276 connectés
Accueil > Multimedia > Interviews > Belhanda : « Nice me voulait vraiment ! »


Interviews :

Belhanda : « Nice me voulait vraiment ! »
Ogcnissa.com, le 02/09/2016 à 16h40

Younès Belhanda s'est engagé avec l'OGC Nice en toute fin du mercato, pour un prêt d'un an avec option d'achat. En conférence de presse aujourd'hui, le joueur a exprimé sa satisfation d'être arrivé à Nice, emballé par le projet niçois. Interview...

- Younès, pourquoi Nice et pas la Roma ?

Avec l'OGC Nice, j'ai eu un contact il y a 3 semaines, et sur les derniers jours du mercato, ça s'est intensifié. Et ils me voulaient vraiment, et c'est ça qui a fait pencher la balance. Nice, c'est un club qui monte. J'ai déjà suivi l'année dernière les performances qu'ils ont réalisées, et ça m'a plu beaucoup. C'est une équipe qui cherche à jouer au football et c'est ce que j'ai besoin en ce moment.


- Qu'est ce qui t'a séduit dans le discours des dirigeants ?

Le challenge sportif m'a vraiment attiré. L'équipe est en construction, cherche à monter en puissance, et c'est ça qu'il me faut. Je recherche cette compétitivité. C'est ce que j'ai un peu perdu en Ukraine. Je cherche à la retrouver et je pense que Nice peut me l'apporter. Je connais la Ligue 1, c'est un championnat compétitif, puis il y a l'Europa League, que j'ai appris à jouer à fond à l'étranger. Ça va être un bon challenge en championnat et en Europa League.


- Tu es un garçon un peu discret, posé. La cohabitation avec Mario Balotelli, qui est un peu l'inverse de toi, comment ça va se passer ?

Déjà, il faut voir comment est Mario Balotelli. Il ne faut pas le juger à travers les médias. Il faut voir à l'intérieur d'un groupe comment ça se passe. Et s'il est comme lorsque j'étais avec lui dans la voiture tout à l'heure, ça n'a pas l'air d'être l'image que je vois à travers les médias. Tout ce qui se passe dans un vestiaire, il n'y a que les joueurs qui peuvent le ressentir. Après, c'est un joueur talentueux, comme Hatem Ben Arfa. Un joueur de cette dimension là, il faut le mettre en confiance pour qu'il puisse s'exprimer de la meilleure des façons, et je pense qu'il montrera toute l'étendu de son talent.


- La signature de Mario Balotelli t'a influencé dans ta décision de venir à Nice ?

Non, non. Ça s'est fait presque en même temps. Je n'étais pas encore certain que Mario avait signé. Les deux dossiers se faisaient au même moment. Après j'ai su qu'il avait signé, mais ce n'est pas pour ça que j'ai signé, c'est vraiment par rapport au projet.


- Est ce que tu regrettes cet exil à Kiev ?

Non pas du tout. J’ai découvert un nouveau club, l'étranger. C'est ce que je voulais lorsque je suis parti de Montpellier. Je voulais une zone de "non-confort", car à Montpellier et en Ligue 1 j'étais en confort. J'y suis resté 3 saison, j'y ai eu mes enfants, c'est quelque chose de très grand pour moi. Humainement, tu changes, tu t'adaptes, tu dois te débrouiller tout seul, tu essaie d'apprendre la langue, c'est quelque chose de costaud. Il n'y en a pas beaucoup qui arrive à vivre à l'étranger. J'ai trouvé ce que je voulais, et maintenant c'est une autre étape de ma carrière qui commence.


- Tu reviens donc à Nice pour te relancer ?

Je ne reviens pas spécialement pour me relancer. A Kiev, j'ai été champion, j'ai gagné 2 coupes, j'ai joué la Ligue des Champions... Je dirais plutôt que je veux me remettre en lumière, car médiatiquement là-bas, il n'y a personne qui regarde. Je veux donc redonner un élan à ma carrière, aider l'OGC Nice de part mon expérience et apprendre des joueurs qui sont ici.


- Depuis ton départ à l'étranger, as tu suivi l'évolution de l'OGCN et la L1 ?

Oui, j'ai beaucoup suivi. La L1 est toujours le même championnat, à part que Paris et Monaco ont pris de l'ampleur. J'ai regardé Nice car je suis un très grand fan de Ben Arfa. Mais on n'a pas vu que ça, car il n'y avait pas que Ben Arfa à Nice. J'ai vu un milieu avec Mendy, Koziello et Seri très fort. J'ai retrouvé en eux ce que j'avais avec Saihi et Estrada lorsque j'étais à Montpellier. Ça joue très bien au ballon.

- La saison dernière, tu as joué à Kiev, puis 6 mois à Schalke. Comment ça s'est passé ?

Ca s'est très bien passé. J'ai fais une série de 8 matchs titulaire, puis après c'était des choix du coach. J'étais sur le banc et j'attendais mon tour (rires). A Schalke, j'ai joué plus souvent sur le côté qu'en 10. On verra à Nice où le coach voudra me positionner, peut être sur le banc (rires).

- Où en es tu physiquement ?

Je suis en pleine reprise, car le Dynamo de Kiev avait repris le 15 juin. Je pense être au top d'ici 10 à 15 jours.







- Retour -







5e journee de Ligue 1
sam. 14/09/2019 à 20h


Montpellier - Nice : 2-1

Résumé » Photos » Vidéo »



  6e journee de Ligue 1
sam. 21/09/2019 à 20h



Pts J V N D Diff
 4.    Marseille 10 5 3 1 1 +1
 5.    Lille 9 5 3 0 2 +2
 6.    Nice 9 5 3 0 2 +1
 7.    Angers 9 5 3 0 2 0
 8.    Lyon 8 5 2 2 1 +8



   2e  sam. 17/08 (20h) Nimes - Nice : 1 - 2
   3e  mer. 28/08 (21h) Nice - Marseille : 1 - 2
   4e  dim. 01/09 (15h) Rennes - Nice : 1 - 2
   5e  sam. 14/09 (20h) Montpellier - Nice : 2 - 1
   6e  sam. 21/09 (20h) Nice - Dijon
   7e  mar. 24/09 (21h) Monaco - Nice
   8e  sam. 28/09 (20h) Nice - Lille



Coupe de la Ligue :  Le Mans - Nice en 16e