lors du déplacement à Ajaccio, dans la nuit du 10 au 11 septembre, il a, depuis, été mis à l'écart du groupe.


Les dirigeants visent une pointure


Les dirigeants du Gym réfléchissent déjà à l'après-Favre. Plusieurs scénarios sont envisagés et, dans un club où le flottement est à tous les étages, ils peuvent différer selon les interlocuteurs. L'ambition première est de trouver un nouvel entraîneur à la stature incontestable. Même si Nice est déjà parti pour effectuer une saison galère, que le club ne dispute que la C4 et que ses dirigeants ont justifié tout l'été leur mercato modeste par les contraintes du fair-play financier, ils visent une pointure. Dans l'idéal, Mauricio Pochettino serait celle-ci, comme révélé mardi par Foot Mercato. Des contacts ont déjà été noués entre les deux parties. Et l'ancien entraîneur du Paris-SG, qui envisage pourtant davantage un retour en Premier League ou en Liga, n'est pas fermé à la discussion.

Une rencontre devrait ainsi se tenir ce mercredi, sans Brailsford, indisponible pour raisons médicales, mais avec Pochettino, Jean-Pierre Rivère, le président du club, et l'Anglais Iain Moody, dont la mission devait être circonscrite au mercato mais qui reste un relais privilégié de Brailsford. Également à la recherche d'un directeur sportif d'envergure internationale, les propriétaires de Nice ont songé ces dernières semaines à faire venir l'Anglais Paul Mitchell, actuellement en poste à Monaco. Ils auraient ainsi reformé le binôme que ce dernier formait avec Pochettino à Southampton puis Tottenham. Mais l'option menant à Mitchell n'est plus d'actualité.

Dans le cas où les dirigeants britanniques ne parviennent pas à attirer, pendant cette trêve, l'entraîneur de classe mondiale dont ils rêvent, ils laisseraient à Favre : soit seulement une poignée matches s'ils voient que les résultats ne sont toujours pas au rendez-vous, quitte à envisager une solution intérimaire ; soit le reste de la saison, mais pas plus. Une certitude : les jours de Favre sur le banc niçois sont bel et bien comptés.






- Retour -






8e journee de Ligue 1
dim. 18/09/2022 à 15h


Nice - Angers : 0-1

Résumé » Vidéo »



  9e journee de Ligue 1
sam. 01/10/2022 à 21h



Pts J V N D Diff
 11.    Clermont 10 8 3 1 4 -4
 12.    Toulouse 8 8 2 2 4 -4
 13.    Nice 8 8 2 2 4 -4
 14.    Angers 8 8 2 2 4 -9
 15.    Auxerre 7 8 2 1 5 -11



  jeu. 08/09 (18h45) Nice - Cologne : 1 - 1
   7e  dim. 11/09 (15h) Ajaccio - Nice : 0 - 1
  jeu. 15/09 (21h) Partizan - Nice : 1 - 1
   8e  dim. 18/09 (15h) Nice - Angers : 0 - 1
   9e  sam. 01/10 (21h) PSG - Nice
  jeu. 06/10 (18h45) Slovacko - Nice
   10e  dim. 09/10 (15h) Nice - Troyes


Actu Foot  | Ligue 1  | OM  | Actu PSG  | Coloriages 

© 1997 - 2022 Ogcnissa.com © - Crédits - Contact