124 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Nice en voulait plus que Monaco



Presse :

Nice en voulait plus que Monaco
Ogcnissa.com, le 27/09/2014 à 18h15

plus présent dans l'engagement et plus précis dans ses frappes, l'OGC Nice s'est adjugé le derby à Louis-II, samedi (1-0), grâce à un coup-franc de Carlos Eduardo. Monaco reste englué au milieu du classement.

Le match : 0-1

Il faisait la tête, Jérémy Toulalan, au moment de quitter la pelouse samedi. Son changement prématuré par Nabil Dirar, à la 69e ? Sûrement. Mais pas que : difficile, côté monégasque, de sortir satisfait de cette première après-midi d’automne à Louis-II. Pour la première fois depuis 14 matches, l’ASM n’a pas réussi à trouver le chemin des filets adverses, quand Nice, lui, n’a eu besoin de sept minutes pour se mettre sur les rails de ce derby (1-0). Comme le sentiment que quelque chose ne tournait pas rond, à voir le capitaine monégasque resté seul sur le banc, au coup de sifflet final, le regard dans le vague. 10 tirs dans ses rangs, un seul cadré. Des frappes mais, au final, peu d’occasions de but, hormis cette tête de Kurzawa repoussée par Mendy sur sa ligne (15e), ou ce but de Ferreira-Carrasco (81e) justement refusé par l’arbitre après un hors-jeu du passeur Berbatov. Ajoutez à cela des duels souvent perdus, une envie moins évidente dans le jeu, et il était fort logique que les Aiglons arrachent ce derby à la faveur du but sur coup-franc de Carlos Eduardo (7e). Une victoire qui les ramène – provisoirement – à hauteur du PSG au classement de la Ligue 1. Et qui laisse Monaco dans son cher milieu de classement (12e), mais surtout perdu dans ses doutes.

Le tournant du match : Berbatov, arroseur arrosé

Evidemment, à force de chercher le penalty, on finit par trouver l’arbitre. Averti à la 19e minute pour une simulation, Dimitar Berbatov a sans doute doublement payé sa petite feinte. Payé très cher, même, car quand Jordan Amavi a accroché le Bulgare à la 72e dans la surface de réparation, tout le monde a vu que l’attaquant du Rocher méritait - cette fois - rétribution. L’arbitre Ruddy Buquet en a décidé autrement au grand dam de Nabil Dirar, averti pour contestation, et de l’ensemble du banc monégasque, d’où le conseiller sportif Luis Campos a été exclu.

Un homme dans le match : Alassane Pléa

Dans le cœur des Niçois, il n’est pas encore prêt de détrôner Alexy Bosetti. Mais sur la feuille de match samedi, Alassane Pléa se l’était permis. Titularisé en pointe, le jeune ailier venu de Lyon a joliment tiré son épingle du jeu, notamment en première période, où il a pesé de tout son poids sur la défense adverse. Autres bons points : sa complémentarité avec Carlos Eduardo (une déviation astucieuse à la 22e minute a failli faire mouche, sans un retour desespéré d'Andrea Raggi) et ses qualités de remise. A 21 ans, le Franco-Malien commence à se faire un nom. En tout cas, Claude Puel mise gros sur son poulain, qu'il estime à la hauteur d'un autre joueur qui a fait les beaux jours de Nice : un certain Loïc Rémy ...






- Retour -







16e journee de Ligue 1
mer. 04/12/2019 à 19h


St-Etienne - Nice : 4-1

Résumé » Photos » Vidéo »



  17e journee de Ligue 1
sam. 07/12/2019 à 20h



Pts J V N D Diff
 12.    Brest 21 16 5 6 5 +2
 13.    Monaco 21 15 6 3 6 -2
 14.    Nice 20 16 6 2 8 -5
 15.    Strasbourg 18 16 5 3 8 -5
 16.    Dijon 16 16 4 4 8 -7



   13e  ven. 08/11 (20h45) Nice - Bordeaux : 1 - 1
   14e  sam. 23/11 (17h30) Lyon - Nice : 2 - 1
   15e  sam. 30/11 (20h) Nice - Angers : 3 - 1
   16e  mer. 04/12 (19h) St-Etienne - Nice : 4 - 1
   17e  sam. 07/12 (20h) Nice - Metz
   18e  sam. 14/12 (20h) Brest - Nice
   19e  sam. 21/12 (20h) Nice - Toulouse