122 connectés
Accueil > Multimedia > Interviews > Rohr : « Viser autre chose que le maintien me paraît fantaisiste »


Interviews :

Rohr : « Viser autre chose que le maintien me paraît fantaisiste »
Les Nouvelles Niçoises, le 17/02/2005 à 20h54

Le toujours très mesuré entraîneur-manager du Gym, Gernot Rohr, évoque le présent et nous dévoile aussi une partie de l'avenir du club azuréen dont il détient les pleins pouvoirs sportifs depuis trois ans. Le technicien allemand se dit persuadé que le club azuréen est sur la bonne voie en dépit de résultats décevants cette saison.

- Que vous inspire le parcours réalisé jusqu’ici par votre équipe ? (Entretien réalisé avant la rencontre Nice-Metz) ?
Compte tenu de notre départ manqué, je considère que notre parcours est plutôt honorable. On dressera un bilan définitif en fin de saison. Mais si on devait en faire un à la mi-saison, je dirai que nous devons avant tout retenir nos progrès dans le jeu. En revanche, on doit travailler pour remédier à notre manque de rigueur défensive. L’arrivée de Martin Djetou devrait nous aider à ce niveau-là.

- Pourquoi avez-vous tant insisté pour récupérer Martin Djetou ?
Cela faisait un moment que l’on était en contact avec lui. C’est une belle recrue. Je le voulais absolument. Cela n’a pas été facile car il été tout de même sollicité. Vu sa carte de visite, il aurait pu opter pour un club plus huppé que le nôtre. Mais je crois qu’il a fait un choix raisonnable car il a besoin de se relancer sportivement. Il a été emballé par notre projet sportif car il avait des propositions financières en provenance d’Angleterre sans doute plus élevées que la nôtre.

- À quel poste comptez-vous l’utiliser ?
G.R. : Il est polyvalent. C’est ça qui est formidable. Il peut jouer à la place de Chouf (Olivier Echouafni) qui va nous manquer pendant quelque temps. Il peut évoluer derrière. Il ne prendra la place de personne.

- Quand pourra-t-il être opérationnel, compte tenu du fait qu’il n’a plus disputé de matches officiels depuis juin dernier en raison d’un obscur conflit avec Parme ?
Il doit faire un vrai travail foncier. On ne veut pas le brûler. Il nous faudra sans doute du temps pour le remettre dans le coup. Et lui aussi prendra le temps. On ne fera pas n’importe quoi avec Martin, même si je me doute bien qu’il doit avoir très envie de jouer après tout ce temps passé loin des terrains.

- L’autre recrue du Mercato pour le Gym se prénomme Ederson. Que pouvez-vous nous dire au sujet de ce joueur que l’on dit très talentueux ?
Il a nous donné à l’entraînement un aperçu de ses qualités qui sont très prometteuses. C’est un super technicien. Il sait tout faire avec un ballon. Il a un travail physique à effectuer car il est arrivé à court de préparation. On pourrait le voir en équipe première dans trois ou quatre semaines. Tout dépend de son évolution physique. Il confirme en tout cas ce que j’avais vu de lui en K7.

- Souhaitiez-vous d’autres joueurs au cours de ce Mercato ?
Nous avons un peu dégraissé notre effectif. Ayeli, Scaramozzino ou encore Linz nous ont quitté pour obtenir plus de temps de jeu ailleurs. Nous avons récupéré deux titulaires potentiels avec Djetou et Ederson. Le Mercato est donc satisfaisant, vu nos moyens.

- Il est moins flambant que celui de la saison dernière où vous aviez recruté Marco Simone et Philippe Léonard…
Cette année, nous n’avons pas fait dans le spectaculaire mais dans le réfléchi.

