131 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Les Verts s'amusent contre Nice


Presse :

Les Verts s'amusent contre Nice
Football365, le 10/05/2015 à 19h31

En démonstration face à des Niçois passés complètement à côté de leur sujet, les Verts ont remporté leur cinquième victoire de suite sans prendre de but dans le Chaudron et confirmé qu'il fallait compter avec eux pour le podium final.

Le debrief

Déjà très bons dans le Chaudron depuis le début de la saison, les Verts y sont devenus intraitables sur cette fin de saison. Nice a pu le constater à son tour dimanche en devenant la cinquième équipe de suite à quitter le stade Geoffroy-Guichard avec une défaite et aucun but marqué à cette solide défense stéphanoise. Les joueurs de Christophe Galtier, pressés de remettre les pendules à l’heure après leur défaite de la journée précédente à Bastia (1-0), ont fait cavaliers seuls sur leur pelouse face à des Niçois en panne d’inspiration, apathiques et contraints de reculer en permanence. Mouez Hassen a retardé l’échéance en début de match, mais l’emprise des Verts sur ce match n’a pas tardé à se matérialiser dans cette partie à sens unique qui a vu Saint-Etienne être récompensé cinq fois de sa nette domination. Un succès large et ô combien logique de cette ASSE qui ne s’était encore jamais imposée aussi largement cette saison, qui s’accroche fermement à sa quatrième place et qui n’a toujours pas dit son dernier mot pour le podium. Nice n’est toujours pas maintenu officiellement et peut s’inquiéter au vu de sa prestation fantomatique de dimanche dans le Forez.

Le film du match

7eme minute
Après un contrôle, Corgnet allume Hassen au point de penalty après un mauvais renvoi de Bodmer. Le gardien niçois détourne magnifiquement le missile du Stéphanois en corner. Sur le corner, frappé au second poteau par Gradel, Perrin reprend le ballon d’une belle volée de l’intérieur du pied sur laquelle Hassen réussit une autre superbe parade.

10eme minute
Après un une-deux avec Erding aux trente mètres, Corgnet prend Genevois de vitesse mais voit sa tentative repoussée par Hassen, bien sorti dans les pieds de l’ancien Dijonnais.

25eme minute (1-0)
Perrin ouvre le score pour les Verts ! Sur un corner parfaitement travaillé par Gradel côté droit, Erding est trop court mais pas le capitaine stéphanois. Lancé devant le but et complètement seul, Perrin ne laisse aucune chance à Hassen d’une tête plongeante qui se loge dans le coin gauche.

40eme minute (2-0)
Les Verts font le break ! Longue touche de Tabanou côté gauche, Gomis saute plus haut qu’Erding mais renvoie le ballon dans l’axe, directement sur Clément. Le gaucher reprend le ballon d’une volée de l’extérieur du droit à l’entrée de la surface qui termine dans le coin gauche du but gardé par Hassen.

52eme minute
Seul face à Hassen, Gradel, lancé dans la surface, choisit de piquer son ballon, mais il manque son geste et le gardien niçois sort vainqueur assez facilement de son duel avec l’international ivoirien.

58eme minute
Entouré par deux joueurs stéphanois tout près du poteau de corner droit, Bauthéac réussit tout de même à centrer. Le ballon ressort sur Pléa dont la frappe croisée oblige Ruffier à son premier arrêt du match.

62eme minute (3-0)
Troisième but pour Saint-Etienne ! Lancé sur le côté droit, Erding repique dans l’axe, pénètre dans la surface et efface Amavi avant de tromper Hassen d’une belle frappe à ras de terre dans le côté fermé du gardien niçois qui termine au fond avec l’aide du poteau gauche.

78eme minute
Sur un centre de Clerc, Corgnet, seul devant le but vide au second poteau, envoie sa tête plongeante au-dessus.

80eme minute
Superbe intervention de Ruffier sur une reprise de près de Bosetti, qui avait réussi à s’infiltrer entre deux défenseurs stéphanois sur un centre d’Hult.

84eme minute (4-0)
Le quatrième but stéphanois ! Monnet-Paquet, côté gauche, centre dans la surface. Hassen se jette et repousse le ballon mais sa défense ne parvient pas à se dégager et, après une petite partie de billard, Gradel marque d’une frappe en pivot.

88eme minute (5-0)
Et de cinq ! Lancé en contre-attaque, Tabanou déboule dans la surface et adresse un caviar devant le but pour Monnet-Paquet, qui n’a plus qu’à cadrer sa frappe dans le but vide.


Les joueurs à la loupe

Saint-Etienne

Battu dans les duels aériens, rarement servi dans de bonnes conditions, ERDING a eu longtemps du mal à se mettre en évidence. Mais c’était avant de sortir de sa boîte à l’heure de jeu et de marquer son huitième but de la saison sur un superbe numéro dans la surface. Très remuant, GRADEL s’est amusé avec les défenseurs niçois et s’est créé de nombreuses situations de marquer. Il a manqué de lucidité et d’adresse avant de finir par tromper Hassen en fin de match, inscrivant là son treizième but de la saison. Auparavant, il avait ajouté une troisième passe à son compteur avec ce corner parfaitement frappé sur le premier but. C’est d’ailleurs déjà sur un corner de ce même Gradel que PERRIN avait été tout près de marquer d’entrée. Il a finalement ouvert le score un peu plus tard sur une superbe tête plongeante. Une belle façon de fêter son 250eme match en L1. CLEMENT a fait mieux encore en marquant son premier but en L1 depuis cinq ans et demi et le premier également depuis son arrivée à Saint-Etienne. Une superbe volée du droit pour ce pur gaucher. HAMOUMA et CORGNET ont beaucoup participé au jeu. Le second aurait pu ouvrir le score d’entrée sans un superbe arrêt d’Hassen. En fin de match, il n’a pu s’en prendre qu’à lui-même cette fois sur un incroyable raté. Très en vue, TABANOU a été au départ du deuxième but de son équipe sur une longue touche très inspirée puis passeur dans les dernières minutes avec ce caviar pour MONNET-PAQUET, en quête d’un but depuis août dernier. Beaucoup de détermination également de la part de CLERC, très incisif. BAYAL a bien fait de se calmer en début de match après avoir reçu un carton jaune. D’autant qu’il a défendu toute la partie avec beaucoup de sérénité. Match tranquille également pour RUFFIER, rarement inquiété avant cette belle intervention face à Bosetti en fin de match.

