197 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > La fête gâchée



Presse :

La fête gâchée
Nice-Matin, le 25/08/2003 à 08h14

Samedi soir la mi-temps du match OGCN-Ajaccio, a été l'occasion d'une bataille rangée. La raison : des sandwiches et boissons vendus à des prix, jugés indigestes !

Deux policiers légèrement blessés ; affrontements entre supporters et forces de l'ordre à coup de barres de fer et de gaz lacrymogène ; local technique du stade pillé et fête du ballon rond gâchée. Tel est le bilan du match OGCN-Ajaccio qui s'est déroulé samedi soir.
Alors pourquoi ce gâchis ?
A cause des prix des sandwiches et boissons !
Ceux pratiqués par la buvette de la tribune sud et qui ont été jugés indigestes par les supporters.
« Le prix du verre d'eau minérale est passé de 1,50€ à 2 €. Quant au panbagnat, il coûte maintenant 4€.
Des tarifs exceptionnellement élevés dans l'enceinte d'un stade, dénonce Michel Gasparini, président du club des supporters. En fait ces buvettes ont changé de concessionnaires pour, soit disant, étendre la gamme des produits proposés. Mais au lieu de diversifier les denrées, ce sont les prix qui ont augmenté. » Le nouveau gestionnaire du kiosque était hier soir injoignable.

Un boycott organisé
Samedi soir, à la mi-temps, ces mécontentements « qui persistaient depuis quelque temps » ont viré au coup de colère. « Une dizaine de personnes ont voulu boycotter l'accès à cette buvette. D'autres spectateurs ont profité de l'occasion pour se servir en paquets de chips et boissons, sans payer, raconte André Bloch, responsable de la sécurité à l'OGCN. Dans cette confusion générale, le ton a monté entre les serveurs de la buvette et les supporters, et les coups sont partis. »

Les CRS sont intervenus. Une grenade lacrymogène est partie
et ce fut la tempête. Certains supporters, plus accros de la "castagne" que du ballon rond, ont forcé la porte des ateliers techniques situés sous la tribune Sud, pour s'emparer de barres de fer, tuyaux de PVC. CRS et policiers. ont répliqué par des tirs de grenade lacrymogène avant de rétablir le calme.

Réunion cette semaine
A l'heure du bilan, la polémique monte. Ce mouvement de colère était-il spontané ? Ou s'agissait-il d'un coup monté contre le nouveau concessionnaire ? Présent dans les tribunes Sud, Nicolas a assisté de près à ces débordements. « Un supporter muni d'un haut parleur a appelé au boycott de la buvette. De leur côté, les serveurs ont tenté de calmer le jeu en offrant une tournée de soda. »
« Trop musclée et trop rapide » : telle est l'opinion de Maurice Cohen, président de l'OCG Nice, sur l'intervention des CRS. « Même si les débordements de ces supporters sont anormaux, il aurait été préférable de jouer la carte de la médiation. Cela en laissant aux stadiers et à la police municipale le soin de résoudre le problème. »

Dès le début de semaine, le président de l'OGCN, et les responsables de la mairie devraient se réunir. Pour faire le point sur les tarifs pratiqués par la buvette « en étudiant de près les termes de la concession de service public. » Mais aussi pour remplacer, au plus vite, la porte des ateliers du stade, défoncée par les supporters, par des grilles en fer. Cela afin d'éviter tout nouvel incident, le 13 septembre, lors de la rencontre Nice-Nantes.

© Nice-Matin






- Retour -







16e journee de Ligue 1
mer. 04/12/2019 à 19h


St-Etienne - Nice : 4-1

Résumé » Photos » Vidéo »



  17e journee de Ligue 1
sam. 07/12/2019 à 20h



Pts J V N D Diff
 12.    Brest 21 16 5 6 5 +2
 13.    Monaco 21 15 6 3 6 -2
 14.    Nice 20 16 6 2 8 -5
 15.    Strasbourg 18 16 5 3 8 -5
 16.    Dijon 16 16 4 4 8 -7



   13e  ven. 08/11 (20h45) Nice - Bordeaux : 1 - 1
   14e  sam. 23/11 (17h30) Lyon - Nice : 2 - 1
   15e  sam. 30/11 (20h) Nice - Angers : 3 - 1
   16e  mer. 04/12 (19h) St-Etienne - Nice : 4 - 1
   17e  sam. 07/12 (20h) Nice - Metz
   18e  sam. 14/12 (20h) Brest - Nice
   19e  sam. 21/12 (20h) Nice - Toulouse