115 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > L’OM se réveille



Presse :

L’OM se réveille
Football365, le 27/09/2003 à 23h01

Après avoir mis une mi-temps pour entrer dans la partie, Marseille, mené à la pause, a retrouvé le goût de la victoire dans les arrêts de jeu grâce à Drogba, auteur d’un doublé. Les Marseillais, qui restaient sur deux défaites toutes compétitions confondues, respirent.

Dans les coulisses du Vélodrome
- Touché aux ischio-jambiers lors de la dernière séance d’entraînement d’avant-match, José Cobos a dû déclarer forfait deux heures avant le coup d'envoi. L’absence de dernière minute du capitaine niçois a obligé Gernot Rohr, déjà privé d’Abardonado, à revoir ses plans en défense. L’entraîneur du GYM a fait reculer d’un cran Echouafni, prenant place en charnière centrale aux côtés de Traoré. Serge Dié occupait lui la place habituelle dévouée à Eric Roy (suspendu).

- Avant que Lilian Laslandes ne vienne fusiller Runje à la 36eme minute de jeu, les Marseillais pouvaient se vanter de n’avoir encaissé aucun but sur leur pelouse du Vélodrome depuis le début de saison. En trois réceptions, l’OM avait disposé d’Auxerre (1-0), de Sochaux (2-0) et du Mans (5-0). Soit neuf points pris sur neuf possibles.

- Ouvert derrière le crâne après un choc tête contre tête avec le latéral droit Noé Pamarot dès la 7eme minute, Didier Drogba s’est fait poser un imposant bandage blanc sur le haut de la tête. C’est avec ce turban que l’on ne pouvait pas manquer depuis les tribunes que l’attaquant ivoirien de l’OM a passé le reste de la première période. Drogba s’est fait retirer son bandage à la pause.

- L’OGC Nice n’a plus gagné au Stade Vélodrome depuis 26 ans. La dernière victoire des Aiglons sur la pelouse marseillaise remonte au 11 décembre 1976. Nice l’avait emporté ce jour-là 1-0. Sur trente-six oppositions entre Marseillais et Niçois, Nice ne l’avait emporté que trois fois, Marseille 25.

Les faits du match
24eme minute
Servi dans la surface sur la droite, Mido centre devant le but à destination de Drogba qui ouvre le score de l’intérieur du pied. But refusé par l’arbitre pour un hors-jeu justifié.

36eme minute (0-1)
Ballon sur le côté droit pour Cherrad. Il adresse un centre en direction de la surface de réparation. Le ballon est dévié par Méïté dès son départ et permet à Laslandes de profiter de l’hésitation de deux joueurs marseillais dans les dix-huit mètres pour tromper Runje d’une soudaine demi-volée dans le coin gauche.

49eme minute
Long coup-franc de Meriem pour la tête placée de Mido, qui oblige Grégorini à une belle parade sur sa ligne. Sur le corner qui suit, la tête de Van Buyten est repoussée par le poteau droit.

59eme minute (1-1)
Corner côté gauche tiré par Meriem. Grégorini se troue et permet à Mido de servir tranquillement Drogba de la tête. L’Ivoirien contrôle dos au but et, en pivot, marque dans le but déserté par son gardien

93eme minute (2-1)
Longue ouverture de Meriem dans l’axe pour Mido qui est accroché par Traoré. Sychev profite de l’avantage laissé par l’arbitre pour tenter sa chance. Grégorini est à la parade mais Monsieur Viléo revient à la faute et désigne le point de penalty. Didier Drogba le transforme de l’intérieur du pied, sur la droite, du côté où était parti le gardien niçois.

Jeu et joueurs
Le jeu
Dès le coup d’envoi, les deux équipes se sont rendues coups pour coups. Dans le bon mais aussi dans le mauvais sens du terme. Par la suite, le jeu a pris le dessus sur l’engagement et, au fur et à mesure que le match a avancé, ce sont les Marseillais qui ont posé leur patte sur le match. Jusqu’à l’emporter dans les arrêts de jeu.

Les Marseillais
Le plus souvent servi dans de bonnes conditions, notamment sur coups de pied arrêtés par un excellent MERIEM, très important dans le système d’Alain Perrin, MIDO et DROGBA (auteur d’un doublé) ont posé beaucoup de problèmes dans le domaine aérien à la défense niçoise. En milieu de terrain, l’abattage de JOHANSEN et, dans un autre genre, de MARLET, n’a pas suffi à déboussoler le GYM. Heureusement, le pied de DROGBA n’a pas tremblé.

Les Niçois
Même si GREGORINI n’est pas exempt de tout reproche, tout particulièrement dans ses sorties aériennes sur les corners marseillais, le gardien niçois a eu le mérite de longtemps retarder l’échéance. En première période, là où les Niçois se sont montrés le plus à l’aise, CHERRAD, qui a pu bénéficier du soutien cumulé de DIE, EVERSON ou BIGNE, a souvent apporté le danger. Et que dire du but somptueux de LASLANDES, toujours aussi réaliste dans le dernier geste.

Aurélien CANOT
Football365






- Retour -







32e journee de Ligue 1
dim. 11/04/2021 à 15h


Nice - Reims : 0-0

Vidéo »



  33e journee de Ligue 1
dim. 18/04/2021 à 20h



Pts J V N D Diff
 7.    Rennes 48 32 13 9 10 +5
 8.    Montpellier 46 32 12 10 10 -1
 9.    Nice 43 32 12 7 13 -1
 10.    Metz 42 32 11 9 12 -2
 11.    Angers 41 31 11 8 12 -10



   29e  dim. 14/03 (15h) Lorient - Nice : 1 - 1
   30e  sam. 20/03 (17h) Nice - Marseille : 3 - 0
   31e  dim. 04/04 (15h) Nantes - Nice : 1 - 2
   32e  dim. 11/04 (15h) Nice - Reims : 0 - 0
   33e  dim. 18/04 (20h) Dijon - Nice
   34e  dim. 25/04 (20h) Nice - Montpellier
   35e  dim. 02/05 (20h) Lille - Nice