114 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Everson au parloir...



Presse :

Everson au parloir...
Nice-Matin, le 14/02/2003 à 10h39

Montré du doigt par le Conseil national de l'éthique, le milieu de terrain niçois passera, la semaine prochaine devant la commission de discipline

« Je trouve ça scandaleux ! Il y a eu vingt-sept journées de championnat, des tacles, du jeu dur, des blessés, des bagarres, et voilà qu'on s'arrête sur le cas de deux Niçois. On décortique leurs gestes. Et on en convoque un à Paris. L'OGCN commencerait-il à déranger ? »

Maurice Cohen se pose des questions...

Depuis qu'il a appris le prochain passage d'Everson devant la commission de discipline de la Ligue pour « comportement dangereux » à la demande du Conseil national de l'éthique (CNE), le président du Gym ne décolère pas.

L'affaire remonte à vendredi dernier. Ce jour-là, le quotidien L'Equipe dénonce, photos à l'appui, trois cas de violence pouvant intéresser le CNE. Parmi les accusés : deux Aiglons. Everson et Pamarot coupables de tacles (« à faire froid dans le dos ») sur le Guingampais Yahia et le Troyen Saifi.

Le lendemain, un membre du CNE présent au stade du Ray pour remettre le prix du fair-play à Cédric Mionnet prévient Gernot Rohr d'une réunion concernant les Niçois...

Celle-ci se sera tenu mercredi.

Au-delà de la décision, Maurice Cohen conteste la façon dont le CNE aura été saisi.

« Pour un match, il y a trois arbitres sur le terrain, un quatrième sur le bord de la touche, des délégués sur la pelouse et dans les tribunes. Mais alors, à quoi servent-ils si le CNE doit être alerté par un article de presse...

« Moi aussi, je peux fournir des photos semant le trouble dans l'esprit de ces décideurs », avance le président agacé d'un Gym montré du doigt.

Noé Pamarot a été disculpé.

« Il bénéficie du doute, les images ne prouvant pas le caractère volontairement agressif du contact avec Saifi. Le but n'est pas d'analyser toutes les actions, mais de réduire la violence. Comme c'est nouveau, il y a toujours à redire, mais c'est important pour le jeu », estime Dominique Rocheteau qui préside le CNE.

Créé au printemps 2002, le CNE s'est récemment offusqué de l'acte de simulation du Parisien Fabrice Fiorèse suspendu trois matchs ferme par la Commission d'appel et de l'éthique de la LFP.

Du tac au tacle
Everson, lui, devrait monter à Paris jeudi pour s'expliquer devant la commission de discipline.

« Je vais leur livrer ma version des faits. Ma vérité. Franchement, je regrette l'ampleur prise par cet incident de jeu. Je ne comprends pas. Mais je ne veux pas polémiquer », affirme le milieu de terrain prêt à se défendre.

Gernot Rohr sera à ses côtés. « On a des arguments. Je ne suis pas inquiet. Mais si nous en sommes là aujourd'hui, c'est à cause d'une dénonciation. Ça, c'est révoltant ! », lâche le coach dans un souffle d'amertume.

Du tac au tacle, Gernot Rohr relance : « Je conseille à ces messieurs de l'éthique de visionner l'action qui a entrainé l'expulsion de José Cobos lors du tout récent Nice-Sochaux.

« Ainsi, ils constateraient une injustice et pourraient aider à blanchir notre capitaine. »

Même dans la tourmente, Rohr ne perd jamais le Nord.

Philippe CAMPS.
Vendredi 14 Fevrier 2003
Tous droits réservés - © Nice-Matin






- Retour -







17e journee de Ligue 1
sam. 07/12/2019 à 20h


Nice - Metz : 4-1





  18e journee de Ligue 1
sam. 14/12/2019 à 20h



Pts J V N D Diff
 9.    Monaco 24 16 7 3 6 +1
 10.    Angers 24 17 7 3 7 -3
 11.    Nice 23 17 7 2 8 -2
 12.    Nantes 23 16 7 2 7 -2
 13.    Reims 21 15 5 6 4 +3



   14e  sam. 23/11 (17h30) Lyon - Nice : 2 - 1
   15e  sam. 30/11 (20h) Nice - Angers : 3 - 1
   16e  mer. 04/12 (19h) St-Etienne - Nice : 4 - 1
   17e  sam. 07/12 (20h) Nice - Metz : 4 - 1
   18e  sam. 14/12 (20h) Brest - Nice
   19e  sam. 21/12 (20h) Nice - Toulouse
   20e  sam. 11/01 (20h) Angers - Nice



Ligue 1 :  Nice - Metz : 4 - 1