110 connectés
Accueil > Multimedia > Interviews > Echouafni : « Aller crescendo »



Interviews :

Echouafni : « Aller crescendo »
Eurosport.fr, le 24/07/2006 à 23h28

A l'orée de l'exercice 2006/2007, Olivier Echouafni se montre confiant pour la saison à venir mais pense que Nice ne doit pas griller les étapes. Une huitième place, comme en 2005/2006, lui conviendrait parfaitement. En phase de structuration, l'OGCN grimpe les échelons doucement mais sûrement.

- OLIVIER ECHOUAFNI, après la bonne huitième place du Gym la saison dernière, 2006/2007 pourrait être un très bon cru pour Nice ?

Il faut se rappeler d'où vient le club. Il y a quatre ans, l'OGCN n'était pas loin de descendre en National. On vient de faire une très bonne saison en terminant huitième de Ligue 1, à trois points du quatrième et à quatre longueurs de Lille. On a également disputé la finale de la Coupe de la Ligue. Pour le quinzième budget de Ligue 1, je crois que c'est pas mal du tout. Maintenant, c'est vrai, il y a beaucoup d'espoir en vue de la saison prochaine. Mais on est aussi conscient que le club est toujours en phase ascendante. L'OGCN est en train de se structurer avec, dans dix-huit mois normalement, le nouveau stade. Il faut donc aller crescendo. Evidemment, si l'on peut confirmer la saison dernière et terminer au même rang, on le refera.

- Huitième de Ligue 1, vous signez des deux mains ?

Ah moi, je signe tout de suite !

- On sent que l'OGCN ne souhaite pas griller les étapes et est empreint de sérénité et de sagesse. C'est une nouveauté...

Tout le monde est conscient que le club a traversé une période très difficile et que pour réussir à mener une équipe vers la première moitié du championnat et peut-être vers les cinq premiers, il faut se stabiliser. Aujourd'hui, c'est ce que Nice est en train de faire. Attention cependant, en football tout peut aller très vite et il ne faut pas se laisser aller. Il faut toujours avoir la volonté de progresser et être ambitieux. C'est la volonté du club.

- Comment s'est déroulée la préparation jusque-là ?

La préparation se passe bien même si l'on souffre beaucoup de la chaleur, comme pas mal d'équipes d'ailleurs. On vient de rentrer d'un stage effectué à Genève et qui a duré dix jours. Ça a été très intense et on a joué des matches amicaux qui nous ont mis dans le bain d'ici la reprise du Championnat de France de Ligue 1.

- Le dernier face au Celta Vigo s'est soldé par une victoire 2-1. Le Gym monte en puissance...

Tout à fait. Depuis la reprise, on avait surtout fait des matches de quarante-cinq minutes pour la plupart. Là, c'était enfin un vrai test pour la simple et bonne raison que l'on a joué un match complet face à une très bonne équipe espagnole qui jouera la Coupe de l'UEFA. Il a été concluant. Ça a rassuré le staff et les joueurs. On renoue avec la victoire, ce qui n'avait pas été fait lors des précédents matches amicaux.

- Avec les arrivées de Matt Moussilou et de Cédric Kanté notamment, le recrutement semble avoir été à l'image de Nice : ambitieux mais réfléchi...

Il est vrai que le coach souhaitait conserver la majeure partie de son effectif et c'est ce qui a été fait. On a perdu cinq ou six joueurs d'expérience avec notamment Sammy Traoré ou Mamadou Bagayoko. Il a fallu les remplacer mais je pense que cela a été très bien fait. Les nouveaux ont été intégrés le plus rapidement possible. Ça se passe bien et ils vont doucement prendre leur rythme de croisière.

- Avec Matt Moussilou, David Bellion, Marama Vahirua ou encore Baky Koné, il va y avoir du monde devant...

Et il ne faut pas oublier Souleymane Camara. Ça fait du monde mais c'est bien. Il y a de la concurrence en attaque. Mais il y en a un peu partout, que ce soit derrière ou au milieu. Cela permet de tirer le groupe vers le haut et de progresser.

- Vous avez été touché par la défaite en finale de la Coupe de la Ligue 2005. Y pensez-vous encore ?

Je suis toujours déçu. Pour ne rien vous cacher, j'y pense toujours. Surtout que j'aurai bientôt 34 ans et que l'on a pas une telle occasion tous les jours. Maintenant on ne vit pas avec le passé et mon objectif est d'y retourner avant de finir ma carrière et surtout de la gagner. Ça fait peut-être partie des objectifs du club. Sochaux a réussi cela il y a deux ans en s'imposant une année après l'avoir perdue. Pourquoi pas nous ? Pour autant, on sait que le plus important reste le championnat.

- Un championnat qui pourrait être une nouvelle fois écrasé par l'Olympique Lyonnais...

Lyon sera là, c'est sûr. Au vu de leur effectif, ce serait incroyable de ne pas les retrouver tout en haut. Mais attention à Bordeaux qui va profiter du retour de Johan Micoud. Les Girondins peuvent faire très mal. Après, il y a les favoris habituels comme Monaco qui semble avoir réussi un recrutement assez judicieux. Je mets ces trois équipes au-dessus des autres pour le moment. Après, il peut toujours y avoir des surprises. Si Nice pouvait en faire partie...

Maxime DUPUIS
Eurosport.fr







- Retour -







17e journee de Ligue 1
sam. 07/12/2019 à 20h


Nice - Metz : 4-1

Résumé » Photos » Vidéo »



  18e journee de Ligue 1
sam. 14/12/2019 à 20h



Pts J V N D Diff
 11.    Monaco 24 16 7 3 6 +1
 12.    Angers 24 17 7 3 7 -3
 13.    Nice 23 17 7 2 8 -2
 14.    Brest 21 17 5 6 6 +1
 15.    Strasbourg 21 17 6 3 8 -3



   14e  sam. 23/11 (17h30) Lyon - Nice : 2 - 1
   15e  sam. 30/11 (20h) Nice - Angers : 3 - 1
   16e  mer. 04/12 (19h) St-Etienne - Nice : 4 - 1
   17e  sam. 07/12 (20h) Nice - Metz : 4 - 1
   18e  sam. 14/12 (20h) Brest - Nice
   19e  sam. 21/12 (20h) Nice - Toulouse
   20e  sam. 11/01 (20h) Angers - Nice



Coupe de France :  Fréjus St Raphaël - Nic...
Actualité :  Le berger n'est plus
Ligue 1 :  Nice - Metz : 4 - 1