161 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Caen à nouveau accroché et ballotté à domicile



Presse :

Caen à nouveau accroché et ballotté à domicile
Ouest-France, le 30/10/2008 à 13h51

Le Stade Malherbe avait l'occasion de dépasser Nice, son hôte d'hier soir, en cas de victoire. Menant 1-0 depuis la 67' grâce à Savidan, les Caennais y ont cru jusqu'à la 85' quand les Niçois ont égalisé. Dommage !

Six buts, quatre passes décisives. Caen a son Monsieur plus. Mais Savidan n'a pas réussi à faire basculer le match à lui tout seul, hier à d'Ornano. Alors qu'il semblait qu'il avait sorti Caen de la panade en devançant Letizi, de la tête, sur un centre tendu de Toudic (67'). Mais les Niçois, plutôt convaincants jusque-là, parvenaient logiquement à égaliser. Leur pression amenait Seube à faucher Bamogo dans la surface (79'). Loic Remy transformait le penalty.

Le nul concédé contre Grenoble à d'Ornano, il y a quinze jours (2-2), avait été un avertissement sans trop de frais. Celui contre Nice tient du même registre. Une nouvelle fois Caen a été sérieusement ballotté à domicile. Les Normands avaient démarré timidement. Loin de la culture maison, de leur habitude à tenter de forcer rapidement le verrou adverse. Nice affichait sa capacité à se porter vite vers l'avant. Et Helllebuyck était tout près d'ouvrir la marque, décalé par Remy (23'), mais croisait trop sa frappe devant Planté.

Avertissement retenu. Enfin, Caen se mettait à construire, montrait un peu de son côté lumière. Et se faisait dangereux par Florentin en deux temps (29'). Il n'empêche, les Normands manquaient de sérénité à l'image d'un ballon perdu par Gomis, dans sa surface, qui aurait pu coûter cher (35'). Nice profitait allégrement des approximations caennaises. Des largesses au marquage sur Loïc Remy sont rarement de bonnes options. Heureusement, Planté était lucide sur le plat du pied de l'ex-Lyonnais (55'), avant que Remy ne manque le cadre (59'). Savidan bonifiait lui sa première réelle occasion.

Blessés

Une victoire de Caen aurait été cruelle pour la troupe d'Antonetti. Remy, sur penalty, remettait donc les choses dans l'ordre. Ce à quoi va s'atteler aussi Franck Dumas, qui n'a que modérément apprécié la performance collective normande. « On n'avait pas de fluidité dans le jeu. Moi, je n'ai pas vu grand-chose de bon. Il y a des joueurs qui vont devoir se remettre en cause, on ne peut se satisfaire du simple fait d'être titulaire. Ce qu'on a vu, avec la première mi-temps de Lille. Cela fait beaucoup. Je suis énervé, car on a les moyens de faire beaucoup mieux ».

Il faudra faire mieux avec moins. Car en milieu de terrain, cela va aussi se compliquer pour Malherbe. Ben Khalfallah, sorti sur blessure, en se tenant la cuisse (32' claquage ?), Caen compte trois éléments sur le flanc, dont deux jusqu'à la trêve (Eluchans et Deroin). Dumas va commencer à manquer d'options, même si Raineau et Gomis ne vont pas s'en plaindre. Une certitude : hier Deroin a beaucoup manqué dans l'animation.

David GUÉZENNEC
Ouest-France







- Retour -







Match Amical
ven. 11/10/2019 à 15h


Nice - Lausanne : 0-0





  10e journee de Ligue 1
ven. 18/10/2019 à 20h45



Pts J V N D Diff
 6.    Reims 14 9 4 2 3 +4
 7.    Montpellier 14 9 4 2 3 +2
 8.    Nice 13 9 4 1 4 -1
 9.    Marseille 13 9 3 4 2 -1
 10.    Rennes 12 9 3 3 3 +1



   7e  mar. 24/09 (21h) Monaco - Nice : 3 - 1
   8e  sam. 28/09 (20h) Nice - Lille : 1 - 1
   9e  sam. 05/10 (20h) Nantes - Nice : 1 - 0
  ven. 11/10 (15h) Nice - Lausanne : 0 - 0
   10e  ven. 18/10 (20h45) Nice - PSG
   11e  sam. 26/10 (20h) Strasbourg - Nice
  mer. 30/10 (18h45) Le Mans - Nice