103 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > En digne dauphin



Presse :

En digne dauphin
Sport24, le 07/11/2005 à 12h19

Bordeaux a conforté sa deuxième place au classement de L1, en l’emportant à Nice (0-1). Si les Girondins restent à distance du leader lyonnais, ils ont montré qu’il fallait, plus que jamais, compter sur eux pour la suite du championnat.

A défaut de pouvoir grignoter son retard sur l’OL, Bordeaux espérait bien conforter un statut de dauphin finalement presque enviable. En déplacement à Nice, les hommes de Ricardo comptaient s’appuyer sur la meilleure défense de L1 (7 buts encaissés) et sur une série d’invincibilité courant depuis le 13 août, date de leur dernière défaite à Auxerre (1-0). Compte tenu de la suspension de Fernando et des blessures de Henrique et de Perea, le technicien brésilien avait titularisé Afanou en défense centrale et fait reculer Cheyrou à la récupération. Laslandes épaulait Darcheville en attaque, alors que Francia était préféré à Faubert pour animer le couloir droit.

De son côté, Nice, 13e avant cette rencontre, avait pour objectif de sortir du ventre mou du classement. Fort de deux bons matches nuls à Lens (2-2) et Nancy (0-0) et d’une victoire face à Auxerre (1-0), les Aiglons voulaien enchaîner et vaincre le syndrome du Ray, où ils ne se sont imposés que deux fois en sept matches depuis le début de la saison. Frédéric Antonetti devait se passer des services de Varrault, Bisconti et Fauconnier. L’essentiel de l’effectif aligné lors de la dernière sortie en Lorraine était reconduit, avec Vahirua présent au sein d’une attaque à trois éléments.

Vahirua très en vue
Nice tentait d’entrée de jeu d’imposer son rythme. Pour contenir la pression locale, les Bordelais étaient obligés de temporiser en faisant circuler le ballon. Ils y parvenaient d’ailleurs plutôt bien, puisque c’est Laslandes qui plaçait la première frappe, non cadrée (10e). Les Aiglons réagissaient dans la foulée, avec un centre de Balmont à destination de Vahirua, mais la tête de ce dernier n’était pas suffisamment appuyée pour inquiéter Ramé (11e). Très en vue, l’attaquant polynésien distillait un nouveau coup franc que Bagayoko, pourtant libre de tout marquage, ne parvenait pas à reprendre (14e).

La partie donnait lieu à un spectacle vivant, mais les défenses prenaient le pas sur les attaques. Jemmali était à deux doigts de tromper son camp en voulant dégager de la tête un coup franc de Vahirua (28e). La réplique bordelaise intervenait sur une bonne combinaison entre Cheyrou et Smicer, qui profitait à Darcheville mais le Guyanais ne pouvait placer sa reprise (34e). A la suite d’un coup franc de Francia, Smicer, absolument seul devant la cage, manquait ensuite inexplicablement le cadre (40e). La première période s’achevait sur une superbe reprise de volée de Francia, parfaitement sollicitée par Laslandes, et il fallait un Grégorini vigilant pour éviter le but juste avant la pause (45e).

Laslandes opportuniste
Plus incisifs dans les dernières minutes du première acte, les Girondins confirmaient leur montée en puissance après la pause. Entré en jeu à la place de Cheyrou, victime d’une entorse à la cheville juste avant la mi-temps, Faubert se signalait sur l’un de ses premiers ballons, en accélérant sur le côté droit. Traoré renvoyait le centre du milieu de terrain girondin comme il pouvait, mais Laslandes surgissait et trompait en force Grégorini (0-1, 48e). Abattue par ce but, l’OGCN tentait de reprendre ses esprits et de remettre la pression sur son hôte, mais Bordeaux reculait intelligemment et attendait tranquillement les attaques niçoises.

Les contres de Faubert faisaient toujours aussi mal et, sur l’un deux, Darcheville était tout près de doubler la mise (67e). Dans la foulée, Echouafni manquait l’égalisation de la tête après un bon service de Balmont (68e). La furia attendue des Aiglons n’avait pas réellement lieu, les Marine et Blanc endiguant les moindres offensives adverses. Koné parvenait cependant à se défaire du marquage de la défense aquitaine pour placer une bonne frappe (81e). Chamakh, qui venait d’entrer en jeu, manquait, quant à lui, la balle de 2-0 d’un tir lointain (82e). Après une panne d’éclairage (90e) et une interruption de 10 minutes, le jeu reprenait pour une poignée de secondes. Dans ce laps de temps, les Azuréens se créaient paradoxalement leur meilleure occasion, mais le poteau de Ramé renvoyait une reprise de volée de Roudet, à la suite d’un centre de Koné (90e+3).

Bordeaux tenait une victoire précieuse qui lui permet de conforter sa deuxième place, à 9 points du leader rhodanien. Les Girondins tenteront de confirmer leur solidité dans quinze jours, face au PSG. Nice, de son côté, reste 14e et se rendra à Strasbourg pour la prochaine journée, en jetant sans doute un coup d’œil dans le rétroviseur.

Cyril Le Guyon
Sport24







- Retour -







10e journee de Ligue 1
ven. 18/10/2019 à 20h45


Nice - PSG : 1-4





  11e journee de Ligue 1
sam. 26/10/2019 à 20h



Pts J V N D Diff
 7.    Montpellier 14 9 4 2 3 +2
 8.    Marseille 13 9 3 4 2 -1
 9.    Nice 13 10 4 1 5 -4
 10.    Rennes 12 9 3 3 3 +1
 11.    Amiens 11 9 3 2 4 -2



   8e  sam. 28/09 (20h) Nice - Lille : 1 - 1
   9e  sam. 05/10 (20h) Nantes - Nice : 1 - 0
  ven. 11/10 (15h) Nice - Lausanne : 0 - 0
   10e  ven. 18/10 (20h45) Nice - PSG : 1 - 4
   11e  sam. 26/10 (20h) Strasbourg - Nice
  mer. 30/10 (18h45) Le Mans - Nice
   12e  dim. 03/11 (17h) Nice - Reims