124 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Gernot Rohr : " Pas d'euphorie"



Presse :

Gernot Rohr : " Pas d'euphorie"
Nice-Matin, le 22/09/2003 à 13h01

Avant le grand choc à Marseille, samedi, le coach niçois est d'accord pour dire que Nice a plus d'atouts dans sa manche, pas pour tirer des plans trop flatteurs...

Gernot Rohr aime bien causer, point trop s'avancer.

Faut pas rêver : ce n'est pas avant le Marseille-Nice de samedi prochain, que le technicien franco-allemand viendra vous annoncer au décrassage, que le gym est reparti pour jouer l'Europe

« L'OM a un potentiel offensif le plus impressionnant de France Ils sont capables de mettre un carton à n'importe quelle équipe. Ce sera un gros défi pour mon bloc. Mais on n'ira pas là-bas pour se cacher », rappelle Gernot.

Nice n'a pas non plus la mémoire courte : l'hiver dernier fut difficile.

2e à la trêve, 10e la fin, les chiffres eurent un coté glacial même si le bilan restait positif . « Essayons de faire aussi bien que l'an passé ,ce sera déjà une satisfaction», dit-il. Après sept jounée le classement flatteur ne conduira donc pas "aux « symptômes de l'euphorie », mots (ou maux !) redoutés entre tous par l'ancien coach bordelais. Il n'empêche, les faits sont là.

Les compliments de Puel
Les propos de Claude Puel, avant la rencontre de samedi, nous paraissent bien résumer le cas niçois : « Cette saison, Nice est moins « au taquet ». Cette équipe a gagné en maturité; ça peut lui permettre d'aller plus loin ».

Lille, comme Nantes, sont passés à la trappe, deux victimes jumelles, sans matière à redire.

Adversaires étouffés, ligotés dans la rébellion, incapables de résoudre le problème nissart. On dira que le LOSC, profitant de deux ou trois hésitations, a eu davantage d'occasions que les Canaris. Mais là, c'est Gré-gorini qui a fait le travail. Après l'efficacité du duo Laslandes-Cherrad contre Nantes, changement de schéma. Quand le LOSC, avec ses trois défenseurs centraux, encaisse deux buts du seul attaquant de pointe, c'est aussi le succès du plan Rohr, avec un milieu en surnombre qui n'a pas relâché la pression.

Il y a des détails qui en disent pas mal. Contre le LOSC, les Aiglons n'ont pas récolté le moindre carton jaune. « C'est vrai que le groupe, après une saison d'expérience en Ligue 1, est plus serein dans l'approche de l'événement », confie José Cobos. « Dans la tête, on n'a jamais peur; en même temps, il y a plus de contrôle, on se maîtrise mieux ».

A l'image d'Everson, taureau intelligent. Ou de Varrault, dont les montées sont de mieux en mieux dosées, distillées.

Pancho Abardonado : radio demain
Actuellement, les signaux sont aussi au vert parce que le Gym a montré qu'il pouvait se passer, sur un match, d'éléments clés.

Sachez que Pancho Abardonado (sorti à la 18°, entorse cheville gauche) passera une échographie demain matin ; l'on saura alors si l'ex-Marseillais pourra reprendre l'entraînement mercredi et espérer jouer samedi dans un stade qui est beaucoup dans sa vie.

Eric Roy, on le sait, devra lui purger son match de suspension. Quant à Lilian Lasiandes, qui devrait reprendre mardi, Gernot Rohr espère le récupérer pour le choc dont tout le monde parle... «Par rapport à mon effectif, j'ai moins d'inquiétude que la saison dernière », note le technicien. « Je sais que s'il y a des forfaits, le groupe, supérieur en qualité, a plus les moyens de compenser ».

Olivier Echouafni, lui, est sûr de retrouver le Vélodrome. « C'est là-bas que j'ai signé mon premier contrat pro. J'ai passé cinq années à Marseille; ça en vaut dix dans un autre club », lance le Mentonnais. Un Echouafni qui a tenu son rôle, facile, comme s'il avait répété tout l'été... On aurait dit qu'il avait toujours jouer avec le Gym », constatait Gernot Rohr.

Le Néo-Niçois, cependant, ne connaîtra pas le coup de la petite traversée en bateau aux Embîez.

Cette fois , le gym restera ds ses murs pour préparer le derby sudiste au sommet . Pour la mise vert ,le départ se fera simplement vendredi matin ,direction le domaine de Tournon ,près d'Aix-en-Provence .

François PATURLE
© Nice-Matin






- Retour -







32e journee de Ligue 1
dim. 11/04/2021 à 15h


Nice - Reims : 0-0

Vidéo »



  33e journee de Ligue 1
dim. 18/04/2021 à 20h



Pts J V N D Diff
 7.    Rennes 48 32 13 9 10 +5
 8.    Montpellier 46 32 12 10 10 -1
 9.    Nice 43 32 12 7 13 -1
 10.    Metz 42 32 11 9 12 -2
 11.    Angers 41 31 11 8 12 -10



   29e  dim. 14/03 (15h) Lorient - Nice : 1 - 1
   30e  sam. 20/03 (17h) Nice - Marseille : 3 - 0
   31e  dim. 04/04 (15h) Nantes - Nice : 1 - 2
   32e  dim. 11/04 (15h) Nice - Reims : 0 - 0
   33e  dim. 18/04 (20h) Dijon - Nice
   34e  dim. 25/04 (20h) Nice - Montpellier
   35e  dim. 02/05 (20h) Lille - Nice