147 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Le crève-coeur d'Abardonado, le Marseillais de Nice



Presse :

Le crève-coeur d'Abardonado, le Marseillais de Nice
AFP, le 26/09/2003 à 22h31

Natif de Marseille, où il a débuté, Jacques Abardonado se faisait une joie de retrouver le Stade vélodrome samedi face à l'OM avec l'équipe de Nice où il a véritablement éclos ces deux dernières saisons.

Mais "Pancho", victime d'une entorse à la cheville gauche contre Lille le week-end dernier, devra se contenter de soutenir ses co-équipiers depuis le banc de touche, lui qui n'a plus manqué un match du Gym depuis août 2002.

Le défenseur niçois aura ainsi joué 45 rencontres de Ligue 1 d'affilée, un bel exemple de constance.

"Ca fait deux ans que je n'avais pas été arrêté pour blessure et c'est rageant que ça arrive maintenant. C'est une très grosse déception pour moi, mais ce serait prendre trop de risques pour ma cheville, je serai donc supporter de mes co-équipiers", a expliqué le gitan, prêté par l'OM voilà deux saisons en même temps que le gardien Damien Gregorini.

Un autre ex-Olympien, Olivier Echouafni, qui a signé son premier contrat professionnel à l'OM, est lui aussi tout excité à l'idée de retrouver le Vélodrome.

"J'y ai connu des moments impérissables, avec notamment ces épisodes qui ont conduit à notre remontée de la D2 et dont les supporters marseillais ont gardé le souvenir", dit-il.

La pression du Vélodrome, il la connaît, et il prévient: "Il faudra simplement éviter cette pression car c'est la meilleure façon de risquer de passer au travers."

Le derby méditerranéen s'annonce d'autant plus chaud en cette fin d'été qu'il oppose le deuxième au troisième avec un autre club du Sud, le leader Monaco, en point de mire.

"On sait que les statistiques sont défavorables pour Nice au Vélodrome, mais on y va pour vendre chèrement notre peau. C'est un derby et un match excitant, qui se dessine aussi comme une étape émotionnelle dans notre aventure collective", explique Gernot Rohr, l'entraîneur niçois.

Pour Lilian Laslandes, qui tiendra finalement sa place après une alerte: "Marseille, ce n'est jamais un match comme un autre. Il y a cette ambiance qui est forcément motivante et excitante. On ira tranquillement avec nos qualités, on sort de deux matches positifs qui nous ont bien remis en selle."

Absence de pression, humilité aussi, car "un match nul serait déjà un exploit", conclut Gernot Rohr






- Retour -







17e journee de Ligue 1
sam. 07/12/2019 à 20h


Nice - Metz : 4-1

Résumé » Photos » Vidéo »



  18e journee de Ligue 1
sam. 14/12/2019 à 20h



Pts J V N D Diff
 11.    Monaco 24 16 7 3 6 +1
 12.    Angers 24 17 7 3 7 -3
 13.    Nice 23 17 7 2 8 -2
 14.    Brest 21 17 5 6 6 +1
 15.    Strasbourg 21 17 6 3 8 -3



   14e  sam. 23/11 (17h30) Lyon - Nice : 2 - 1
   15e  sam. 30/11 (20h) Nice - Angers : 3 - 1
   16e  mer. 04/12 (19h) St-Etienne - Nice : 4 - 1
   17e  sam. 07/12 (20h) Nice - Metz : 4 - 1
   18e  sam. 14/12 (20h) Brest - Nice
   19e  sam. 21/12 (20h) Nice - Toulouse
  dim. 05/01 (17h15) Frejus St Raphael - Nice



Coupe de France :  Fréjus St Raphaël - Nic...
Actualité :  Le berger n'est plus
Ligue 1 :  Nice - Metz : 4 - 1