89 connectés
Accueil > Actualité > Montpellier - Nice : les réactions


Actualité :

Montpellier - Nice : les réactions
Ogcnissa.com, le 15/10/2017 à 21h03

Lucien Favre : « On a fait une bonne première période, où nous avons eu beaucoup d'occasions pour mener deux ou trois à zéro, mais un match dure 95 minutes. C'est un rythme à tenir sur le plan défensif ou offensif dans le démarquage. En début de seconde période, on a du mal à tenir le rythme que nous avions imposé en première période. Faire une première période comme ça, cela peut arriver. Il faut être plus vigilant, plus concentré et faire les courses. Il faut faire les courses de démarquage. Si un ou deux joueurs le font moins bien, cela se répercute sur le collectif. Je ne parle jamais de mental, mais il faut être constant. C'est joli et spectaculaire de jouer en 4-4-2, mais cela peut être dangereux quelque fois. Dans un tel système, face au jeu, il ne faut pas perdre la balle, sinon cela contre à une vitesse très rapide, à l'image de Ninga. Mais, en première période, on ne l'a pas vu. En seconde période, on prend un but, où on coulisse très mal. Sur le second but, on perd le ballon est on est livrés à nous-mêmes. Montpellier, qui a le vent en poupe à ce moment du match, n'attendait qu'un contre. Nous n'avons eu la même qualité de jeu et le même rythme en seconde période. J'ai dit avant le début que le Championnat serait très dur cette saison. Pour retrouver la même qualité de jeu que la saison passée, il va falloir un peu de temps. Ce n'est pas illogique que nous ayons plus de difficultés. Encore une fois, c'est encore un match que nous avons trop galvaudé. Encore une fois, un match ne dure pas une mi-temps. »

Christophe Jallet : « On fait une très bonne première période et on a pas mal de situations avant pour ouvrir le score. Peut-être qu’on les relance aussi car on a un peu de déchet technique au retour des vestiaires. On encaisse malheureusement ce but sur une de leurs premières occasions, sur une frappe de loin. On n’est pas en réussite dans les 2 zones de vérité, que ce soit offensivement ou défensivement et la moindre petite erreur, on la paye cash. Il y a des périodes comme ça, où ça ne veut pas rigoler. Il faut faire le dos rond et se remobiliser avant le match important jeudi en Europa League face à la Lazio (à 19h à l’Allianz Riviera). C’est à nous d'en faire 2 fois plus pour inverser la tendance ».

Maxime Le Marchand : « Il y a vraiment eu 2 mi-temps différentes. Lors de la première, nous étions bien en place, nous avions retrouvé nos automatismes et reproduit ce que nous avions travaillé la veille. Mais nous avons manqué de réussite pour marquer. En 2e, nous avons baissé le pied, et perdu des ballons, ce qui leur a permis de contre-attaquer, notamment sur le 2e but. Montpellier a eu plus de réussite, avec des frappes de loin qui vont au bon endroit. Mais il faut savoir s’appuyer sur le positif : nous avons des certitudes dans le jeu, et c'est ce qui nous permettra d'avancer. »

Arnaud Souquet : « À la mi-temps nous aurions dû revenir avec un but de plus. Derrière, on s’expose à un très joli but de la part de Montpellier. Ils ont 4 frappes cadrées et marquent 2 fois. C’est frustrant car depuis le début de saison nous ne sommes pas trop en réussite. Il faudra faire plus lors des prochains matchs, pour se mettre à l’abri plus rapidement et faire basculer les rencontres en notre faveur ».

Michel Der Zakarian (entraîneur de Montpellier) : «On a eu un peu de réussite en première période, mais on est allés chercher la victoire avec une certaine qualité. On marque deux jolis buts, on se crée des occasions aussi, on n'a pas fait que défendre. On a fait une bonne entame, puis on a moins bien défendu dans les passes intérieures. On a rectifié ça à la mi-temps et nous avons vu le changement. Nice a eu quatre occasions avant la pause. C'est normal, car cette équipe n'est pas là pour jouer le maintien, même si elle défend un peu moins que l'an passé, elle est dangereuse sur le plan offensif. C'est dans la continuité de nos derniers matches. Après les deux nuls devant le PSG et Monaco, on vient de prendre cinq points face à trois équipes européennes.»

Paul Lasne (milieu de terrain de Montpellier): «C'est une très belle soirée pour nous. Je retiens que nous n'avons pas pris de but, une fois encore. C'est très positif, car on s'attendait à être mis en difficulté par l'équipe de Nice. On a eu une première période compliquée car les Niçois, avec leur jeu léché, se trouvaient très bien. Ce n'était pas écrit de ne pas prendre de points devant ces grosses équipes (Paris, Monaco et Nice). Un supplément d'âme, le soutien du public ont été là sur ces trois derniers matches. On a aussi un système bien rodé, on est très solidaires entre nous. Et le fait de ne pas prendre de but nous permet de rester dans les matchs et d'espérer une victoire.»






- Retour -







16e journee de Ligue 1
mer. 04/12/2019 à 19h


St-Etienne - Nice : 4-1

Résumé » Photos » Vidéo »



  17e journee de Ligue 1
sam. 07/12/2019 à 20h



Pts J V N D Diff
 12.    Brest 21 16 5 6 5 +2
 13.    Monaco 21 15 6 3 6 -2
 14.    Nice 20 16 6 2 8 -5
 15.    Strasbourg 18 16 5 3 8 -5
 16.    Dijon 16 16 4 4 8 -7



   13e  ven. 08/11 (20h45) Nice - Bordeaux : 1 - 1
   14e  sam. 23/11 (17h30) Lyon - Nice : 2 - 1
   15e  sam. 30/11 (20h) Nice - Angers : 3 - 1
   16e  mer. 04/12 (19h) St-Etienne - Nice : 4 - 1
   17e  sam. 07/12 (20h) Nice - Metz
   18e  sam. 14/12 (20h) Brest - Nice
   19e  sam. 21/12 (20h) Nice - Toulouse