89 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > La confirmation des aiglons



Presse :

La confirmation des aiglons
Maxifoot.fr, le 25/09/2003 à 19h10

Comme la saison dernière, l'OGC Nice s'est basé sur son collectif, ses valeurs mais aussi son talent pour occuper les premières places du championnat de France de Ligue 1. Après un retour dans l'élite plus que satisfaisant, on ne peut plus désormais parler de surprise…

L'histoire se répète
Septembre 2002 : à la surprise générale, les Niçois de Gernot Rohr sont en tête de la Ligue 1 quelques mois après une rétrogradation en National annoncée. Un petit miracle… Un an après la surprise est passée, tous les clubs de l'hexagone sont prévenus mais les Aiglons ont décidé de jouer une nouvelle fois les trouble-fête en cette saison 2003-2004. Après sept journées, ils sont troisièmes du championnat de France de Ligue 1 derrière Monaco et Marseille, avec quatorze points, soit autant qu'à la même époque l'année dernière ! Un signe du destin ? L'avenir nous le dira… Pour l'instant, les coéquipiers du toujours impeccable José Cobos restent sur une victoire face à Lille (2-0) au stade du Ray, deuxième succès de suite à domicile après celui face à Nantes (1-0). Voilà de quoi rassurer celui qui mène de main de maître le navire niçois, le coach franco-allemand Gernot Rohr, qui aurait pu douter après deux résultats décevants (nul à domicile contre Ajaccio puis défaite à Lens) : "Gagner deux fois de suite à domicile, c'est difficile, c'est un petit exploit. On a quatorze points comme la saison passée, c'est la preuve qu'on a un bon groupe cette saison". Il faut aussi souligner que les Aiglons sont les seuls avec l'AS Monaco à ne compter qu'une seule défaite au compteur après ces sept premières journées (quatre victoires et deux nuls), ce qui confirme que le bloc niçois est toujours bel et bien présent. Confirmation, c'est d'ailleurs le mot qui vient pour l'instant à l'esprit lorsqu'on observe cette nouvelle entame d'exercice. Comme l'a dit Rohr, ce groupe quasiment inchangé (départ de Kaba Diawara, arrivée de Laslandes puis récemment d'Echouafni) et toujours aussi solidaire voulait prouver que ses résultats de la saison dernière n'étaient pas usurpés. Ce qu'ils ont fait avec des qualités qu'on leur connaît bien…

Un véritable bloc-équipe
On ne change une tactique qui gagne. Voilà ce qu'a dû se dire le staff azuréen à l'intersaison. C'est donc avec les armes qui ont fait son succès que l'OGC Nice s'est présentée face à ses adversaires de L1 : une solidarité à toute épreuve, une défense tout terrain articulée autour de Cobos et de l'opportunisme dans les moments importants. Encore cette saison, le véritable point fort de cette équipe est bel et bien la défense. Avec cinq buts encaissés, la ligne Pamarot-Cobos-Abardonado-Varrault est la troisième plus efficace de Ligue 1. Pour l'instant, seul Ajaccio (2-2 au stade du Ray) a su mettre plus d'un but à ce "bloc-équipe", expression chère à un certain Vahid Halilhodzic lorsqu'il entraînait le LOSC. Mais attention, les défenseurs ne sont pas les seuls à remplir leur mission en ce début de saison. Avec neuf buts, les Niçois n'ont pas de quoi rougir puisqu'ils ont la cinquième attaque de l'hexagone, en particulier grâce à un duo qui pour l'instant fait mouche : Lilian Laslandes et Malek Cherrad. Le premier a apportée son expérience d'international et son sens du but et le second s'affirme au fil des journées (deux buts lors du dernier match face à Lille, trois en tout). A propos de Cherrad, Gernot Rohr se montre d'ailleurs élogieux : "Je ne suis pas surpris par sa réussite et son opportunisme. Il bosse beaucoup mais il sait déjà tout faire dans les airs et avec les deux pieds. Et puis surtout il sent parfaitement les coups."Avec une défense fidèle à ses habitudes et des attaquants en pleine forme, Nice attend de pied ferme un adversaire de choix pour la prochaine journée de Ligue 1 : c'est en effet l'Olympique de Marseille qui se profile à l'horizon pour un choc de la côte d'Azur qui risque de faire des étincelles au stade Vélodrome.

Le joueur : Malek Cherrad
Un doublé avec l'Algérie puis un autre avec l'OGC Nice : Malek Cherrad est actuellement en pleine bourre ! C'est d'ailleurs le joueur lui-même qui analyse le mieux son début de saison : "C'est mieux que l'année dernière où j'étais trop irrégulier. Cette saison je veux inscrire au moins dix buts. J'ai toujours joué attaquant et j'ai profité des erreurs même sien L1 ce n'est pas fréquent". Modestie, talent et ambition : voilà un cocktail qui pourrait s'avérer gagnant pour le jeune international algérien.

La stat : une défaite
Comme nous l'avons vu précédemment, les Aiglons sont, avec Monaco, l'équipe qui compte le moins de défaites en Ligue 1. Une nouvelle preuve, s'il en fallait encore une, de la solidité de ce groupe. Peut-être une source de motivation supplémentaire pour les coéquipiers de Damien Grégorini…

La décla : José Cobos
"Notre groupe a conservé ses valeurs et ses composantes et les a bonifiées grâce à l'expérience. On se connaît mieux, on se trouve plus facilement sur le terrain. Mais si nous avons réussi un bon début de saison, nous sommes encore loin des 42 ou 43 points nécessaires au maintien". (France Football)

Florent Piasecki
© Maxifoot.fr






- Retour -







17e journee de Ligue 1
sam. 07/12/2019 à 20h


Nice - Metz : 4-1





  18e journee de Ligue 1
sam. 14/12/2019 à 20h



Pts J V N D Diff
 9.    Monaco 24 16 7 3 6 +1
 10.    Angers 24 17 7 3 7 -3
 11.    Nice 23 17 7 2 8 -2
 12.    Nantes 23 16 7 2 7 -2
 13.    Reims 21 15 5 6 4 +3



   14e  sam. 23/11 (17h30) Lyon - Nice : 2 - 1
   15e  sam. 30/11 (20h) Nice - Angers : 3 - 1
   16e  mer. 04/12 (19h) St-Etienne - Nice : 4 - 1
   17e  sam. 07/12 (20h) Nice - Metz : 4 - 1
   18e  sam. 14/12 (20h) Brest - Nice
   19e  sam. 21/12 (20h) Nice - Toulouse
   20e  sam. 11/01 (20h) Angers - Nice



Ligue 1 :  Nice - Metz : 4 - 1