411 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Rachat : Estrosi tape du poing sur la table


Presse :

Rachat : Estrosi tape du poing sur la table
RMC Sport, le 16/08/2019 à 23h31

Christian Estrosi, maire de Nice, a répondu aux questions de RMC Sport sur la vente attendue depuis plusieurs semaines de l'OGC Nice. Il s'est également exprimé sur l'interdiction de déplacement à Nîmes des supporters niçois, qui "méritent le respect".

Maire de Nice, Christian Estrosi est revenu sur le rachat attendu depuis plusieurs semaines de l'OGC Nice dans un entretien à RMC Sport. Il a également critiqué l'interdiction de déplacement à Nîmes visant les fans niçois, appelant à "mettre un terme à certains excès".

Jim Ratcliffe, "un homme de qualité"
Le rachat de l'OGC Nice par Jim Ratcliffe, PDG du groupe Ineos, est attendu depuis plusieurs semaines. Mais l'officialisation tarde à arriver, dans l'attente d'une décision de l'autorité de la concurrence fin août. "Je suis évidemment contrarié, indique Estrosi. Contrarié non pas par les actionnaires qui aujourd’hui se sont positionnés pour reprendre l’OGC Nice, qui ont toute ma confiance. Jim Ratcliffe est un homme de qualité, de parole, j’en suis convaincu. Mais contrarié par le temps que l’autorité de la concurrence est en train de faire perdre alors que nous sommes à quelques jours de la clôture du mercato et que tout cela risque de faire perdre du temps, bien qu’il y ait eu une dérogation pour des transactions qui permettent normalement désormais de pouvoir participer à l’acquisition de joueurs."

Nice "pénalisé"
Christian Estrosi tente d'intervenir directement pour accélérer le processus. "Je suis intervenu auprès du ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire puisque l’autorité de la concurrence est une autorité certes indépendante qui a ses règles mais qui est hébergée par le ministère de l’Economie et des Finances à Bercy, explique-t-il. Je trouve qu’il est regrettable, alors que le championnat de France doit voir l’équité absolue et les mêmes règles du jeu pour toutes les équipes, que l’OGC Nice aujourd’hui soit pénalisé par un rendez-vous de l’autorité de la concurrence qui aurait pu très certainement avoir lieu fin juillet ou début août."

Un mercato à l'arrêt
Cette situation a bloqué le mercato niçois, alors que Patrick Vieira attend plusieurs recrues. Si le club a reçu une dérogation, des désaccords entre les propriétaires actuels et futurs empêchent toute transaction. "Je suis moi-même, sans doute, en tant que maire de la ville, le premier supporter de l’OGC Nice et je partage avec les supporters la même incompréhension, la même aigreur que nous soyons contraints par des procédures administratives qui aujourd’hui sont en train de pénaliser et qui pourraient fausser le championnat, affirme Estrosi. Je trouve que c’est totalement absurde et j’espère en tout cas que ce rendez-vous aura lieu rapidement. Il se trouve semble-t-il qu’il y ait malgré tout une dérogation qui soit débloquée depuis 24 ou 48 heures pour pouvoir négocier quelques arrivées nouvelles. J’espère que cela se confirmera dans les heures qui viennent."

"Une opportunité fantastique"
La décision de l'autorité de la concurrence est la dernière étape avant l'officialisation de la vente de Nice. Elle doit assurer que la transaction n'entraînera aucun conflit d'intérêt. "Je sais qu’à partir du moment où le dossier est déposé il y a normalement un délai maximum de 25 jours, j’aurais préféré qu’on vise le délai minimum que le délai maximum, a expliqué Estrosi. Ce serait une belle image que l’administration française pourrait offrir." Le maire de Nice voit dans l'offre d'Ineos, récent vainqueur du Tour de France avec son équipe cycliste, une occasion en or. "C’est une opportunité fantastique pour Nice, nous pourrions figurer parmi les leaders du championnat, assure-t-il. J’espère qu’il n’y aura pas trop de zèle de la part de l’administration française qui ferait prendre des risques à notre équipe."

Les supporters "méritent le respect"
Il s'est également prononcé contre l'interdiction de déplacement qui frappe les supporters niçois pour le match à Nîmes, samedi soir en Ligue 1. "Ça fait partie de ces injustices, assure-t-il. A un moment, il est temps de mettre un terme à certains excès. Les supporters niçois ont une dignité, méritent le respect. Ils appartiennent aussi à ce qui fait un environnement festif dans le football niçois et football français. Je demande à ce qu’ils aient tout le respect qu’ils méritent."






- Retour -







5e journee de Ligue 1
sam. 14/09/2019 à 20h


Montpellier - Nice : 2-1

Résumé » Photos » Vidéo »



  6e journee de Ligue 1
sam. 21/09/2019 à 20h



Pts J V N D Diff
 4.    Marseille 10 5 3 1 1 +1
 5.    Lille 9 5 3 0 2 +2
 6.    Nice 9 5 3 0 2 +1
 7.    Angers 9 5 3 0 2 0
 8.    Lyon 8 5 2 2 1 +8



   2e  sam. 17/08 (20h) Nimes - Nice : 1 - 2
   3e  mer. 28/08 (21h) Nice - Marseille : 1 - 2
   4e  dim. 01/09 (15h) Rennes - Nice : 1 - 2
   5e  sam. 14/09 (20h) Montpellier - Nice : 2 - 1
   6e  sam. 21/09 (20h) Nice - Dijon
   7e  mar. 24/09 (21h) Monaco - Nice
   8e  sam. 28/09 (20h) Nice - Lille



Coupe de la Ligue :  Le Mans - Nice en 16e
Transferts :  Hicham Boudaoui a signé