180 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Balmont, Aiglon sous-coté


Presse :

Balmont, Aiglon sous-coté
Maxifoot.fr, le 19/05/2005 à 16h52

Dans la grisaille de la saison niçoise, un joueur réussit à tirer régulièrement son épingle du jeu : l'ancien Lyonnais Florent Balmont. Au milieu de terrain, il est la plaque tournante de son équipe. Sa régularité fait même de lui l'un des meilleurs joueurs de L1 cette saison, malheureusement peu mis en valeur.

Départ de l'OL à contrecoeur

Formé à l'OL, Florent Balmont démontre tout son talent loin de Lyon. «Sa réussite ne me surprend guère. Il la mérite car il s'est toujours donné les moyens de ses objectifs. Il a une réflexion sur le présent et sur l'avenir. Il n'a pas fini de progresser, y compris sur le plan physique» , assure José Broissart, ancien patron du centre de formation de l'OL, se souvenant d'un adolescent qui «était déjà un petit phénomène» . Balmont est arrivé au centre de formation de l'OL à 17 ans en provenance d'un petit club de la région. Vainqueur de la coupe Gambardella en 1997 et double champion de CFA (1998, 2001) avec l'équipe réserve de Lyon, Florent Balmont trace depuis sa route, sans à coup, si ce n'est une rupture des croisés en 2002. En juillet dernier, Balmont est de retour à Lyon après une saison de prêt à Toulouse au cours de laquelle il a pu goûter réellement à la L1. Il est confiant. A 24 ans, il se sent mûr pour gagner sa place. «Je reviens avec plus d'assurance, plus de confiance et de caractère, déclarait-il au début de la saison. A Toulouse, j'ai pu m'imposer et jouer. Après 43 matchs en L1, j'ai prouvé à l'OL que je peux jouer plus d'une mi-temps ou vingt minutes.»

A Toulouse, il a effectué une superbe saison et beaucoup progressé. Titulaire indiscutable, il a été également un des meilleurs milieu de L1 et élu meilleur joueur du club par les supporters. Révélation de la saison qui ne passe pas inaperçue à Nice, à la recherche du remplaçant de Romain Pitau, parti à Sochaux. C'est finalement Nice, contrairement à Toulouse, qui va proposer les 1,5 millions d'euros demandés par l'OL pour le transfert de Balmont. Malgré deux apparitions en trois journées, et un but, le milieu lyonnais opte pour le club qui lui offre les meilleures garanties de temps de jeu, ce qui est pour lui «un choix et un plan de carrière» . Il accepte le challenge du maintien et rejoint Nice dès la fin du mois d'août. «Partir de Lyon n'a pas été un regret, déclare-t-il alors sur le site de l'OGC Nice. Je ne pense pas m'être loupé lors de mon retour à Lyon, j'ai fait ce que j'avais à faire là-bas mais la situation ne me convenait pas, j'ai donc décidé de partir.» Comme à Toulouse où il était prêté, Florent Balmont s'exprime dans une équipe qui se bat pour son maintien en L1. «Il faut savoir accepter ce genre de situation, se remettre en question et se battre, affirme-t-il. Vivre de telles situations peut être intéressant dans une carrière de footballeur. Ca apprend à se battre.»

Un des meilleurs de la L1

Petit, accrocheur, mais aussi fin technicien, Balmont s'est très vite imposé comme le moteur de l'OGC Nice. Au point d'en devenir un joueur indispensable et une valeur sûre de la L1, grâce à sa régularité, son abatage, son pressing agressif et son mental. «Je suis milieu défensif depuis le tout début de ma carrière, ça me plait» , dit-il d'ailleurs. Dès les premiers matchs, il s'intègre facilement à l'équipe et se met le public dans la poche. «On a l'impression qu'il est avec nous depuis toujours» , déclare Gernot Rohr, un mois après l'arrivée de Balmont. «Il récupère, oriente le jeu, est capable de frapper de loin et d'effectuer de longues transversales» témoigne son entraîneur qui ne pensait peut-être pas remplacer si rapidement Pitau, qui était lui aussi une référence. C'est qu'en plus d'être un excellent milieu récupérateur, Balmont est également le premier maillon de la chaîne offensive niçoise. D'ailleurs après son premier but en L1 avec Lyon, Balmont en marquera quatre autres avec Nice. «On peut parler de déclic c'est vrai, mais plutôt d'état de confiance, nuance-t-il. Mais à mon poste, ce n'est pas parce que je ne marque pas que je ne suis pas en confiance attention ! Maintenant il est vrai que depuis mon premier but je tente peut-être plus souvent ma chance.»

