150 connectés
Accueil > Multimedia > Interviews > Bruno Valencony : « Une détente exceptionnelle »



Interviews :

Bruno Valencony : « Une détente exceptionnelle »
Football365, le 03/01/2008 à 18h19

Steve Mandanda et Hugo Lloris sont les deux gardiens français qui montent. Entraîneur de Lloris à Nice, Bruno Valencony nous parle de son petit protégé.

L’homme
C’est la simplicité même et c’est déjà énorme comme qualité. Dans les médias, il est loin de se lâcher, c’est vrai qu’il se lâche un peu plus avec moi. Nous nous entendons très bien car nous avons un peu évolué ensemble à l’entraînement quand j’étais joueur. Lui, il arrivait à peine. Donc malgré le rapport entraîneur-joueur, l’entente est très bonne.

Entraînement
Il ne rechigne jamais devant l’effort. Quand je lui demande de faire des exercices ou d’en faire plus après les entraînements, il est toujours partant. Il est très facile à travailler. Même s’il est bon dans les sorties ou dans d’autres choses, il faut travailler tous les domaines.

Progression
Nous l’avons sentie venir. Déjà, par rapport aux qualités de détente, d’anticipation et d’explosivité qu’il a, nous sentions que c’était un gardien qui pouvait vite progresser. Quand il a débuté en Coupe de la Ligue, l’année où Grégorini était titulaire, il a montré, malgré son jeune âge, qu’il était déjà très serein et vraiment dans son assiette. Dans le jeu, on sentait qu’il y avait des lacunes car on ne peut pas dire qu’il ait vraiment fait du spécifique au centre de formation. Mais rien que par sa présence et sa tranquillité sur les gros événements, il était impressionnant.

Régularité
Depuis qu’il est titulaire (Ndlr : début de la saison dernière), mis à part les six premiers matchs où, à l’image de l’équipe, il avait eu du mal à démarrer la saison, il est très régulier. Et s’il est passé au travers une fois ou deux sur une saison et demie, c’est le grand maximum. A son âge, il est déjà très régulier, et à un bon niveau.

Blessure
Il a déjà rattrapé le niveau qui était le sien avant de se blesser. Il a même encore franchi un palier malgré sa blessure. J’avais peur que cette blessure le freine un peu et qu’il reparte d’un peu plus bas. En fin de compte, ses deux coups du sort sur son genou ne l’ont pas du tout freiné et il est reparti encore plus fort. On dirait que cette blessure l’a presque rendu plus fort encore. C’était un bon test à passer pour lui afin de savoir comment il allait réagir.

« Au pied, il lui manque une dizaine de mètres »

Mentalité
C’est un mauvais perdant. Comme tous les gardiens, il a horreur de prendre des buts. Quand il en encaisse, il s’en prend souvent plus à lui-même qu’aux autres, c’est aussi une grosse qualité. Il a toujours envie de progresser et quand il prend un but, on sent qu’il essaie de suite de savoir pourquoi il a pris ce but et s’il aurait pu faire mieux. C’est bien.

Jeu aérien
C’est l’un de ses gros points forts. Pour un gardien, c’est de plus en plus difficile de sortir sur les situations aériennes, et cela ne lui fait pas peur. Il aime bien, car il anticipe bien et possède une détente exceptionnelle. Il a un timing qui lui permet d’anticiper l’endroit où va arriver le ballon. Il a un rayon d’action assez impressionnant.

Jeu au pied
C’est peut-être l’un de ses petits points faibles, notamment par rapport à Mandanda, qui a un dégagement assez impressionnant. Il manque à Hugo une bonne dizaine de mètres, voire quinze mètres en longueur, ainsi qu’un peu de précision et de régularité dans ce domaine. Depuis sa blessure, on sent que ça l’handicape. En plus, il est gaucher et ce n’est pas évident pour un gaucher d’avoir les deux pieds. J’essaie de travailler là-dessus un peu tous les jours, sans trop exagérer non plus, car ça fatigue de ne faire que des dégagements. J’essaie de lui en faire faire un peu au début et pareil à la fin pour le mettre en confiance et pour qu’il puisse s’améliorer au fil du temps.

