141 connectés
Accueil > Multimedia > Interviews > Ljuboja : « Difficile de marquer sur le banc »



Interviews :

Ljuboja : « Difficile de marquer sur le banc »
Football365, le 14/05/2011 à 21h21

Auteur d'un doublé face à Arles-Avignon, Danijel Ljuboja a permis à Nice de remporter un précieux succès. Même s'il ne joue pas autant qu'il le souhaite, le Serbe entend aider son club à se maintenir.

- Danijel Ljuboja, quelles sont vos impressions après le succès de Nice face à Arles-Avignon mercredi dernier (3-2, 34eme journée de Ligue 1) ?

On a beaucoup souffert mais on a assuré l'essentiel en prenant les trois points. Ce n'était pas forcément facile de rejouer à domicile après une défaite comme celle contre Caen (ndlr : 0-4, 33eme journée de Ligue 1). On était dans l'obligation de se racheter devant nos supporters et, au final, on a quand même réussi à s'en sortir.

- Ce n'est pas la première fois que Nice rencontre des difficultés face à des équipes supposées plus faibles. Pourquoi le Gym souffre-t-il face à ce type de formation ?

Ce sont des petits détails. Peut-être sommes-nous moins motivés ? Même si je pense que ce n'était pas le cas avant le match face à Arles-Avignon. Ce genre d'équipe ne lâche rien, joue peut-être un peu moins au ballon, mais parfois c'est tout simplement inexplicable.

- Après cette victoire, Nice compte désormais 43 points. Etes-vous sauvés ?

Il reste trois matchs, neuf points en jeu, il faut donc être très vigilent. Dimanche, on joue contre un adversaire direct (ndlr : Nancy, 18eme avec 39 points), c'est un match capital. Si on arrive à faire un bon résultat là-bas, je pense que ce sera bon pour nous.

- Et un match nul serait-il un bon résultat ?

Si on ramène un point, ce ne sera pas trop mal. Mais on va essayer d'aller à Nancy pour faire quelque chose de mieux.

- Vous semblez confiant. Pourtant, Nancy est typiquement le genre d'équipe contre qui Nice a du mal…

Oui, mais c'est très serré au classement et on ne devrait pas avoir de mal à trouver la motivation. C'est un match à l'extérieur et il faudra se battre. Mais heureusement, on a quatre points d'avance. Il faudra tout de même être vigilant et faire le maximum si on ne veut pas connaître une fin de saison compliquée. Une victoire nous permettrait d'aborder les deux derniers matchs (ndlr : réception de Lorient, déplacement à Valenciennes) plus sereinement.

« La réussite n'était pas là »

- Vous avez inscrit un doublé face à Arles-Avignon alors que vous n'aviez plus marqué depuis le 18 décembre (ndlr : face à Brest). On imagine que vous êtes satisfait…

Oui, ça fait toujours plaisir. J'avais moins de réussite ces derniers temps, mais il faut dire que je jouais moins. Quand on est plus souvent sur le banc de touche que sur le terrain, c'est difficile de marquer. Mais bon, je ne me suis pas pris la tête, je suis un professionnel et le travail finit toujours par payer. Il reste trois matchs, je vais essayer de faire encore un peu mieux.

- Hormis le fait d'avoir moins joué, à quoi attribuez-vous votre période d'inefficacité ?

C'est comme ça. Il y a bien des grands attaquants comme Torres qui n'arrive pas à marquer pendant plusieurs mois. Et moi, par rapport à ces joueurs qui rencontrent des passages à vide, je n'étais pas souvent sur le terrain. Comme je l'ai déjà dit, quand on ne joue pas souvent, même s'il est vrai que je suis parfois entré en fin de match, c'est plus difficile de marquer. La réussite n'était pas là mais il faut plus de temps de jeu pour être efficace.

- Alors qu'il ne reste que trois matchs à jouer, quel bilan tirez-vous de cette saison passée à Nice ?

Je pense que mon bilan est positif puisque j'ai marqué cinq buts alors que je n'étais pas titulaire pendant la deuxième partie du championnat. En jouant plus souvent, j'aurais pu inscrire une dizaine de buts. C'est donc une saison correcte. On peut toujours faire mieux, on peut faire pire, mais j'ai toujours essayé de faire mon maximum. Et lors des deux dernières rencontres face à Brest et Arles-Avignon, deux matchs importants pour le maintien, j'ai fait de bonnes prestations.

- Est-ce que cette saison vous a donné envie de continuer l'aventure avec Nice ?

J'arrive en fin de contrat. Le plus important, c'est que tout se termine bien et que le club se maintienne. On va se focaliser sur le match de dimanche, et c'est seulement après qu'on commencera à discuter.

- Aucune discussion n'a donc encore été engagée avec les dirigeants ?

Non.

- Avez-vous été contacté par d'autres clubs ?

Oui, il y d'autres clubs qui ont appelé des agents, et des agents m'ont appelé. Il y a même un club qui m'a contacté personnellement mais ne comptez pas sur moi pour vous dire de quelle équipe il s'agit.

- Et si vous aviez le choix entre rester à Nice ou tenter une nouvelle expérience…

(Silence) Je veux d'abord terminer la saison et on verra tout ça après…






- Retour -







12e journee de Ligue 1
dim. 29/11/2020 à 17h


Nice - Dijon : 1-3

Vidéo »



  Ligue Europa
jeu. 03/12/2020 à 21h



Pts J V N D Diff
 9.    Lens 18 11 5 3 3 -1
 10.    Brest 18 12 6 0 6 -2
 11.    Nice 17 11 5 2 4 +1
 12.    Metz 16 12 4 4 4 +1
 13.    Bordeaux 16 12 4 4 4 -1



   10e  dim. 08/11 (17h) Nice - Monaco : 1 - 2
   11e  sam. 21/11 (21h) Marseille - Nice : -
  jeu. 26/11 (21h) Nice - Slavia Prague : 1 - 3
   12e  dim. 29/11 (17h) Nice - Dijon : 1 - 3
  jeu. 03/12 (21h) Nice - Leverkusen
   13e  dim. 06/12 (17h) Reims - Nice
  jeu. 10/12 (18h55) Beer-Sheva - Nice



Europa League :  Nice - Slavia Prague : 1 - 3
Europa League :  Nice - Slavia Prague : co...
Europa League :  Nice - Slavia Prague : le...
Europa League :  Dolberg et Kamara forfait...
Europa League :  Nice - Slavia Prague : le...