« Damien ne sera jamais sacrifié pour faire plaisir à une partie de nos supporters. »

- Alors que Damien Gregorini ne faisait plus l’unanimité tant chez les supporters que chez certains décideurs du club, l’idée de prendre un nouveau gardien au cours de ce Mercato ne vous a jamais effleuré l’esprit ?
J’ai pour habitude de ne jamais lâcher mes joueurs, surtout lorsqu’ils sont dans la difficulté. Damien est notre gardien de but depuis deux ans et demi. C’est l’un des vice-capitaine de l’équipe. Je n’avais aucune raison de prendre un nouveau gardien d’autant que nous avons deux jeunes qui poussent : Munoz et surtout Lloris, qui est très talentueux.

- Pourtant, la pression notamment populaire qui s’est abattue sur Grégorini n’était pas évidente à gérer pour lui comme pour vous ?
Je ne fais pas mes choix en fonction de la pression populaire. Damien travaille beaucoup tous les jours à l’entraînement. La force de notre groupe, c’est la solidarité. Ce n’est pas un vain mot. Damien ne sera jamais sacrifié pour faire plaisir à une partie de nos supporters.

- Lloris pourrait-il faire ses débuts professionnels dans les prochaines semaines eu égard aux difficultés de Grégorini et à la blessure de Valencony ?
On peut effectivement l’envisager afin de faire souffler Damien. Pourquoi pas en coupe de France ?

« J’ai bon espoir pour que José Cobos joue encore avec nous une saison de plus. »

- Que comptez-vous faire avec José Cobos dont le contrat expire en juin ?
José est un symbole de la résurrection de l’OGC Nice. Il restera avec nous quoi qu’il arrive. On ne le laissera pas partir. Tant que ses jambes suivent, je ne vois pas pourquoi il prendrait sa retraite. On fera le point avec lui d’ici quelques semaines. J’ai bon espoir pour qu’il joue encore avec nous une saison de plus.

- Qu’en est-il des cas Echouafni, Agali et Jankauskas, dont les contrats expirent eux aussi en juin ?
Olivier est blessé en ce moment. On ne le laissera donc pas tomber. D’autant qu’il a été irréprochable avec nous. Il nous a rendu de nombreux services. On va le retaper et lui redonner la chance de jouer avec nous. En ce qui concerne Agali, j’espère qu’il va prolonger. Il traverse actuellement une passe difficile. Mais il fait briller les autres et notamment Marama (Vahirua) qui profite de l’impact physique et de l’abattage de Victor pour se créer des brèches. Tout ce travail obscur est très précieux pour l’équipe. Pour ce qui est de Jankauskas, il n’est que prêté. Logi-quement, il devrait retourner au FC Porto. Il a beaucoup de qualités mais ni la presse, ni les supporters ne lui font de cadeaux. On verra comment il terminera la saison avant de statuer sur son cas.

- Vu son standing, vous étiez peut-être en droit d’attendre plus d’un joueur comme lui ?
C’est une évidence. Il est certain que ce garçon, vu son potentiel, n’a pas encore démontré tout ce qu’il pouvait nous apporter. Mais les Niçois ne sont pas patients avec lui. Ce n’est jamais évident pour un étranger de s’imposer, surtout lorsqu’on ne parle pas la langue. De plus, il a été handicapé par de nombreuses blessures depuis qu’il est arrivé chez nous. Il va mieux depuis quelques temps. On devrait donc le voir sous de meilleurs auspices.

- Comment vivez-vous cette saison sur un plan personnel ?
C’est une belle expérience car nous avons fait ce pari osé d’aller de l’avant au niveau de notre jeu. Maintenant, ce n’est pas parce que nous avons marqué plus de buts que nous avons un meilleur classement que les saisons précédentes. Mais je reste persuadé que nous devons persévérer dans cette voie-là pour que les Niçois aient de belles choses à voir lorsque le grand stade sera prêt en 2007.

- Y croyez-vous encore, à ce grand stade ?
Bien sûr, j’ai confiance. Le maire de Nice le veut absolument. Il a mis des moyens de côté pour y arriver. Il y a des gens très motivés à Nice, que ce soit au club ou tout autour de nous, notamment au Conseil régional et au Conseil général, pour que ce stade soit construit. Je n’ai aucun doute là-dessus.

