114 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Le réalisme était niçois



Presse :

Le réalisme était niçois
Football365, le 20/09/2003 à 23h08

Nice et Lille se sont sensiblement procurés le même nombre d’occasions. Mais Abdelmalek Cherrad, le héros de la soirée, a su profiter de deux grosses erreurs défensives du LOSC. Grâce à son premier doublé en Ligue 1, les Niçois occupent provisoirement la deuxième place du championnat.

Dans les coulisses du stade du Ray

• Eric Roy, touché au mollet, a laissé sa place dans l’entrejeu à Olivier Echouafni. Le joueur, en conflit avec Rennes, cherche à se relancer à l’OGC Nice. Le milieu de terrain, qui n’a quasiment pas joué depuis cinq mois, connaissait ce soir sa première titularisation de la saison.

• Le défenseur lillois Grégory Tafforeau a prolongé cette semaine son contrat avec les Dogues. Le joueur de 27 ans restera trois ans de plus dans le club de Michel Seydoux, c’est à dire jusqu’en juin 2007. Le défenseur latéral avait débarqué dans la métropole lilloise en 2001, après avoir fait ses classes à Caen.

• Il faut remonter à la saison 1988-89 pour retrouver la dernière victoire du LOSC en terres niçoises. Il convient de préciser qu’Aiglons et Dogues ont fait l’ascenseur entre la D1 et la D2 tout au long des années 1990 et ne se sont affrontés que six fois durant cette période. L’an dernier, le Gym l’avait déjà emporté 2-0 sur les Nordistes.

• Cesare Maldini était dans les tribunes du Stade du Ray. Il avait déjà assisté à la rencontre Lille-Monaco la semaine dernière. On le dit intéressé par le profil d’Eric Abidal.

Les faits du match

32eme minute (1-0)
Ouverture du score pour les Niçois. De la tête, Olivier Echouafni met la balle dans la surface de réparation. Matthieu Delpierre veut dégager en retourné mais se troue. Abdelmalek Cherrad, qui a suivi l’action, reprend le ballon de la tête et lobe Grégory Wimbée, trop avancé.

41eme minute (2-0)
Sur un pressing niçois, la défense lilloise panique. Une mésentente à l’entrée de la surface de réparation profite à Cherrad, qui trompe Wimbée d’une frappe croisée du gauche. Le gardien nordiste a bien bloqué son côté droit mais l’attaquant algérien parvient à trouver le deuxième poteau dans un angle fermé.

49eme minute
Manchev reprend à bout portant et de volée un centre de Tafforeau parti côté gauche. Gregorini sort un superbe arrêt réflexe. Hector Tapia a suivi l’action mais tire au-dessus de la cage vide.

68eme minute
Encore une énorme action lilloise. Manchev bénéficie d’une belle ouverture depuis le milieu de terrain. Le Bulgare évite Grégorini et tire dans la cage vide. C’est Sammy Traoré, revenu à temps, qui sauve sur sa ligne.

Jeu et joueurs

Le jeu
Les deux entraîneurs avaient choisi de densifier leur milieu de terrain, ce qui a pour le moins fermé le jeu et limité le nombre d’occasions. Rohr a aligné une seule pointe pour jouer le contre face à une équipe lilloise qui ne présentait elle-même que deux joueurs offensifs (Tapia et Manchev) au coup d’envoi. La bonne marche du match a également été entravée par un arbitrage douteux, à l’image de deux grosse fautes non sanctionnées d’Everson sur Pichot. A côté, le premier carton reçu par Landrin pour contestation paraît bien sévère.

Les Niçois
La force du jeu niçois est l’engagement physique mais celui-ci est parfois très limite. Sammy TRAORE, qui a remplacé ABARDONADO, blessé dès la 18eme minute, a sauvé une balle sur sa ligne et a beaucoup apporté offensivement avec deux têtes dangereuses. Avec une passe décisive et beaucoup d’activité, Olivier ECHOUAFNI a fait une belle rentrée pour sa première titularisation depuis des lustres. On retiendra bien sûr la performance d'Abdelmalek CHERRAD, pourtant esseulé en pointe, qui a fait preuve d’un réalisme remarquable en inscrivant son tout premier doublé en Ligue 1.

Les Lillois
Claude Puel avait décidé de laisser MAKOUN et BRUNEL sur le banc, une erreur au vu du résultat final et de la performance moyenne de BODMER. Le coach lillois a tenté le tout pour le tout en faisant rentrer les deux joueurs, qui n’ont pas réussi à inverser la tendance malgré de beaux efforts. Derrière, seul ABIDAL a surnagé dans une défense nordiste étrangement fébrile. Devant, MANCHEV s’est beaucoup démené face une rugueuse arrière-garde niçoise mais n’a pas réussi à transformer les rares bons ballons qui lui ont été adressés.

Loïc PIALAT
© Football365






- Retour -







32e journee de Ligue 1
dim. 11/04/2021 à 15h


Nice - Reims : 0-0

Vidéo »



  33e journee de Ligue 1
dim. 18/04/2021 à 20h



Pts J V N D Diff
 7.    Rennes 48 32 13 9 10 +5
 8.    Montpellier 46 32 12 10 10 -1
 9.    Nice 43 32 12 7 13 -1
 10.    Metz 42 32 11 9 12 -2
 11.    Angers 41 31 11 8 12 -10



   29e  dim. 14/03 (15h) Lorient - Nice : 1 - 1
   30e  sam. 20/03 (17h) Nice - Marseille : 3 - 0
   31e  dim. 04/04 (15h) Nantes - Nice : 1 - 2
   32e  dim. 11/04 (15h) Nice - Reims : 0 - 0
   33e  dim. 18/04 (20h) Dijon - Nice
   34e  dim. 25/04 (20h) Nice - Montpellier
   35e  dim. 02/05 (20h) Lille - Nice