Nice

Souvent critiqué, HASSEN a pris cinq buts à l’arrivée mais on ne peut pas lui reprocher grand-chose. D’autant qu’il a été héroïque en début de match. Le gardien niçois n’a surtout pas été aidé par ses défenseurs. Entré rapidement à la place de GENEVOIS, blessé, GOMIS a encore dégagé beaucoup de fébrilité et laissé beaucoup trop d’espaces dans son dos. BODMER a lui aussi facilité la tâche de ses adversaires. Moins tranchant qu’à l’habitude, AMAVI n’a pas su barrer le passage à Erding sur le troisième but stéphanois. Mais PALUN a lui aussi pris l’eau sur les vagues offensives adverses. La forte pression stéphanoise a également mis à mal MENDY et DIGARD. Les deux hommes ont subi et connu de grandes difficultés pour ressortir les ballons. BAUTHEAC attendait beaucoup de son retour dans le Chaudron, mais il n’a jamais été à la fête. Si PUEL a réussi quelques gestes intéressants, CARLOS EDUARDO a été transparent offensivement. Seul PLEA, très discret lui aussi, s’est illustré sur une frappe en seconde mi-temps qui a obligé Ruffier à se coucher. BOSETTI, entré pour la dernière demi-heure, a lui aussi obligé le gardien des Verts à intervenir.

Monsieur l’arbitre au rapport

M.Varela a distribué de nombreux cartons en début de match. Une bonne initiative puisque les débats, tendus, se sont progressivements adoucis.

Ça s’est passé en coulisses…

- Après la défaite du week-end précédent à Bastia (1-0), Christophe avait reproché à son groupe de ne plus penser collectif mais individuel. « La réalité du vestiaire, c’est que chacun pense à sa petite gueule », avait pesté l’entraîneur stéphanois, qui avait renvoyé sur le banc dimanche face à Nice plusieurs joueur qui avaient été titularisés à Furiani (Brison, Nguemo, Diomandé).
- Loïc Perrin, le capitaine des Verts, a estimé après-coup que le recadrage de son entraîneur après Bastia était totalement légitime. Et même qu’il ne pouvait faire que du bien à l’équipe. « Cela a fait du bien et cela permet de remobiliser tout le monde pour les trois derniers matchs, déclare Perrin dans L’Equipe. Ce recadrage était nécessaire au regard de nos dernières prestations. On ne prenait pas de plaisir. »
- Kevin Théophile-Catherine, qui était prévu pour débuter, ne figurait finalement pas sur la feuille de match. Mercredi dernier, l’ancien Rennais s’était fait opérer d’une fracture du nez et avait porté ensuite un masque de protection lors des séances d’entraînement ayant précédé ce match face à Nice. L’arrière droit des Verts faisait partie du groupe mais a finalement renoncé en dernière minute.
- Petit pincement au cœur pour un joueur niçois, Eric Bauthéac, au moment de retrouver le stade Geoffroy-Guichard. Comme pour Mathieu Bodmer, ex-joueur des Verts lui aussi, l’ASSE veut dire beaucoup de choses pour l’ancien Dijonnais, formé dans le Forez. « J’ai passé sept ans de ma vie ici, de 14 ans à 21 ans, donc forcément de revenir dans ce Chaudron, en plus le stade a été refait à neuf, ça fait quelque chose. »
- Le coup d’envoi fictif du match a été donné par le basketteur français Alexis Ajinça, né à Saint-Etienne. L’immense pivot (2,15 m) des Pelicans de la Nouvelle-Orléans portait le numéro des Verts frappé du numéro 42, celui qu’il porte également chez les Pelicans. « C’est un très grand moment, j’apprécie tous les moments qui vont se passer aujourd’hui », savourait l’ancien joueur de Strasbourg au micro de beIN Sports.






- Retour -







28e journee de Ligue 1
mer. 03/03/2021 à 19h


Nice - Nimes : 2-1

Résumé » Photos » Vidéo »



  16e de finale de CDF
lun. 08/03/2021 à 21h



Pts J V N D Diff
 9.    Rennes 39 28 10 9 9 +2
 10.    Angers 39 28 11 6 11 -9
 11.    Nice 35 28 10 5 13 -5
 12.    Reims 34 28 8 10 10 -1
 13.    Brest 34 28 10 4 14 -8



   11e  mer. 17/02 (21h) Marseille - Nice : 3 - 2
   26e  dim. 21/02 (15h) Nice - Metz : 1 - 2
   27e  ven. 26/02 (21h) Rennes - Nice : 1 - 2
   28e  mer. 03/03 (19h) Nice - Nimes : 2 - 1
  lun. 08/03 (21h) Nice - Monaco
   29e  dim. 14/03 (15h) Lorient - Nice
   30e  dim. 21/03 (20h) Nice - Marseille