94 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > La belle affiche !



Presse :

La belle affiche !
Nice-Matin, le 05/10/2002 à 08h18

Certains matchs réveillent les souvenirs. Nice-Bastia en fait partie. Impossible de regarder cette affiche sans songer au passé. Parce que ce derby a une histoire. Presque une légende tant ce choc résonne dans les mémoires.

Tous ceux qui ne sont pas nés des pluies récentes, ne peuvent pas avoir oublié les épisodes orageux vécus au Ray ou à Furiani.


A l'époque, c'est-à-dire dans les années soixante-dix, les cousins du Sud aimaient bien se quereller avant la grande réconciliation.

Comme cette saison (75-76) où la Coupe avait débordé.

Le temps a fait son œuvre. Aujourd'hui, les Méditerranéens n'ont plus de problème de famille.

Tout va bien. Il y a du respect sur le pré et dans les tribunes.

Séparés d'un étage, ces cinq dernières années, le Gym et le SCB fêteront, ce soir, leurs retrouvailles au sein de l'élite.

Une fête, a priori sans nuage, quelles que soient les prévisions de la météo.

Avec, de chaque côté, des ambitions ciblées, mais sans l'angoisse d'un résultat couperet.

L'approche, dénuée de mots fléchés et de discours guerrier, aura confirmé le climat serein.

Pas d'électricité dans l'air. Le courant passe bien entre deux clubs qui se sont croisés en amical peu avant la naissance du championnat.

Ce soir-là, sur la terre corse, les Niçois s'étaient inclinés (2-0) sans l'ombre d'un doute.

Depuis, ils ont grandi, muri.

Ils ont aussi surpris la France du foot en s'installant au sommet du classement.

Depuis la dernière journée, ils ne sont plus premiers. Mais deuxièmes. Ce qui reste un exploit retentissant pour des miraculés de la dernière heure.

Et ce n'est pas le coup d'arrêt de Sochaux (1-0), venant après sept rendez-vous sans défaite, qui freinera l'envie, l'ardeur de ces conquérants de l'utile.

« Nous voulons repartir de l'avant », dicte Gernot Rohr qui penche pour un petit coup de pompe pour expliquer la chute dans le Doubs.

Et le coach de rassurer les anxieux et les coupeurs de cheveux en quatre après trois sorties (Guingamp, Troyes, Sochaux) où les siens furent, il est vrai, parfois bousculés : « Nous avons terminé deux fois à dix. Il est donc logique de le payer un jour... Mais sur ces trois rencontres, nous avons pris quatre points... et encaissé qu'un seul but. Le bloc est stable. En fait, je suis plus rassuré qu'inquiet ! ».

Voilà qui est clair.

Positif, optimiste, le décideur n'occulte pas pour autant les petites taches d'ombre qu'il aura tenté de gommer durant une semaine studieuse.

« Ces derniers temps, nous avons perdu le ballon un peu trop vite. Nous avons donc travaillé la conservation et le placement », explique-t-il avec ce calme qui lui colle à la peau.

Face aux Bastiais, il s'attend à un affrontement intense. Mais à l'importance du physique et du mental, il mêle la touche technique qui favorise le beau jeu, les repères et les certitudes.

« Un derby est toujours intense. Il faut donc être à la hauteur dans tous les secteurs », dit encore l'entraineur qui était dans les tribunes du Parc des Princes au soir d'un PSG-Bastia (1-1) riche d'enseignements.

Là, il aura noté que les Corses savent, eux aussi, allier audace et rigueur : « C'est une équipe qui ose. Ce n'est plus le Bastia hérisson, mais un Bastia joueur. Avec un trio Gouvernec-Laslandes-Maurice redoutable. J'ai vu la griffe Gili. Il faudra se méfier Et puis, on ne bat pas Bordeaux par hasard... ».

Les Corses viennent à Nice pour gagner. Ils ne le clament pas. Ils l'espèrent.

En face, les ''rouge et noir'' ont le même but.

Une fois encore, ils s'aligneront dans un 3-5-2 modulable.

La suspension effacée, Cobos, Pamarot, Pitau et Bigné effectuent leur retour dans le onze de base.

« Leur fraicheur va nous faire du bien », pense Gernot Rohr.

Meilleur défense (cinq buts), troisième attaque (14 pions), l'OGCN rêve maintenant de renverser le bastion bastiais.

Pour embellir un peu plus l'aventure.

Et tant pis pour les nostalgiques.

Nice-Bastia, c'est le présent.

C'est maintenant.

C'est excitant.

Bref, c'est toujours la passion.

Philippe CAMPS.
Samedi 05 Octobre 2002
Tous droits réservés - © Nice-Matin






- Retour -







28e journee de Ligue 1
mer. 03/03/2021 à 19h


Nice - Nimes : 2-1





  16e de finale de CDF
lun. 08/03/2021 à 21h



Pts J V N D Diff
 9.    Rennes 39 28 10 9 9 +2
 10.    Angers 39 28 11 6 11 -9
 11.    Nice 35 28 10 5 13 -5
 12.    Reims 34 28 8 10 10 -1
 13.    Brest 34 28 10 4 14 -8



   11e  mer. 17/02 (21h) Marseille - Nice : 3 - 2
   26e  dim. 21/02 (15h) Nice - Metz : 1 - 2
   27e  ven. 26/02 (21h) Rennes - Nice : 1 - 2
   28e  mer. 03/03 (19h) Nice - Nimes : 2 - 1
  lun. 08/03 (21h) Nice - Monaco
   29e  dim. 14/03 (15h) Lorient - Nice
   30e  dim. 21/03 (20h) Nice - Marseille



Coupe de France :  Nice - Monaco en 16e de C...