149 connectés
Accueil > Multimedia > Interviews > Bob Ratcliffe : « Atteindre le top 4 de la L1 »


Interviews :

Bob Ratcliffe : « Atteindre le top 4 de la L1 »
Ogcnissa.com, le 27/08/2019 à 18h03

Bob Ratcliffe, Président d'INEOS Football, a convoqué la presse à 14h ce mardi à l'Allianz Riviera. Devant une centaine de journalistes, le frère de Jim a précisé les ambitions d'INEOS pour le Gym et confirmé Patrick Vieira comme entraîneur.

Avant de répondre aux questions des différents journalistes, il a expliqué le projet INEOS pour l'OGC Nice :

« C'est un projet très enthousiasmant. Ça a été long à se conclure, on a eu peur de ne pas y parvenir mais nous y sommes arrivés. Nice est un très grand club. Nous connaissions la Ligue 1. Nous avons regardé ce championnat. Nous avons regardé également les supporters qu’a l’OGC Nice. Nous avons pu voir que c’est un club avec une histoire importante. C’est une famille. Un très beau club… et pour quelqu’un comme moi qui vient du nord de l’Angleterre, avoir un club en méditerranée, et regarder du football avec des températures élevées, c’est très agréable. Au nom de nous tous et de Jim, nous sommes très enthousiaste à l’idée de ce projet. INEOS est une société qui a commencé avec un chiffre de 200 M€ et qui génère aujourd’hui 60 Milliard de revenus ; et ça a pu être réalisé grâce à l’organisation, la rigueur, le travail et le sens du collectif. Et c’est exactement les méthodes que nous souhaitons appliquer à l’OGC Nice. Nous avons un projet sur 3 à 5 ans pour faire de l’OGC Nice un club régulièrement européen. Qui puisse arriver au niveau européen et y rester. Jouer régulièrement les compétitions européennes. Pour nous, ce projet est un défi. Au départ, nous ne connaissons pas encore tout le monde, mais le peu de personne que nous avons pu voir son vraiment très sympathiques. C’est un plaisir de travailler avec ces personnes. Nous allons œuvrer pour l’excellence dans tous les domaines du club. Que ce soit la formation, au niveau économique, au niveau commercial, la recherche de sponsors, également le merchandising… tous ces éléments qui, ajoutés les uns aux autres, vont apporter une grande valeur au club, et ce, encore une fois, sur une période de 3 à 5 ans. Nous ne voulons absolument pas arriver à réussir en ne faisant que dépenser de l’argent. Nous comptons bâtir, c’est les mots qu’a employé Jim, et c’est la philosophie qui va nous animer. »

- Compte tenu des délais qu’il y a eu avec les précédents actionnaires, avez-vous songé à jeter l’éponge et ne plus racheter l’OGC Nice ?

Non. A aucun moment nous n’avons pensé à abandonner, car nous étions vraiment très impliqué, nous y tenions vraiment. C’est un club unique. On a cherché beaucoup de clubs, que ce soit en Angleterre ou en Europe, mais Nice, par le lieu, par la qualité de ses infrastructures, par son stade également, car si on devait repartir à zéro et reconstruire tout un stade, c’est quelque chose qui prend une décennie, et on a plus vraiment le temps à nos âges. Donc, tous ces éléments on fait que, le projet niçois, on n’a jamais hésité et jamais pensé à abandonner.

- INEOS est un groupe très puissant. Quelle sera l’ambition d’INEOS dès cette saison, et avez-vous l’ambition de concurrencer le Paris SG les années suivantes ?

Notre ambition est d’atteindre le top 4 de la Ligue 1. Le PSG est un grand club, qui a de très grands joueurs, c’est un club très important pour la Ligue 1. Nous pensons que le championnat Français est sous-évalué si on le compare avec le championnat anglais, espagnol ou allemand. Il a également de très grands clubs, je pense à l’OL, ou à l’OM. Ce sont des grands clubs qui ont une grande histoire, une histoire européenne également. Ce seront des concurrents pour nous. Paris, évidemment, sera un concurrent, mais la aussi, Paris a dépensé beaucoup d’argent sur les achats de joueurs. Nous, nous allons évidemment acheter des joueurs, mais nous voulons surtout bâtir le club. On ne va pas vous promettre la C1 systématique, en tout cas, pas pour cette saison ni celle d’après. On sait que ça va être un défi difficile, mais plus la Ligue 1 compte de grands clubs, mieux ce sera pour le championnat. D’ailleurs à ce sujet, nous voudrions que la Ligue 1 ait 4 clubs qualifiés en Champions League. C’est le cas des grands championnats européens voisins. Donc si nous pouvons aider le championnat à grandir, que ce soit sur le terrain, mais également en dehors du terrain, aider à faire prendre de la valeur au championnat, ce sera positif pour tout le monde.

