159 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Nice hurle au complot



Presse :

Nice hurle au complot
L'Equipe, le 22/10/2006 à 19h46

Réduits à dix après dix minutes et battus sur un penalty, les Niçois ne digèrent pas les décisions de l’arbitre, pourtant justifiées.

Après avoir battu Auxerre (3-1) le week-end dernier, Rennes est parvenu à enchaîner un second succès d’affilée à domicile. Cette victoire, la troisième de la saison, permet aux Bretons de s’éloigner de la zone rouge et de se rapprocher du milieu du tableau. Comme lors des deux derniers exercices, Rennes, après avoir passé le premier quart du Championnat en soute, va-t-il savourer des lendemains qui chantent ? Ce ne sera pas forcément le débat dominant, dans les prochains jours. Hier soir, au stade de la Routede- Lorient, l’arbitrage a encore été au centre des discussions d’après match. « Quand on a des arbitres comme ça, on ne peut pas s’en sortir, accusa Florent Balmont. Il y a des grands clubs et des petits clubs. On fait partie des petits. » « En fin de saison, les fautes d’arbitrage ne s’équilibrent pas. Qui, dans ce pays, aura le courage de le dire ? demanda Frédéric Antonetti. Je ne voudrais pas me réveiller un jour et constater qu’il se passe les mêmes choses chez nous qu’en Italie. »

Maurice Cohen va se plaindre auprès de la Ligue. « Jusqu’ici, on a été sympa, assura le président de l’OGCN. L’arbitre a encore faussé le match en sortant un carton rouge après sept minutes. Il pouvait sortir le jaune et attendre de voir si le joueur était blessé. Ce n’est pas en sortant des cartons qu’on se fait respecter. C’est un problème de compétence. »

Qu’avait donc fait Hervé Piccirillo, un peu plus tôt, pour déclencher la colère des Niçois ? Il a d’abord expulsé justementVarrault, auteur d’un attentat sur la cheville gauche de Hadji (8e). Il aurait pu siffler un penalty en faveur de Didot en première période. Il en a accordé à un à Monterrubio (58e). Le capitaine rennais, c’est vrai, en avait rajouté. Mais Veigneau l’avait bien déséquilibré, en lui touchant l’épaule gauche. Les Rennais, qui ont patiemment construit leur succès, aurait pu éviter tout débat nauséabond en ouvrant le score plus tôt. Mais la reprise de Monterrubio avait terminé sur le poteau (21e). Ils auraient pu s’éviter aussi une fin de rencontre crispante. Mais Utaka (81e), Hadji (83e) et Moreira (90e) allaient échouer face à Lloris. Bien organisés, les Niçois auraient pu arracher un nul si Ederson avait cadré sa tête ou si le centre de Fanni avait trouvé preneur (75e). On aurait alors sans doute moins entendu parler d’arbitrage…

Raphaël RAYMOND
L'Equipe







- Retour -







28e journee de Ligue 1
sam. 07/03/2020 à 20h


Nice - Monaco : 2-1

Résumé » Photos » Vidéo »



Saison terminée, rendez-vous pour la saison 2020/2021



Pts J V N D Diff
 4.    Lille 49 28 15 4 9 +8
 5.    Reims 41 28 10 11 7 +5
 6.    Nice 41 28 11 8 9 +3
 7.    Lyon 40 28 11 7 10 +15
 8.    Montpellier 40 28 11 7 10 +1



   25e  sam. 15/02 (20h) Toulouse - Nice : 0 - 2
   26e  ven. 21/02 (19h) Nice - Brest : 2 - 2
   27e  dim. 01/03 (17h) Bordeaux - Nice : 1 - 1
   28e  sam. 07/03 (20h) Nice - Monaco : 2 - 1
   29e  dim. 15/03 (21h) PSG - Nice
   30e  sam. 21/03 (20h) Nice - Montpellier
   31e  dim. 05/04 (17h) Dijon - Nice



Actualité :  Les abonnés remboursés
Transferts :  Un mercato d'été actif
Actualité :  Nice 5e et européen ?
Actualité :  Nice en Europa League ?