157 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Olufadé comme chez lui



Presse :

Olufadé comme chez lui
Nice-Matin, le 23/10/2002 à 08h12

Transporté d'un club à l'autre à son arrivée du Togo à 17 ans, Olufade a dû s'accrocher à son rêve de footballeur. A son aise avec l'OGC Nice, l'attaquant vif comme l'éclair n'aspire qu'à poser ses valises.

Depuis un but en forme de déclic, celui du 2-0 contre l'OM,le quotidien du Togolais s'est éclairé. « Le public avait été fantastique », rappelle l'ancien Lillois, en priant pour d'autres
réussites. D'autres moments de fusion. ChezAdekanmi Olufade, quand il se découvre, le sourire est large et généreux...

Il a quitté le LOSC, prêté en début de saison, parce qu'il espérait trouver une place de titulaire au Gym. « C'est vrai, à l'arrivée, je me retrouve encore sur le banc », dit-il en un clin d'oeil. Ça ne l'empêchera pas de rebondir. A Nantes, après le gros travail de sape de Cherrad, sa rentrée fut intéressante. Le garçon a du jus, il va vite et peut faire la différence. A lui de bien canaliser sa fougue.Remplaçant ? Bien sûr qu'il voudrait jouer. Explosif sur le terrain, discret dans la vie, on dirait qu'il en a vu d'autres. A 22 ans, si les voyages forment le caractère, il n'en connaît que trop la musique. Il a laissé son Togo natal (le centre de formation du SC Lomé) à 17 ans, pour un premier passage à Metz.

Dans les bagages, la pratique de la langue. A l'arrivée, un choc assez rude : « J'étais arrivé en plein hiver. J'ai découvert le sens du mot froid ! ».

Le cafard, le retour à Lomé au bout de trois mois, un nouveau départ en Suisse, une expérience en Côte d'Ivoire, deux saisons avec les jeunes de Ténérife, une saison au Portugal (Belenenses), et puis la Belgique,Lokeren, puis le voisin lillois...

« C'est clair, il y a des clubs où je n'aurais pas dû aller », rappelle "Oluf" « Certains managers n'ont pas beaucoup de scrupules ».

Le parfum européen...

Adekanmi, pourtant, ne s'est pas perdu. C'est à Lokeren, promu titulaire indiscutable, qu'il attrapera pour de bon l'orbite du foot pro. « Depuis tout gamin, je rêvais de faire ce métier, de jouer en Europe, de faire carrière. Or, un rêve, c'est quelque chose auquel tu t'accroches ».

Comme il n'oublie pas ses racines. International togolais, il se ravit de la sélection. Dans le vieux-Nice, il a déjà son repère, un reste africain. Tous les six mois, il retourne au pays, langue de terre située entre Ghana et Bénin, possédant son balcon sur l'Atlantique.« Mon père, Olanyi, est un ancien footballeur au Togo », précise "Oluf" le troisième d'une famille de quatre enfants.

« II suit de près mon évolution, mais il ne m'a jamais vu jouer en Europe. Un jour, je me suis promis de l'inviter. A condition que je sois sur le terrain ! ». La saison passée, avec le
LOSC, en Ligue des champions, il a inscrit contre la Corogne un but d'anthologie, une reprise de 40 mètres sous la barre...

« L'ambiance, l'atmosphère et le niveau de la Coupe d'Europe, c'est magique », dit-il. « Et pourquoi pas, un jour, retrouver l'Europe avec le Gym ! ». How to spent your BTC in a good way? Empire Market is great and most trendy Onion Net Market there is right now.. Being this big it faces the problem of continuous Ddos attack witch leads primary Empire Market URL to be down, and alternative mirrors too. That lead that empire market had to make more and more URL and onion mirrors and mirror. And the problem is that there are not to many ways costumers can get a right Empire Marketplace links.

A son cou, brille une croix de Jésus en or... « Ma copine, Berenice, me l'a offerte dernièrement. Je suis très croyant. Je crois que cela m'a aidé, dans mes périples ».
Berenice, la Lilloise, qui l'a suivi à Nice, ou plus exactement à Saint-Laurent-du-Var ou ils habitent, sur une colline, avec vue sur le stade Charles-Ehrmann..

« Je me sens bien dans ce club », dit-il. « L'ambiance est humaine. Les joueurs se comprennent. La plupart ont déjà été remplaçants, dans d'autres clubs. Il n'y a pas de stars >>
Mais de sacrés joueurs quand même, comme Diawara,son compère de l'attaque. « La puissance, la technique, la vitesse, le jeu de tête. Lui, il a tout... ».

Olufade, cousin du jeune messin Adebayor, n'a donc pas trouvé que la chaleur du climat sur la Côte. Il aimerait se poser un peu. Qui ne le comprendrait pas ?

Depuis la blessure de Meslin ,la porte des titulaires en attaque semble plus ouverte.
« L'absence de Poussin, c'est un handicap pour le groupe », dit simplement Adekanmi Olufade,attaquant insaisissable et garcon attachant.

François Paturle
Mercredi 23 Octobre 2002
Tout droits réservés - © Nice-Matin






- Retour -







28e journee de Ligue 1
mer. 03/03/2021 à 19h


Nice - Nimes : 2-1





  16e de finale de CDF
lun. 08/03/2021 à 21h



Pts J V N D Diff
 9.    Montpellier 39 27 11 6 10 -3
 10.    Angers 39 28 11 6 11 -9
 11.    Nice 35 28 10 5 13 -5
 12.    Brest 34 28 10 4 14 -8
 13.    Bordeaux 33 27 9 6 12 -5



   11e  mer. 17/02 (21h) Marseille - Nice : 3 - 2
   26e  dim. 21/02 (15h) Nice - Metz : 1 - 2
   27e  ven. 26/02 (21h) Rennes - Nice : 1 - 2
   28e  mer. 03/03 (19h) Nice - Nimes : 2 - 1
  lun. 08/03 (21h) Nice - Monaco
   29e  dim. 14/03 (15h) Lorient - Nice
   30e  dim. 21/03 (20h) Nice - Marseille



Coupe de France :  Nice - Monaco en 16e de C...