« Le défenseur et capitaine de Gueugnon, Florian Boucansaud, s’est déjà verbalement engagé avec nous pour la saison prochaine. »

- La saison prochaine se prépare-t-elle dès maintenant ?
Absolument. Elle a déjà commencé avec les recrutements de Djetou et d’Ederson. On suit de nombreux joueurs. Nous avons des contacts en cours. Le défenseur et capitaine de Gueugnon, Florian Boucansaud, s’est déjà verbalement engagé avec nous. (Ndlr : Il devrait prochainement signer un contrat de quatre ans avec le Gym). C’est un joueur très prometteur. On espère pas-ser un nouveau cap la saison prochaine, d’autant qu’il nous faudra bien préparer la succession de José Cobos au poste de libéro.

- Rêvez-vous d’un beau parcours en coupe de France à l’occasion de la saison du centenaire de l’OGC Nice ?
La coupe de France, c’est notre coupe du Monde. Il faudra faire attention à ne pas sous-estimer Reims et ne pas revivre la même mésaventure que Marseille face à Angers.

- Pourquoi Nice est-il pour le moment incapable de faire ce que réalise un club comme Lille par exemple ?
Nous avons fait des demi-saisons extraordinaires. Mais il nous a manqué à chaque fois un peu de souffle pour aller jusqu’au bout. Nice a une bonne carte à jouer. Nous sommes sur la bonne voie. La formation de nos jeunes n’a, par exemple, pas encore eu la réussite escomptée . Lille a plus de chance à ce niveau-là. Mais on travaille pour y arriver.

« Il faut savoir pardonner à l’un de nos joueurs ou même à l’entraîneur une petite erreur et ne pas remettre tout en cause à chaque fois »

- Le Gym peut-il espérer mieux que le maintien cette saison ?
Compte tenu de nos récentes performances, on ne peut viser un autre objectif que le maintien.
Personnellement, je n’ai jamais émis un autre objectif que celui-là. Viser autre chose me paraît fantaisiste. Nous avons un groupe renouvelé. L’équilibre me paraît encore fragile même si nous avons nettement amélioré notre qualité de jeu cette saison. Il nous faut impérativement retrouver une certaine sérénité derrière pour ne pas être constamment sur la brèche. On peut continuer à jouer de l’avant tout en conservant un équilibre défensif.

- Quel est le véritable objectif du club cette saison ?
L’objectif est de pérenniser le club en Ligue 1. C’est notre paradis à nous. Je n’ai pas oublié d’où l’on vient. Même si je sais que les Niçois sont impatients. Mais la tâche n’est pas simple. Il faut savoir pardonner à l’un de nos joueurs ou même à l’entraîneur une petite erreur de temps en temps et ne pas remettre tout en cause à chaque fois. Je crois toujours que notre public est le meilleur de France même si parfois il y a quelques personnes qui peuvent douter de nous.

Propos recueillis par M.B.
Les Nouvelles Niçoises







- Retour -







28e journee de Ligue 1
mer. 03/03/2021 à 19h


Nice - Nimes : 2-1

Résumé » Photos » Vidéo »



  16e de finale de CDF
lun. 08/03/2021 à 21h



Pts J V N D Diff
 9.    Rennes 39 28 10 9 9 +2
 10.    Angers 39 28 11 6 11 -9
 11.    Nice 35 28 10 5 13 -5
 12.    Reims 34 28 8 10 10 -1
 13.    Brest 34 28 10 4 14 -8



   11e  mer. 17/02 (21h) Marseille - Nice : 3 - 2
   26e  dim. 21/02 (15h) Nice - Metz : 1 - 2
   27e  ven. 26/02 (21h) Rennes - Nice : 1 - 2
   28e  mer. 03/03 (19h) Nice - Nimes : 2 - 1
  lun. 08/03 (21h) Nice - Monaco
   29e  dim. 14/03 (15h) Lorient - Nice
   30e  dim. 21/03 (20h) Nice - Marseille