124 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Nice voit les choses en grand


Presse :

Nice voit les choses en grand
Sports.fr, le 06/07/2006 à 20h58

Remis de son échec en finale de la Coupe de la Ligue, l'OGC Nice est à l'orée d'une saison qu'il espère grandiose. Le club du président Cohen s'est donné les moyens de ses ambitions en conservant l'intégralité de ses titulaires et en s'attachant les services de Kanté et de Moussilou. Le futur stade censé accueillir une grande équipe ne sortira de terre qu'en novembre 2007, mais le club azuréen pourrait bien devancer l'appel et offrir de belles surprises à ses supporters. Les nouvelles recrues sont là pour ça.

L'OGC Nice est de retour. Il y a bien longtemps que le club azuréen ne s'était pas trouvée à pareille fête à l'heure de la reprise du championnat. Les dernières heures de gloire du groupe de Frédéric Antonetti remontent à cette victoire en Coupe de France il y a neuf ans, devant Guingamp. Autant dire une éternité pour tous les amoureux du stade du Ray. Afin de combler ce vide, les dirigeants niçois n'ont pas lésiné sur les moyens, réussissant enfin à lancer la construction de leur stade, dont les travaux vont bientôt commencer et qui devrait être livré pour fin 2007.

Le président Cohen a toutefois fait en sorte d'anticiper quelque peu sur la saison 2007-2008, celle où Nice devra être capable d'avoir une équipe compétitive pour jouer dans son nouvel écrin. Le ménage a donc été fait au sein du groupe niçois, où seuls ceux sur qui comptent Antonetti ont été conservés. "Nous voulions réduire l'effectif, indique Maurice Cohen sur le site du club. Les joueurs qui sont partis désiraient avoir plus de temps de jeu ou n'avaient pas le niveau pour prétendre jouer plus dans notre équipe, sans prétention de notre part".

Kanté et Moussilou en renfort

Car désormais à Nice, les données sont claires: on ne vise plus le maintien, mais une installation durable parmi les premiers rôles de L1. "Nous espérons finir dans les dix premiers. On veut se stabiliser dans cette moitié du tableau," précise le président. Et pour réussir à atteindre cet objectif, Cédric Kanté et Matt Moussilou ont rejoint les Aiglons. Deux recrues qui, pour des raisons différentes, cherchent à rebondir, mais n'en constituent pas moins des renforts de poids.

Kanté, capitaine d'un vaisseau strasbourgeois coulé, arrive à Nice pour pallier le départ de l'emblématique capitaine Sammy Traoré, partir relever un nouveau challenge au PSG. Un défi qui ne semble pas tant l'inquiéter que ça: "La pression fait partie du métier. Si je quitte Strasbourg pour un club comme Nice, c'est justement pour en avoir!, déclare le néo-azuréen. Si je viens ici c'est pour passer un cap. A moi de faire en sorte que les dirigeants soient contents de leur investissement". Kanté, l'un des rares joueurs de l'effectif alsacien à avoir été à la hauteur la saison dernière, a été précédé de quelques jours par un autre renfort, plus gros transfert de l'histoire du club.

Pour 4 millions d'euros, Matt Moussilou a traversé toute la France depuis Lille pour poser ses valises sur la promenade des Anglais. "On a cassé notre tirelire pour combler nos lacunes offensives, reconnaît le président Cohen. Le club a mis le paquet, à la demande du coach, pour recruter Matt Moussilou qui était convoité par plusieurs clubs". L'ancien Nordiste, auteur d'une dernière saison en demi-teinte (seulement 4 buts en 25 apparitions et même en situation d'échec aux yeux de Claude Puel) est donc lui aussi très attendu. Mais il entend bien faire passer les ambitions du club avant de se fixer des objectifs personnels. Et ne se met pas la pression parce qu'il est le joueur le plus cher du club: "J'essaie de ne pas me préoccuper de ça," expliquait-il à son arrivée. "L'OGCN a bien tourné l'an passé, les dirigeants sont venus me chercher pour apporter un petit plus devant. Je sais qu'ils attendent beaucoup de moi mais c'est normal, je ne me prends pas la tête".

Si les nouveaux venus ne se mettent pas la pression, c'est aussi parce que le groupe niçois vit bien et qu'il voit les arrivées comme des renforts plus que comme de la concurrence. "Je n'ai pas le sentiment en tout cas d'arriver en terre inconnue, confie Moussilou. L'ambiance dans ce groupe semble très bonne et je pense que mon intégration s'effectuera sans problème." La saison n'est même pas commencée que le groupe semble déjà soudé. Les Aiglons sont fin prêts pour prendre leur envol. Avec une ambition secrète: planer sur la Ligue 1.

Vincent HUCHON
Sports.fr







- Retour -







17e journee de Ligue 1
sam. 07/12/2019 à 20h


Nice - Metz : 4-1

Résumé » Photos » Vidéo »



  18e journee de Ligue 1
sam. 14/12/2019 à 20h



Pts J V N D Diff
 11.    Monaco 24 16 7 3 6 +1
 12.    Angers 24 17 7 3 7 -3
 13.    Nice 23 17 7 2 8 -2
 14.    Brest 21 17 5 6 6 +1
 15.    Strasbourg 21 17 6 3 8 -3



   14e  sam. 23/11 (17h30) Lyon - Nice : 2 - 1
   15e  sam. 30/11 (20h) Nice - Angers : 3 - 1
   16e  mer. 04/12 (19h) St-Etienne - Nice : 4 - 1
   17e  sam. 07/12 (20h) Nice - Metz : 4 - 1
   18e  sam. 14/12 (20h) Brest - Nice
   19e  sam. 21/12 (20h) Nice - Toulouse
  dim. 05/01 (17h15) Frejus St Raphael - Nice



Coupe de France :  Fréjus St Raphaël - Nic...
Actualité :  Le berger n'est plus
Ligue 1 :  Nice - Metz : 4 - 1