- INEOS est déjà propriétaire de Lausanne, peut-on imaginer une synergie avec l’OGC Nice, notamment au niveau de la formation ?

On va réfléchir à une synergie entre les 2 clubs. Lausanne est une équipe très importante en Suisse. On va jouer la montée. Elle a une politique de formation très compétitive, mais aucun joueur de la sélection Suisse ne joue dans le championnat Suisse. Un des jeunes les plus talentueux qu'on a à Lausanne voulait quitter le club mais quand on lui a dit qu'on allait racheter l'OGC Nice, il a changé d'avis. Cela ouvre de nouvelles perspectives. Les deux clubs sont francophones et c’est un élément très important. Il faut qu'on observe les meilleurs centres de formation, comme l'Ajax Amsterdam, le Bayern Munich et on doit s'en inspirer pour atteindre le même niveau de qualité qu’eux.

- Sur le recrutement à venir, pour cet été et les années futures, vous allez viser des profils jeunes ou est-ce qu’on peut s’attendre à de gros investissements sur certains joueurs ? Est-ce qu’il y a une politique précise sur le recrutement que vous voulez mettre en place ?

Si on veut réussir dans ce projet, il nous faut de jeunes joueurs. Il faut travailler sur le « scouting ». Nous n’allons pas recruter un profil de joueur de 27 ou 28 ans. Je préfère investir dans de jeunes joueurs. C’est un risque, mais si chacun travaille bien, et qu’on les associe à des joueurs expérimentés, ça ne pourrait être que bon pour le club. Ces joueurs doivent apprendre à jouer ensemble, avoir une bonne mentalité. On a besoin également d’expérience dans le vestiaire, mais il nous faut de jeunes joueurs. C’est ce qui va être notre approche dans l’équipe.

- Il va se passer quoi au niveau du mercato ? Des noms de recrues à nous communiquer ?

Nous ne ferons pas d'annonce aujourd’hui. Nous espérons pouvoir en faire dans les jours à venir mais le calendrier est difficile. Nous comptons utiliser chacun des derniers jours.

- Pouvez vous nous dire quels vont être les hommes forts de l’OGC Nice ? Un retour de Jean-Pierre Rivère et Julien Fournier comme évoqué ? Patrick Vieira restera t’il en place ?

Nous avons rencontré Patrick Vieira et nous avons discuté avec lui. Il est décisif dans notre projet. C'est un entraîneur qui sait travailler avec les jeunes. Nous comptons investir sur les jeunes joueurs et Patrick Vieira a la compétence pour ça. Jim l’a également rencontré. Nous avons confiance en lui. Il sera un personnage clé de notre projet.
Quand INEOS investit quelque part, on évalue les ressources, on rencontre les personnes et on prend ensuite des décisions rapidement. Pour avoir du succès, il faut d’excellents collaborateurs. Nous avons rencontré Jean-Pierre Rivère et Julien Fournier. Ce qu’ils ont réalisé au club entre 2011 et 2019 est impressionnant. Nous voulons regarder le club dans l’état qu’il est aujourd’hui, et prendre les meilleures décisions possibles.

- Le budget du club va-t-il évolué ?

Nous allons regarder ce que sont les ressources du club, nos besoins en investissement pour cette saison et la suivante, pour atteindre nos objectifs. Comme le dit Jim, nous n’arriverons pas à atteindre nos objectifs uniquement en dépensant de l’argent. Nous pouvons faire augmenter le budget. Nous voulons développer le club dans l’aspect commercial et pas sportif uniquement.

- Est-ce que INEOS est actionnaire à 100% du club ? Combien est le montant de la transaction ?

Nous pouvons vous confirmer qu'INEOS détient le club à 100%. En revanche nous ne révélerons pas le montant de l'acquisition.






- Retour -






22e journee de Ligue 1
dim. 23/01/2022 à 13h


Metz - Nice : 0-2

Résumé » Photos » Vidéo »



  8e de finale de CDF
lun. 31/01/2022 à 21h



Pts J V N D Diff
 1.    PSG 53 22 16 5 1 +28
 2.    Nice 42 22 13 4 5 +18
 3.    Marseille 40 21 11 7 3 +14
 4.    Strasbourg 35 22 10 5 7 +15
 5.    Rennes 34 22 10 4 8 +20



   19e  mer. 22/12 (21h) Nice - Lens : 2 - 1
   20e  dim. 09/01 (13h) Brest - Nice : 0 - 3
   21e  ven. 14/01 (21h) Nice - Nantes : 2 - 1
   22e  dim. 23/01 (13h) Metz - Nice : 0 - 2
  lun. 31/01 (21h) PSG - Nice
   23e  dim. 06/02 (15h) Nice - Clermont
   24e  dim. 13/02 (20h) Lyon - Nice