Florent Balmont n'est pas seulement reconnu comme un excellent joueur par les supporters de l'OGC Nice (il a été élu plusieurs fois joueur du mois), il l'est également par la presse spécialisée qui donne des notations aux joueurs. Pour celui qui aura dû attendre d'avoir 24 ans pour boucler sa première vraie saison en L1, les choses pourraient aller vite maintenant. Quelque soit le sort de l'OGC Nice, Balmont jouera en L1 l'an prochain. Il a d'ailleurs le profil pour attirer quelques clubs comme le PSG ou Bordeaux. De par son gabarit et son rendement, certains le comparent à Didier Deschamps et voient en lui une solution de plus pour le sélectionneur de l'équipe de France. «Je suis bien dans ma tête. Je veux durer. Il n'est donc pas question de brûler les étapes» , affirme cependant Balmont. Mais aujourd'hui, il ne lui manque guère que la médiatisation. «Son jeu est à l'image de l'homme. Simple et généreux. On le savait gros travailleur pour le collectif. Il a dépassé toutes nos attentes» , note de son côté le capitaine José Cobos.

Une saison laborieuse pour Nice

Balmont a signé pour quatre ans à Nice. Barré à Lyon par les stars que l'on connaît, on peut dire qu'il a fait le bon choix pour son épanouissement personnel. Au niveau collectif, Nice aura cependant réalisé une bien piètre saison. Restera-t-il encore longtemps dans un club obligé de se contenter de peu ? L'objectif du club semble presque atteint cette saison. Grâce à la victoire à Ajaccio (1-0), Nice s'est rapproché du maintien, mais au cours de ce match, Florent Balmont a écopé d'un carton jaune qui le privera de retour à Lyon lors de la dernière journée. «La seule déception pour moi, mais elle est énorme, c'est ce carton jaune qui va me priver du match à Lyon, j'en avais presque les larmes aux yeux, expliquait-il après le déplacement en Corse Je me faisais une telle joie de revenir à Gerland... Maintenant, je préfère rater ce match et que notre maintien soit assuré !» Le maintien serait bien le minimum pour cette équipe de Nice en grosse difficulté depuis le mois de janvier, période qui correspond à une baisse de régime de Balmont, et qui s'est faite humilier par Nîmes en coupe de France (4-0).



«Cette saison on a eu des hauts et des bas, admet Balmont. Je pense que la première partie du championnat était très bonne, on méritait notre classement, on avait la meilleure attaque du championnat. Le mois de janvier nous a fait très mal et c'est là qu'on a commencé à douter, à avoir des difficultés dans le jeu. Ajoutez à cela la pression qui s'est rajouté en février et nous sommes entrés dans une mauvaise spirale.» L'avenir de Florent Balmont semble plutôt dans un club de haut de tableau qu'à Nice qui n'a que des moyens limités. Son rôle important dans cette équipe où il s'est rapidement et parfaitement intégré pourrait cependant pencher en faveur d'une seconde saison chez les Aiglons. Et que pense-t-il des Bleus ? «Quelques personnes m'en ont parlé. Maintenant de mon côté je ne prends vraiment pas la tête avec ça. Pour un joueur français c'est évident que c'est un rêve. Mais il y a beaucoup de boulot encore... pour l'instant je me concentre et je donne tout pour mon club.» Sans être davantage sous les feux des projecteurs, Balmont risque cependant de ne jamais intégrer la sélection nationale.

Pour la deuxième saison consécutive, Florent Balmont est l'un des meilleurs milieu défensif de L1. Pourtant, à deux journées de la fin du championnat son équipe, Nice, n'est pas assurée totalement de rester parmi l'élite. Une curiosité qui explique le manque de reconnaissance dont est victime cet ancien joueur de l'OL. A 25 ans, tout semble possible pour Balmont.

Nom : Balmont
Prénom : Florent
Né le : 02/02/1980 à Sainte-Foy-lès-Lyon
Taille : 1,65 m
Poids : 75 kg
Clubs : Lyon, Toulouse, Lyon, Nice (depuis août 2004).

Julien Gorenflot
Maxifoot.fr







- Retour -







27e journee de Ligue 1
ven. 26/02/2021 à 21h


Rennes - Nice : 1-2

Résumé » Vidéo »



  28e journee de Ligue 1
mer. 03/03/2021 à 19h



Pts J V N D Diff
 10.    Angers 36 27 10 6 11 -10
 11.    Bordeaux 33 27 9 6 12 -5
 12.    Nice 32 27 9 5 13 -6
 13.    Reims 31 27 7 10 10 -2
 14.    Brest 31 27 9 4 14 -10



   25e  sam. 13/02 (17h) PSG - Nice : 2 - 1
   11e  mer. 17/02 (21h) Marseille - Nice : 3 - 2
   26e  dim. 21/02 (15h) Nice - Metz : 1 - 2
   27e  ven. 26/02 (21h) Rennes - Nice : 1 - 2
   28e  mer. 03/03 (19h) Nice - Nimes
  lun. 08/03 (21h) Nice - Monaco
   29e  dim. 14/03 (15h) Lorient - Nice



Coupe de France :  Nice - Monaco en 16e de C...
Presse :  Metz enfonce Nice
Ligue 1 :  Nice - Metz : 1 - 2