153 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Un sauvetage en trompe l’œil



Presse :

Un sauvetage en trompe l’œil
Football365, le 20/05/2007 à 23h05

Si Nice a sauvé sa place en L1 sur le terrain, rien n’est encore réglé en coulisses. La guerre fait toujours rage entre les dirigeants et cela pourrait bien plomber l’intersaison des Aiglons.

Le maintien niçois est mathématiquement acquis. Mais ce qui devrait être une finalité sportive ne sera que le début de grandes manœuvres gangrenées par une querelle interne difficile à comprendre. Bisbilles entre actionnaires, conflits humains et judiciaires, opposition entre sections amateurs et professionnelles : la guerre est déclarée depuis un moment à Nice. On a encore en mémoire l’annonce du départ du président Cohen au soir d’un revers face à Toulouse, poussé dehors par une union d’actionnaires. Finalement, après une reculade du Conseil d’Administration, Cohen est toujours là. On se souvient également du remplacement pratiquement officialisé de Frédéric Antonetti par José Cobos. Mais un bon résultat ce jour-là à Lyon avait mis à mal la stratégie de certains. Ceux qu’Antonetti appelait « les médiocres » samedi soir. Ceux-là même qui ont fait tant de « saloperies » selon le coach azuréen.

Aujourd’hui, le conflit fait rage. Les premiers mots de Frédéric Antonetti après le nul salvateur à Lens furent d’une incroyable dureté, le Corse laissant ressortir la tension accumulée. Il indique ne pas être sûr de rester dans un tel bourbier. Roger Ricort, le directeur sportif, faisait savoir cette semaine dans Nice-Matin que sa mission de recrutement était grandement perturbée par l’agitation ambiante. « Le club, dans sa configuration actuelle, ne pourra jamais progresser. Le temps des décisions est arrivé. Le téléphone sonne toutes les deux minutes et quand on ne sait pas quoi répondre, c’est plus compliqué. Les événements qui se sont produits n’incitent pas forcément des gens à rester et d’autres à venir. Il faut que la partie professionnelle dirige le club, que les rumeurs et les attaques personnelles cessent. Ou que ceux qui tentent de diriger le club en sous main apparaissent au grand jour et prennent leurs responsabilités.» Lui aussi ne cache d’ailleurs pas qu’il est prêt à céder son siège forcément éjectable.

Mais on voit mal comment les choses peuvent se calmer rapidement dans un club qui ne peut faire l’économie de ces crises régulières. Le vaudeville se transforme ainsi en polar avec les plaintes « pour escroquerie et abus de confiance » de Franck Giudicelli concernant les transferts d’Ederson et de Moussilou. Giudicelli qui confirme qu’il veut avoir la majorité des parts. Mais Cohen, proche de Gilbert Stellardo (détenteur d’un peu plus de 30% des parts), ne semble pas vouloir abandonner le club au Corse qui détient aujourd’hui 27 % des parts de l’OGCN. Pas plus qu’il n’entend céder le pouvoir à Marcel Governatori (31% des parts comme Stellardo) qui était à l’origine du vrai faux-départ de Cohen en janvier en s’alliant avec Giudicelli. Finalement, Stellardo gère pendant trois ans les parts de Governatori et affirme vouloir garder Cohen... Compliqué certes. Mais la seule chose à comprendre, c’est que dans cette guerre des chefs, il n’y aura qu’un seul perdant : le club niçois. Après avoir manqué son recrutement l’an dernier, cette guérilla sportive ne favorisera pas le prochain. Loin de là.

Olivier DE LOS BUEIS
Football365







- Retour -







26e journee de Ligue 1
dim. 21/02/2021 à 15h


Nice - Metz : 1-2

Résumé » Vidéo »



  27e journee de Ligue 1
ven. 26/02/2021 à 21h



Pts J V N D Diff
 14.    St-Etienne 30 26 7 9 10 -11
 15.    Strasbourg 29 26 8 5 13 -6
 16.    Nice 29 26 8 5 13 -7
 17.    Nimes 24 26 7 3 16 -24
 18.    Nantes 23 26 4 11 11 -15



  mer. 10/02 (17h) Nimes - Nice : 1 - 3
   25e  sam. 13/02 (17h) PSG - Nice : 2 - 1
   11e  mer. 17/02 (21h) Marseille - Nice : 3 - 2
   26e  dim. 21/02 (15h) Nice - Metz : 1 - 2
   27e  ven. 26/02 (21h) Rennes - Nice
   28e  mer. 03/03 (19h) Nice - Nimes
  lun. 08/03 (21h) Nice - Monaco



Coupe de France :  Nice - Monaco en 16e de C...
Presse :  Metz enfonce Nice
Ligue 1 :  Nice - Metz : 1 - 2
Actualité :  Nice - Metz : les échos