128 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Nantes a tenu le choc, mais reste sous pression



Presse :

Nantes a tenu le choc, mais reste sous pression
Ouest-France, le 09/05/2005 à 09h05

A Nice samedi soir, les Canaris ont relevé le défi physique pour arracher le point du nul (0-0). Un match qui a permis de vérifier qu'ils pouvaient être solides dans la difficulté. Même si leur situation, elle, reste fragile.

Drôle de soirée pour les Nantais. En quittant le stade du Ray, ils semblaient tous se demander s'il fallait sourire ou grimacer. Parce que le résultat est à la fois bon et mauvais. Parce que le contenu du match fut à la fois rassurant et inquiétant.

Un point pris à Nice, quand on connaît le contexte de remobilisation dans lequel s'était plongé le club avant la rencontre, cela ressemble donc à une bonne opération. « Cela permet de laisser un rival direct à distance », rappelle Mickaël Landreau. Mais dans la situation embarrassante qui est celle du FC Nantes actuellement, il faut aussi regarder ce qui se passe autour. « Les autres résultats ne nous sont pas favorables, reconnaissait Serge Le Dizet. Les grosses écuries ne nous aident pas. » Allusion directe à la défaite de l'OM devant Caen, désormais relancé avec ses 36 points, comme l'est Bastia, vainqueur sans surprise cette fois, d'une équipe istréenne aujourd'hui seule à être fixée sur son sort.

Car pour le reste, c'est la foire d'empoigne. Huit formations se tiennent en effet en six points. Quand le cap des 40 points atteint samedi soir par le FC Nantes semblait un viatique crédible voilà quelques mois, aujourd'hui on parle davantage de « 43 points pour être certain de se maintenir. »

Trois points en trois journées, c'est bien sûr largement réalisable pour le FC Nantes qui recevra Lille et Metz, avec un déplacement à Sochaux dans l'intervalle. Mais cela promet tout de même des sueurs froides. Car, on l'a bien vu sur la pelouse niçoise, et Le Dizet le premier l'a reconnu, ce type de match « peut basculer d'un côté comme de l'autre ». Le FC Nantes n'a en effet aucune marge sur quelque adversaire que ce soit dans cette ligue 1. Ce qui le met à la merci, par exemple, d'une interprétation arbitrale. Si le penalty de Vahirua, cette fois, a trouvé la barre, rien ne dit en effet qu'une autre fois, le ballon ne finira pas au fond. Pour le coup, cela aurait toutefois été cruel, pour des Canaris qui auront eu, eux aussi trois bonnes occasions de marquer.

Cela dit, la « bataille du Ray » aura au moins éclairé les supporters nantais sur un aspect important : les Canaris ont la peau dure. « Là, on a été solide », se réjouissait Mickaël Landreau, décisif à plusieurs reprises. Les Nantais, à l'image de Cetto, ont même parfois été rugueux. A défaut d'être suffisante, cette propension à ne pas fuir le combat sera de toute façon nécessaire pour les trois dernières levées.

Pierre-Yves ANSQUER.
Ouest-France



NICE - NANTES : 0-0.
Arbitre : M. Auriac. 15 639 spectateurs.
AVERTISSEMENTS. Nice : Balmont (40'). Nantes : Viveros (16'), Bagayoko (32'), Cetto (50'), Guillon (90').
NICE : Grégorini - Scotto, Traoré, Cobos, Varrault - Bisconti, Balmont, Dié - Bigné (Larbi, 74e) Vahirua, Roudet (Meslin, 82e ).
NANTES : Landreau - Savinaud, Cetto, Delhommeau, Viveros - Da Rocha, Yapi, Faé, Quint (Dimitrijevic, 75e ), Diallo (Guillon, 87e) - Bagayoko.






- Retour -







28e journee de Ligue 1
mer. 03/03/2021 à 19h


Nice - Nimes : 2-1

Résumé » Photos » Vidéo »



  16e de finale de CDF
lun. 08/03/2021 à 21h



Pts J V N D Diff
 9.    Rennes 39 28 10 9 9 +2
 10.    Angers 39 28 11 6 11 -9
 11.    Nice 35 28 10 5 13 -5
 12.    Reims 34 28 8 10 10 -1
 13.    Brest 34 28 10 4 14 -8



   11e  mer. 17/02 (21h) Marseille - Nice : 3 - 2
   26e  dim. 21/02 (15h) Nice - Metz : 1 - 2
   27e  ven. 26/02 (21h) Rennes - Nice : 1 - 2
   28e  mer. 03/03 (19h) Nice - Nimes : 2 - 1
  lun. 08/03 (21h) Nice - Monaco
   29e  dim. 14/03 (15h) Lorient - Nice
   30e  dim. 21/03 (20h) Nice - Marseille