122 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > La bonne pêche des Merlus



Presse :

La bonne pêche des Merlus
football365, le 23/03/2008 à 03h27

Lorient a fait un grand pas vers le maintien en remportant une seconde victoire en déplacement cette saison, à Nice (1-2). En revanche, Les Aiglons restent au ralenti.

Dans les coulisses du stade du Ray
- Le football mène à la politique. Notamment à Nice. Richard Conte, ancien directeur des relations extérieurs de l'AS Monaco, après avoir été dirigeant à l'OGC Nice, a été élu lors des dernières municipales dès le premier tour à Villefranche-sur-Mer, en treizième position sur la liste de Gérard Grosgogeat. Mais le résultat le plus spectaculaire de ce scrutin est à porter au crédit de Gilles Veissière. L'ancien arbitre international était vingt et unième sur la liste de l'ancien champion de moto Christian Estrosi, que sa nette victoire propulse dans le fauteuil de maire de Nice. Veissière sera son adjoint aux sports durant son mandat.

- Les deux équipes restaient sur une confrontation face à la lanterne rouge messine. Avec des fortunes diverses. Les Azuréens, après sept matchs sans victoire, avaient renoué avec les trois points à Saint-Symphorien (2-1) alors que les Merlus avaient chuté dans leur antre du Moustoir (0-1) en huitièmes de finale de la Coupe de France.

- En trois matchs parmi l'élite, Lorient n'avait toujours pas fait trembler les filets niçois. Les Merlus, étrillés la saison passée au Ray (3-0), avaient concédé par deux fois, l'an dernier et lors du match aller, le match nul et vierge.

- Absent à Metz (2-1) à cause d'une fracture d'un métacarpe, David Hellebuyck retrouvait une place dans le groupe de Frédéric Antonetti. Vincent Hognon, dont le dernier match remontait au 1er décembre (1-1 à Monaco) et qui avait été opéré d'un genou au début de l'année, effectuait lui aussi son retour. Les deux joueurs débutaient sur le banc.

- Christian Gourcuff devait se passer des services de son milieu offensif gauche, Ulrich Le Pen, victime d'une inflammation à un nerf sciatique. L'ancien métronome de Nîmes et Guingamp, Yann Jouffre, le remplaçait pour son dixième match en Ligue 1 depuis son arrivée dans le Morbihan lors du dernier mercato hivernal. En méforme, Oscar Ewolo débutait sur le banc au profit de Yazid Mansouri. Fabrice Abriel, absent en milieu de semaine face à Metz (0-1), retrouvait sa place.

- Retour gagnant par Marama Vahirua. De retour sur la pelouse niçoise, pour la première fois depuis son départ pour Lorient l'été dernier, l'ancien goléador de Nice et Nantes a inscrit son septième but de la saison. Surtout, il a inscrit le premier but de son équipe à l'extérieur depuis le 24 novembre et un match nul à Lens (1-1). Le buteur du soir s'appelait déjà... Marama Vahirua.

Les faits du match
8eme minute
Morel déborde sur son côté gauche. Son centre, trop aérien, arrive au second poteau dans les pieds d'Hautcoeur, qui en un temps, remet sur Vahirua, esseulé à l'entrée de la surface. Ce dernier tente de lober Lloris, mais le portier des Espoirs s'empare facilement du ballon.

11eme minute (0-1)
Morel combine avec Jouffre sur le côté gauche. Le latéral des Merlus centre en retrait pour Vahirua qui reprend de demi-volée du pied droit. Le buteur lorientais ne laisse aucune chance à Lloris et ouvre logiquement le score.

27eme minute
Sur un ballon perdu au milieu de terrain par Nice,Vahirua part en contre. Il profite des appels de Saïfi et Haucoeur pour tirer à l'entrée de la surface de l'intérieur du pied gauche. Le ballon frôle le montant droit de Lloris.

31eme minute
Balmont tente sa chance pour la troisième fois de loin. Cette fois, l'ancien milieu de terrain de Lyon oblige Audard à sortir le grand jeu et surtout le ballon de sa lucarne gauche.

45eme minute
Sur un ballon en profondeur, le gardien des Merlus se jette bien dans les pieds de Bamogo. Le ballon revient ensuite sur Balmont qui reprend le ballon de volée depuis l'extérieur de la surface. Encore une fois, Audard se remet vite sur ses appuis pour écarter le ballon en corner.

50eme minute (1-1)
Nice égalise. Ederson lance en profondeur Koné, qui prend de vitesse Ciani, et trompe de l'extérieur du pied droit Audard, sorti à sa rencontre.

54eme minute
Laslandes, aux 35 mètres, trouve Koné par dessus la défense et Morel. Le buteur des Eléphants accélère et rentre dans la surface de réparation. Il lobe parfaitement Audard, un peu avancé, mais Jallet sauve sur sa ligne son équipe.

58eme minute
Sur une combinaison à trois, Jouffre sert Vahirua qui décale Hautcoeur dont la frappe est contrée au dernier moment.

70eme minute (1-2)
Lorient reprend son avantage. Vahirua trouve Marchal sur le côté droit. Le capitaine des Merlus centre au premier poteau pour Saïfi. L'Algérien prend le meilleur sur Kanté et décroise parfaitement sa tête.

