47 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > A Nice, le turnover s'est imposé comme une évidence


Presse :

A Nice, le turnover s'est imposé comme une évidence
Eurosport, le 29/09/2016 à 09h01

Jeudi, à Krasnodar, Lucien Favre devrait aligner les cadres laissés au repos quatre jours plus tôt, à Nancy (0-1). Depuis plusieurs semaines, l'entraîneur niçois jongle avec son effectif pour jouer sur deux tableaux.

N'allez pas lui dire qu'il fait dans la gestion d'épicier, vous risqueriez de l'irriter. "Non, on n'a pas du tout géré ce match, disait Lucien Favre dimanche. Loin de là." A Nancy (0-1), c'est pourtant bien avec une équipe remaniée dans les grandes largeurs que Nice venait d'engranger sa 5e victoire en 7 journées de L1. Et, accessoirement, de récupérer son fauteuil de leader.

Vincent Koziello et Jean Michaël Seri, ses deux poumons du milieu ? Ils sont restés sagement assis sur le banc. Younes Belhanda, l'un des renforts phare de l'été niçois, buteur une semaine plus tôt à Montpellier (1-1) ? Il n'a remplacé Valentin Esseyric qu'à la 83e minute, "parce que, justifiait Favre, il fallait être prudent, surtout sur un terrain synthétique". Et Mario Balotelli, la star italienne aux 4 buts en 3 apparitions sous le maillot azuréen ? Laissé au repos. "Il avait mal aux adducteurs, donc c'était trop risqué."

Les indéboulonnables sont rares

Quatre jours plus tard, Balotelli est bien du voyage en Russie. L'ancien Milanais figure parmi les 21 joueurs retenus pour le déplacement à Krasnodar en Ligue Europa.

Sauf coup de théâtre, il épaulera Alassane Pléa aux avant-postes jeudi. Buteur à Nancy (0-1), le jeune attaquant est quasi-indéboulonnable dans l'esprit de son entraîneur. Il a joué les huit rencontres officielles du Gym depuis le début de saison. Dont sept comme titulaire. Seuls 4 des 28 joueurs de l'effectif niçois peuvent se vanter de les avoir toutes débutées. Les heureux élus se nomment Paul Baysse, Henrique Dalbert, Wylan Cyprien et Yoan Cardinale.

Sauf coup de théâtre, il épaulera Alassane Pléa aux avant-postes. Buteur à Nancy (0-1), le jeune attaquant est quasi-indéboulonnable dans l'esprit de son entraîneur. Il a joué les huit rencontres officielles du Gym depuis le début de saison. Dont sept comme titulaire. Seuls 4 des 28 joueurs de l'effectif niçois peuvent se vanter de les avoir toutes débutées. Les heureux élus se nomment Paul Baysse, Henrique Dalbert, Wylan Cyprien et Yoan Cardinale.

6 matches en 19 jours

Le ratio atteste du turnover des dernières semaines. Car en septembre, le calendrier niçois s'est passablement densifié. Jeudi, les Aiglons disputeront leur 6e match en 19 jours. La série, entamée le 11 septembre par un succès renversant devant Marseille (3-2), a poussé Favre au pragmatisme. Quatre jours plus tard, le technicien suisse avait reconduit la même équipe en Ligue Europa.

Résultats ? Une défaite à domicile devant Schalke (0-1). Et une rotation imposée par l'enchaînement des rencontres. Face à Rennes (1-0), Monaco (4-0) et à Nancy (0-1), Nice s'est présenté avec trois compositions différentes. Sans perdre son rythme de leader. Ce qui faisait dire à Favre dimanche : "Les points, c'est très important. Mais surtout, on les a obtenus en équipe. Alors on savoure. Ça ne sera pas toujours comme ça mais là on est présent, tous solidaire. L'Europa League va laisser des traces à coup sûr."

Surtout si son équipe efface son revers initial face à Schalke en revenant de Russie les mains pleines. Nice serait alors relancé dans la course aux 16es de finale, accessibles aux deux premiers du groupe I. Au risque de ne pas tenir la distance quand les Aiglons joueront potentiellement sur quatre tableaux. La Coupe de la Ligue pointera le bout de son nez mi-décembre. Quant à la Coupe de France, elle viendra charger la mule début janvier.






- Retour -







10e journee de Ligue 1
ven. 18/10/2019 à 20h45


Nice - PSG : 1-4

Résumé » Photos » Vidéo »



  11e journee de Ligue 1
sam. 26/10/2019 à 20h



Pts J V N D Diff
 9.    Brest 14 10 3 5 2 -2
 10.    St-Etienne 14 10 4 2 4 -4
 11.    Nice 13 10 4 1 5 -4
 12.    Rennes 12 10 3 3 4 0
 13.    Amiens 12 10 3 3 4 -2



   8e  sam. 28/09 (20h) Nice - Lille : 1 - 1
   9e  sam. 05/10 (20h) Nantes - Nice : 1 - 0
  ven. 11/10 (15h) Nice - Lausanne : 0 - 0
   10e  ven. 18/10 (20h45) Nice - PSG : 1 - 4
   11e  sam. 26/10 (20h) Strasbourg - Nice
  mer. 30/10 (18h45) Le Mans - Nice
   12e  dim. 03/11 (17h) Nice - Reims