156 connectés
Accueil > Actualité > Les pérégrinations de Mamadou Bagayoko



Actualité :

Les pérégrinations de Mamadou Bagayoko
L'essor, le 11/07/2005 à 23h32

Après Strasbourg, Ajaccio et Nantes, l'attaquant des Aigles évoluera l'année prochaine avec l'OGC Nice

Alors qu'il était annoncé du côté de l'Angleterre, notre compatriote Mamadou Bagayoko a finalement opté pour Nice où il devait arriver la semaine dernière pour la signature de son nouveau contrat. En cinq saisons, l'attaquant des Aigles a ainsi connu quatre clubs différents : Strasbourg, Ajaccio, Nantes et Nice auxquels il convient d'ajouter Sens (CFA 2 française) où il a été formé. Si Mamadou Bagayoko a passé quatre saisons à Strasbourg (1999-2000, 2000-2001, 2001-2002 et 2002-2003) avant de claquer la porte à la suite d'unconflit avec le staff technique alsacien, il n'est resté qu'une petite saison à Ajaccio et à Nantes, confirmant, sinon un mal vivre du joueur, du moins un problème d'intégration auquel notre compatriote est confronté depuis quelques années.

Pourtant, ce ne sont pas les qualités qui font défaut à Mamadou Bagayoko, loin s'en faut. Partout où il est passé, l'attaquant des Aigles a confirmé ses qualités de buteur, mais n'a jamais réussi à intégrer véritablement les équipes avec lesquelles il évolua ces dernières années. Autrement dit, ce n'est pas faute d'avoir réussi sur le terrain que Mamadou Bagayoko est devenu un "globe-troteur" mais plutôt à cause de l'incapacité du joueur à se maîtriser, à s'adapter à certaines réalités du football de haut niveau.

Né le 21 mai 1979 à Paris, Mamadou Bagayoko a commencé sa carrière à Sens (CFA 2 française) où il ne passa qu'une saison avant de rejoindre Strasbourg en 1999-2000. C'est avec le club alsacien que le Franco-Malien effectuera son baptême du feu en Ligue 1, exactement le 16 octobre 1999 contre Monaco (défaite 0-3 de Strasbourg). On connaît la suite : Mamadou Bagayoko aligna 26 matches (11 en 1999-2000 et 15 l'année suivante) sans inscrire le moindre but avec son nouveau club. Il faudra attendre la saison 2001-2002 au cours de laquelle il disputera 21 matches pour voir notre compatriote trouver le chemin des filets (2 buts).
Entre temps, l'ancien joueur de Sens avait été sélectionné en Équipe nationale avec laquelle il atteindra les demi-finales de la CAN 2002 que notre pays abrita. De retour à Strasbourg, Mamadou Bagyoko entra en conflit avec le staff technique alsacien, poussant ainsi l'attaquant des Aigles à faire ses valises pour Ajaccio après une saison que lui-même qualifiera de galère (17 matches, 2 buts). Malgré les huit buts inscrits en 34 matches, l'international malien ne restera en Corse, il décide alors de prendre la direction de Nantes où il posera ses valises en août 2004. Auparavant, il avait été écarté de l'Équipe nationale par l'ancien entraîneur des Aigles, Henri Stambouli, privant ainsi le Franco-Malien d'une deuxième phase finale d'affilée de la CAN après celle de 2002. La pilule est amère pour l'attaquant des Aigles qui décide alors de rompre avec l'E.N. jusqu'à nouvel ordre (il exigera notamment le départ de Henri Stambouli et la dissolution du bureau fédéral pour un éventuel retour à l'Équipe nationale).

En Cannebière, Mamadou Bagayoko commencera la saison le pied au plancher, inscrivant son premier but dès la quatrième journée du championnat contre Toulouse avant de récidiver contre son ancien club Strasbourg battu 2-0 lors de la neuvième journée. Quelques mois plus tard (décembre 2004), il sera rejoint à Nantes par un autre Malien, Mamadou Diallo vendu aux Canaris par l'USMA d'Alger. Lors des 12è et 13è journées de la Ligue 1, l'attaquant des Aigles portera son compteur but à quatre avant de s'éclipser pendant plusieurs semaines pour ne réapparaître que lors de la 29è journée. Entre temps, Mad Diallo avait fait son trou à la pointe de l'attaque nantaise, inscrivant 4 buts en 19 rencontres. À la fin de la saison, nos deux compatriotes affichaient ainsi 11 réalisations sur leur compteur.
On espérait retrouver le duo l'année prochaine à la pointe de l'attaque des Canaris, mais hélas, Mamadou Bagayoko a décidé de changer de club pour la troisième fois en trois saisons et de rejoindre la côte d'Azur où il évoluera avec l'OGC Nice. Là, il retrouvera un autre Malien Sammy Traoré, 29 ans et qui est présent au club depuis plusieurs années. Au cours de la saison écoulée, Sammy Traoré a disputé 30 matches de championnat (28 fois titulaire), inscrivant 3 buts. Mamadou Bagayoko et Sammy Traoré se connaissent depuis longtemps, mais c'est la première fois que les deux joueurs se retrouvent dans une même équipe et il faut espérer que cette fois sera la bonne pour celui qui se fait appeler depuis quelque temps "l'enfant terrible du football malien".

L'annonce du transfert de l'ancien joueur de Nantes a coïncidé avec celle de la reprise des entraînements à Lyon par Mahamadou Diarra "Djilla". Jusque la semaine dernière, l'incertitude planait sur le départ du capitaine des Aigles qui, faut-il le rappeler, était convoité par plusieurs clubs espagnols dont le grand Réal Madrid. Il semble que l'ancien meneur du CSK a trouvé un accord avec le président Michel Aulas qui, il y a quelques semaines, avait affirmé que "Djilla" et le Ghanéen Essien n'étaient pas à vendre et qu'il fera tout pour garder les deux joueurs.
Âgé de 24 ans, Mahamadou Diarra "Djilla" entame cette saison sa quatrième année à Lyon après avoir porté les couleurs d'Ofi Crète (Grèce 1998-99) et de Vitesse Arnhem (Pays-Bas, 1999-2000, 2000-2001 et 2001-2002). Au cours de la saison écoulée, notre compatriote a disputé 42 matches dont 33 en championnat et 9 en Ligue des champions d'Europe dont Lyon a atteint les quarts de finale. Une performance qui n'est pas passée inaperçue sur le Vieux continent et qui explique la convoitise des clubs espagnols.

S. B. TOUNKARA
L'essor







- Retour -







5e journee de Ligue 1
dim. 27/09/2020 à 13h


Bordeaux - Nice : 0-0

Vidéo »



  6e journee de Ligue 1
sam. 03/10/2020 à 21h



Pts J V N D Diff
 7.    Angers 9 5 3 0 2 -2
 8.    Marseille 8 5 2 2 1 0
 9.    Nice 7 5 2 1 2 -2
 10.    Lyon 6 5 1 3 1 +2
 11.    PSG 6 4 2 0 2 +2



   2e  sam. 29/08 (21h) Strasbourg - Nice : 0 - 2
   3e  sam. 12/09 (17h) Montpellier - Nice : 3 - 1
   4e  dim. 20/09 (13h) Nice - PSG : 0 - 3
   5e  dim. 27/09 (13h) Bordeaux - Nice : 0 - 0
   6e  sam. 03/10 (21h) Nice - Nantes
   7e  dim. 18/10 (20h) St-Etienne - Nice
   8e  dim. 25/10 (20h) Nice - Lille



Infirmerie :  Youcef Atal blessé