Jeu, joueurs et arbitre
Le jeu
Pour renouer avec la victoire dans leur antre du Ray, pour la première fois depuis le 19 janvier et un succès face à l'AS Nancy-Lorraine (1-0), Frédéric Antonetti avait décidé de jouer la carte offensive en alignant trois attaquants avec Habib Bamogo, buteur face à Metz le week-end dernier, sur le flanc gauche. Les Lorientais rentrent pourtant le mieux dans la partie et se procurent les premières occasions. Vahirua concrétise la domination des siens sur un magnifique enchaînement sur le côté gauche. Les visiteurs, plus incisifs, continuent sur leur lancée grâce à un jeu léché et gênent considérablement des Aiglons, cueillis à froid. Les hommes de Christian Gourcuff récupérent de nombreux ballons dans l'entrejeu et explosent rapidement vers l'avant. Malgré leur système, les locaux peinent à passer sur les côtés et insistent dans l'axe. Sans succès. Les rares situations dangereuses sont l'oeuvre de Balmont, qui tente sa chance de loin. Lorient mène logiquement au repos. Mais les Azuréens, plus entreprenants avec la rentrée d'Hellebuyck, refont immédiatment leur retard par l'inévitable Koné. Les Niçois, galvanisés, dominent alors nettement les débats. Le dragster ivoirien est même tout proche de doubler la mise quelques minutes plus tard, mais Jallet sauve sur sa ligne. C'est le tournant de la rencontre. Les Morbihannais parviennent en effet à inscrire un second but par leur deuxième attaquant vedette, Saïfi. Nice ne s'en remettra pas et enchaîne une troisième défaite en quatre matchs à domicile. Nice rate le coche pour se positionner pour les places européennes alors que Lorient fait un grand pas vers le maintien.

Les Niçois
Longtemps imprenable, la citadelle du Ray est depuis plusieurs rencontres un terrain béni pour les visiteurs. Après Marseille et Auxerre, Lorient est la troisième équipe à s'imposer sur les terres azuréennes. KONE avait pourtant égalisé. L'Ivoirien, auteur de son dixième but de la saison, a une nouvelle fois mis la pagaille dans la défense adverse. Particulièrement à son avantage le week-end dernier face à Metz avec en jouant juste, LASLANDES a été beaucoup moins à son avantage. Tout comme BAMOGO, remplacé à la mi-temps par HELLEBUYCK. L'ancien milieu de terrain de Saint-Etienne et du PSG a apporté plus de justesse au jeu niçois. EDERSON s'est montré brouillon alors que BALMONT a beaucoup tenté, notamment sur des frappes lointaines. Il a été le seul à surnager dans l'entrejeu. ECHOUAFNI a été lui emporté par la vague lorientaise. La défense locale a également souffert à l'image de JEUNECHAMP et KANTE. APAM a imposé son physique alors que ROOL a tenté d'apporter offensivement. LLORIS ne peut rien sur les buts encaissés.

Les Lorientais
Le coup de gueule de Christian Gourcuff a porté ses fruits. Particulièrement mécontent de la prestation de ses ouailles face aux Messins (0-1) en Coupe de France, l'entraîneur lorientais peut être satisfait de la seconde victoire en déplacement de son équipe après celle du Parc des Princes, le 15 août dernier. Et tout particulièrement de sa doublette en attaque, SAIFI et VAHIRUA, qui a retrouvé le chemin des filets après une longue période de disette. Le premier a donné la victoire aux siens alors que le second, en plus de son but, a été étincelant. Remplaçant de Le Pen, JOUFFRE démontre match après match qu'il est mieux qu'une doublure. Son entente avec MOREL, sur le côté gauche, a été précieuse. Le latéral gauche a délivré un magnifique centre pour l'ouverture du score. Son alter ego, JALLET a été lui aussi important par ses montées et ses centres, mais a surtout sauvé son équipe sur le lob de Koné. ABRIEL, fidèle à son habitude, a été le chef d'orchestre de son équipe, alors que MANSOURI a été impressionnant à la récupération. Sur le côté droit, HAUTCOEUR a posé des problèmes à Rool. CIANI a été débordé et pris de vitesse par Koné sur le but des Aiglons, alors que Marchal, solide, est à l'origine du but de la victoire de son équipe. AUDARD, avant de se faire battre, a été décisif et sur un véritable nuage.

L’arbitre du match : M.Cailleux
Match parfaitement maîtrisé par l'arbitre de la Ligue de Picardie, qui a distribué les sanctions administratives au bon moment.

Arnaud DEMMERLE
Football365







- Retour -







16e journee de Ligue 1
mer. 04/12/2019 à 19h


St-Etienne - Nice : 4-1

Résumé » Photos » Vidéo »



  17e journee de Ligue 1
sam. 07/12/2019 à 20h



Pts J V N D Diff
 12.    Brest 21 16 5 6 5 +2
 13.    Monaco 21 15 6 3 6 -2
 14.    Nice 20 16 6 2 8 -5
 15.    Strasbourg 18 16 5 3 8 -5
 16.    Dijon 16 16 4 4 8 -7



   13e  ven. 08/11 (20h45) Nice - Bordeaux : 1 - 1
   14e  sam. 23/11 (17h30) Lyon - Nice : 2 - 1
   15e  sam. 30/11 (20h) Nice - Angers : 3 - 1
   16e  mer. 04/12 (19h) St-Etienne - Nice : 4 - 1
   17e  sam. 07/12 (20h) Nice - Metz
   18e  sam. 14/12 (20h) Brest - Nice
   19e  sam. 21/12 (20h) Nice - Toulouse