178 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Belhanda, un départ canon qui n'est pas dû au hasard


Presse :

Belhanda, un départ canon qui n'est pas dû au hasard
Eurosport, le 25/09/2016 à 09h40

Arrivé en fin de mercato, Younès Belhanda a réussi des débuts particulièrement prometteurs avec Nice, qui se déplace à Nancy (17h00) ce dimanche, lors de la 7e journée. Ce n'est pas forcément une surprise, tant l'ancien Montpelliérain semble dans des conditions idéales pour réussir son expérience niçoise.

Nice n'a pas peur de tenter les paris les plus osés. Et jusqu'ici, ça lui réussit plutôt bien. La réussite d'Hatem Ben Arfa sous le maillot des Aiglons la saison passée en atteste. Elle a incité les dirigeants niçois à persévérer dans cette voie. La signature de Mario Balotelli en est la preuve. Celle de Younès Belhanda également, tant l'ancien stratège de Montpellier était sorti des écrans radars depuis trois ans. Si les débuts tonitruants de l'Italien avec l'OGCN sont loin d'être passés inaperçus, ceux de l'international marocain sont également très prometteurs.

Belhanda a été systématiquement décisif lors de ses trois matches disputés avec Nice. Il a signé une première remarquable avec une passe décisive sur le but de la victoire de Wylan Cyprien face à Marseille, dix minutes seulement après son entrée en jeu (3-2). Pour sa première titularisation, sur une pelouse montpelliéraine où il s'était révélé, il a offert un point à Nice en égalisant en fin de match d'une belle frappe (1-1). Et trois jours plus tard, il a réalisé une brillante prestation dans le derby face à Monaco, ponctuée d'une nouvelle passe décisive (4-0).

Balotelli, un allié à tous points de vue

Avec ce départ canon, Belhanda ressemble furieusement à la bonne pioche de la fin de mercato. Ce n'est pourtant pas simple de réussir ses débuts en arrivant sur le tard, sans avoir pu effectuer la préparation au sein d'une nouvelle équipe. D'autant plus que les attentes sont généralement importantes en Ligue 1 pour un joueur du calibre de l'ancien Montpelliérain. Elles auraient pu l'être davantage. A Nice, la signature de Belhanda a un peu été éclipsée par celle de Mario Balotelli et l'attention médiatique s'est presque totalement portée sur l'Italien.

Le Marocain a ainsi pu bénéficier d'une certaine tranquillité pour s'adapter à sa nouvelle équipe et se consacrer exclusivement au terrain. Et sur le terrain justement, la présence de Balotelli lui est également favorable. La connexion entre les deux joueurs a particulièrement bien fonctionné lors du derby, à l'image de la passe décisive délivrée par Belhanda à l'Italien. Et ce duo semble en mesure de réaliser des choses très intéressantes pour Nice cette saison.

Un système et un groupe taillés pour lui

D'autant plus que les deux joueurs sont très bien entourés. Le collectif niçois ne semble pas avoir souffert du départ de quelques éléments majeurs (Ben Arfa, Mendy, Pied) et affiche toujours une forte maîtrise technique dans l'entrejeu autour du trio Seri-Koziello-Cyprien. Le style de jeu et le système de Lucien Favre conviennent parfaitement à Belhanda. L'ancien Montpelliérain, aligné dans l'axe en meneur ou en deuxième attaquant, évolue dans sa zone de prédilection et peut exprimer pleinement ses qualités.

C'est l'un des facteurs de cette adaptation réussie à vitesse grand V, mais ce n'est pas le seul. Si le groupe niçois affiche ses qualités sur le terrain, c'est aussi parce qu'il vit bien en dehors. "Il y a une très bonne ambiance, c’est un super groupe, ça ne m’étonne pas qu’ils aient terminé quatrièmes l’année dernière, soulignait récemment Belhanda sur RMC. L'Avignonnais n'a eu aucun problème pour s'intégrer au sein de l'effectif des Aiglons et ses performances sur le terrain en sont la meilleure preuve.

La meilleure période de sa carrière ?

A 26 ans, Belhanda a encore de belles années devant lui, et le contexte niçois lui semble particulièrement favorable pour donner une autre dimension à sa carrière. Le Marocain n’a pas trop fait parler de lui depuis trois ans, mais il n'a pas perdu son temps. Son départ au Dynamo Kiev à l'été 2013 ne lui a pas donné l'exposition que son rôle capital dans le titre de champion de France de Montpellier deux ans plus tôt appelait, et ses performances au sein du club ukrainien sont restées relativement quelconques par rapport à son potentiel (11 buts et 15 passes décisives en 88 matches toutes compétitions confondues).

Mais Belhanda a beaucoup appris de cette expérience. "Croyez-moi, je n'ai pas dormi là-bas, insistait-il dans France Football au printemps dernier. Je pense avoir notamment mûri et progressé au niveau mental dans ce pays où la situation n'était pas toujours simple, même si en tant que footballeur, je n'ai pas été touché par les problèmes qui ont eu lieu." Son prêt à Schalke 04 dans les six premiers mois de l'année 2016 lui a aussi été bénéfique. Belhanda avait le vécu suffisant pour aborder son aventure niçoise dans les meilleures conditions. Et ça se voit déjà.






- Retour -







Match Amical
ven. 11/10/2019 à 15h


Nice - Lausanne : 0-0





  10e journee de Ligue 1
ven. 18/10/2019 à 20h45



Pts J V N D Diff
 6.    Reims 14 9 4 2 3 +4
 7.    Montpellier 14 9 4 2 3 +2
 8.    Nice 13 9 4 1 4 -1
 9.    Marseille 13 9 3 4 2 -1
 10.    Rennes 12 9 3 3 3 +1



   7e  mar. 24/09 (21h) Monaco - Nice : 3 - 1
   8e  sam. 28/09 (20h) Nice - Lille : 1 - 1
   9e  sam. 05/10 (20h) Nantes - Nice : 1 - 0
  ven. 11/10 (15h) Nice - Lausanne : 0 - 0
   10e  ven. 18/10 (20h45) Nice - PSG
   11e  sam. 26/10 (20h) Strasbourg - Nice
  mer. 30/10 (18h45) Le Mans - Nice