Relance à la main
C’était un de ses points faibles au départ, mais il a beaucoup progressé dans ce secteur, surtout dans la précision et le choix, car c’est bien d’avoir une bonne relance à la main et il faut le faire à bon escient. Il est en train de s’améliorer et il sait maintenant le moment où le faire.

« En Espoirs, c’est de loin le meilleur »

Jeu sur la ligne
Sur la ligne, il est capable - on l’a vu contre Paris - de faire des arrêts alors que tout le stade pense qu’il y a but. Mais pas lui. Son sens de l’anticipation fait qu’il arrive à bien sentir les coups, et il se déplace tellement vite qu’il est sur le ballon, même quand on croit qu’il ne peut pas l’être.

Réflexes
Ça fait partie de ses qualités naturelles. De toute façon, pour arriver à ce niveau-là, ce n’est pas que grâce à moi ou à ce qu’il a fait avant. Il a d’énormes qualités à la base. Sur quelques séances de travail devant le but ou dans les petits jeux, il peut écoeurer tous les attaquants.

Jeu au sol
Là aussi, il s’est beaucoup amélioré, car lui, le centre de formation, il n’a pas tellement connu. Il habitait à Nice et faisait ses études, donc il n’a pas trop suivi le spécifique au centre de formation. Et il avait beaucoup de retard sur les bases techniques. Mais il arrivait à compenser ce retard par ses qualités de déplacement et d’anticipation. Ensuite, on a beaucoup travaillé techniquement, et il s’est beaucoup amélioré sur sa manière de plonger et les prises de balle. Toutes ces choses basiques qui lui manquaient un peu.

Avenir
En Espoirs, c’est le meilleur et de loin. Après, est-ce que plus tard, en équipe de France, il sera toujours le meilleur de tous les gardiens ? Ça sera plus compliqué. Mais s’il continue comme ça, il n’y a pas de raison qu’il ne reste pas l’un des deux, trois meilleurs en France. Cela va dépendre de lui : il faut qu’il reste simple, qu’il reste lui-même. C’est important, car on a connu beaucoup de gardiens qui sont tombés avant l’équipe de France. Pour l’instant, il a la tête sur les épaules et il bosse comme il faut. Avec Mandanda, ça fait déjà deux gardiens qui postulent aux Bleus. Mais ils ne seront pas les seuls.

Mandanda / Lloris
Steve m’a agréablement surpris sur les premiers matchs qu’il a joués à Marseille. Mais Hugo a pour lui de jouer depuis un an et demi en L1. Il faudrait voir si Mandanda arrive aussi à être régulier et à continuer comme ça. En tout cas, il a un bon coach à Marseille (Ndlr : Laurent Spinosi), c’était déjà le cas avant au Havre avec Nicolas Dehon. C’est un gardien qui a aussi un grand avenir devant lui et qui impressionne tout le monde en ce moment.

Aurélien CANOT
Football365







- Retour -







12e journee de Ligue 1
dim. 29/11/2020 à 17h


Nice - Dijon : 1-3

Vidéo »



  Ligue Europa
jeu. 03/12/2020 à 21h



Pts J V N D Diff
 9.    Lens 18 11 5 3 3 -1
 10.    Brest 18 12 6 0 6 -2
 11.    Nice 17 11 5 2 4 +1
 12.    Metz 16 12 4 4 4 +1
 13.    Bordeaux 16 12 4 4 4 -1



   10e  dim. 08/11 (17h) Nice - Monaco : 1 - 2
   11e  sam. 21/11 (21h) Marseille - Nice : -
  jeu. 26/11 (21h) Nice - Slavia Prague : 1 - 3
   12e  dim. 29/11 (17h) Nice - Dijon : 1 - 3
  jeu. 03/12 (21h) Nice - Leverkusen
   13e  dim. 06/12 (17h) Reims - Nice
  jeu. 10/12 (18h55) Beer-Sheva - Nice



Europa League :  Nice - Slavia Prague : 1 - 3
Europa League :  Nice - Slavia Prague : co...
Europa League :  Nice - Slavia Prague : le...
Europa League :  Dolberg et Kamara forfait...
Europa League :  Nice - Slavia Prague : le...