100 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Raiola au centre du jeu


Presse :

Raiola au centre du jeu
L'Equipe, le 22/08/2018 à 17h20

Avec ses exigences financières exorbitantes, l'agent de Balotelli pourrait être le principal responsable de l’échec des négociations entre Nice et l’OM.

Jean-Pierre Rivère et les Niçois sont contents. Mario Balotelli va rester sur la Côte d’Azur au moins un an de plus et tout va bien dans le meilleur des mondes. Même si Mino Raiola, telle la cigale, les a fait chanter tout l’été. Il faut croire que les dirigeants de l’OGCN ne sont pas rancuniers. Dans nos colonnes hier, le président niçois passait même une spéciale dédicace à l’agent de l’Italien. « On est contents et je tiens à remercier Raiola, qui a été dans cette histoire d’une extrême correction avec Nice, a dit Jean-Pierre Rivère. Il a été exemplaire avec nous. »

Parlait-il de l’épisode de la visite de l’attaquant à la Commanderie le 8 juillet pour discuter avec l’OM ? Faisait-il référence aux quinze jours de retard du joueur à la reprise de l’entraînement? Ou bien à l’accord signé entre le club et Raiola, qui a peut-être fait capoter l’affaire ? « Vous rendez compliqué un dossier très simple » , avait lancé Julien Fournier, le directeur général de Nice, à un Jacques-Henri Eyraud furieux et vexé à Moscou, le 15 juillet, jour de la finale de la Coupe du monde. Un dossier simple ? Avec Raiola, ce n’est jamais limpide. Ses exigences financières ont été un véritable frein dans ce dossier déjà très compliqué. Et il n’a voulu faire aucune concession.

Entre les clubs, une bataille de chiffres

Raiola jouait sur du velours. S'il ne prolonge pas la saison prochaine, son joueur sera libre. Selon plusieurs sources, l'agent italien s’est longtemps retranché derrière un accord signé sous seing privé avec Nice pour réclamer une somme conséquente. Cet accord, démenti hier par les dirigeants niçois, prévoyait qu’il touche une partie de la somme du transfert à partir d’un certain montant. Pas simple quand les commissions en France sont limitées légalement à 10 %. Depuis que Nice a annoncé qu'il gardait Balotelli, la bataille des chiffres fait rage. « Nous avons des preuves écrites, par SMS, que nous demandions 4 M€ d'indemnités si Mario signait un an à Marseille, et 2 M€ de plus s'il prolongeait à l' issue des a première saison » , explique Fournier. Eyraud, de son côté, parle plutôt d’un montant de 10 M€.

La durée du contrat est aussi un élément qui a compliqué le dossier. Là où Raiola voulait un bail court, un an plus un an, pour avoir la main l’été prochain, l’OM n’entendait pas se retrouver en position de faiblesse. La dernière proposition olympienne était de trois ans. Pour résumer, les dirigeants marseillais se sont retrouvés confrontés aux exigences financières et contractuelles de Raiola. Ils n’ont pas voulu céder et l'agent non plus. Au détriment de l’international italien, qui voulait rejoindre Marseille ? Balotelli est peut-être le véritable perdant de ce feuilleton mémorable.






- Retour -







37e journee de Ligue 1
sam. 18/05/2019 à 21h


St-Etienne - Nice : 3-0

Résumé » Vidéo »



  38e journee de Ligue 1
ven. 24/05/2019 à 21h05



Pts J V N D Diff
 6.    Marseille 58 37 17 7 13 +7
 7.    Nimes 53 37 15 8 14 0
 8.    Nice 53 37 14 11 12 -7
 9.    Reims 52 37 12 16 9 -5
 10.    Rennes 49 37 12 13 12 +1



   32e  dim. 14/04 (15h) Rennes - Nice : 0 - 0
   33e  sam. 20/04 (20h) Nice - Caen : 0 - 1
   34e  dim. 28/04 (15h) Nice - Guingamp : 3 - 0
   35e  sam. 04/05 (17h) PSG - Nice : 1 - 1
   36e  sam. 11/05 (20h) Nice - Nantes : 1 - 1
   37e  sam. 18/05 (21h) St-Etienne - Nice : 3 - 0
   38e  ven. 24/05 (21h05) Nice - Monaco



Transferts :  Dante jusqu'en 2021 !