Accueil > Multimedia > Presse > Nice redresse la tête en dominant Strasbourg


Presse :

Nice redresse la tête en dominant Strasbourg
L'Equipe, le 03/03/2019 à 16h58

Après deux défaites en Championnat, Nice a corrigé le tir ce dimanche devant son public contre Strasbourg (1-0). Youcef Atal a inscrit l'unique but de la partie en première période. Les Aiglons se hissent provisoirement à la 7e place

Avant le match, Thierry Laurey, l'entraîneur alsacien craignait beaucoup le « pragmatisme » niçois. Et malgré un 4-3-3 assez expérimental où le milieu Makengo occupait la pointe de l'attaque, les Aiglons ont fait honneur à ce qualificatif d'entrée en convertissant, par le bondissant Atal, parfaitement servi par un centre de Saint-Maximin, leur première occasion (1-0, 20e). Makengo a en revanche manqué la deuxième en butant sur Sels (28e), qui sera ensuite vigilant sur deux centres dangereux de Saint-Maximin (29e, 42e). Voyant son équipe incapable de se montrer menaçante en première période, Laurey a transformé vers la fin de celle-ci son 3-4-1-2 en un 4-4-2 avec un milieu en losange.

Mais c'est Nice - passé de son côté du 4-1-4-1 au 5-4-1 (3-4-3 avec le ballon) dès la reprise pour répondre tactiquement - qui se créait la première occasion de la seconde période, par Saint-Maximin (tête au-dessus sur un centre d'Atal, 49e). Danilo a ensuite manqué une énorme balle de break sur un caviar de Saint-Maximin (69e), puis a été expulsé, comme l'Alsacien Grandsir, entré en jeu (89e), après une altercation qui a provoqué une échauffourée. Le Racing a certes poussé à la fin a eu quelques possibilités, par Mitrovic sur corner (81e) et par l'entrant Zohi sur deux frappes (82e, 85e). Mais c'était bien trop timide et trop tardif. Ce revers confirme la méforme de Strasbourg, qui n'a pris que deux points sur ses cinq derniers matches de L1.

Le joueur : Atal, retour gagnant
De retour d'une blessure aux ischio-jambiers subie il y a un mois à Lille (0-4, le 1er février), l'international algérien avait les crocs ! D'abord positionné en milieu droit d'un 4-1-4-1, il a su jaillir avec beaucoup d'à-propos et de malice pour marquer son troisième but de la saison, hyper-décisif comme les deux autres à Nîmes (1-0, le 10 novembre) et... contre Nîmes (2-0, le 26 janvier). Car il a suffi à Nice pour l'emporter. En plus, Atal s'est bien adapté au passage à trois défenseurs centraux en seconde mi-temps, qui l'a obligé à redescendre d'un cran, et a été menaçant sur presque toutes ses accélérations, parfois impressionnantes, comme la dernière (90e+3). Précieux et déterminant.

2
Soit la moyenne de points que rapporte un but marqué par les Niçois cette saison : 40 unités récoltées pour 20 buts inscrits, la rentabilité des Aiglons est exceptionnelle !






- Retour -







29e journee de Ligue 1
ven. 15/03/2019 à 19h


Nice - Toulouse : 1-1

Résumé » Photos » Vidéo »



  30e journee de Ligue 1
dim. 31/03/2019 à 20h



Pts J V N D Diff
 7.    Montpellier 42 29 10 12 7 +6
 8.    Rennes 41 28 11 8 9 +3
 9.    Nice 41 29 11 8 10 -8
 10.    Strasbourg 39 29 9 12 8 +10
 11.    Nimes 37 28 10 7 11 -2



   26e  sam. 23/02 (20h) Amiens - Nice : 1 - 0
   27e  dim. 03/03 (15h) Nice - Strasbourg : 1 - 0
   28e  dim. 10/03 (21h) Marseille - Nice : 1 - 0
   29e  ven. 15/03 (19h) Nice - Toulouse : 1 - 1
   30e  dim. 31/03 (20h) Dijon - Nice
   31e  sam. 06/04 (20h) Nice - Montpellier
   32e  sam. 13/04 (20h) Rennes - Nice