113 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Nice tient le choc



Presse :

Nice tient le choc
Football.fr, le 20/05/2007 à 00h58

Aruna Dindane n'a jamais réussi à faire la différence face à la solide défense niçoise. Lens peut avoir des regrets. En recevant Nice, une équipe luttant pour le maintien, les Sang et Or avaient l'occasion d'effacer leur lourde défaite à Lyon le week-end dernier et de se rapprocher encore un peu plus d'une qualification en Ligue des Champions. Las, les hommes de Francis Gillot n'ont jamais réussi à tromper la vigilance de Lloris et devront donc patienter jusqu'à la dernière journée pour savoir si la plus prestigieuse des compétitions européennes s'offrira à eux l'année prochaine (0-0). Côté niçois, ce match nul obtenu sur la pelouse de Félix Bollaert assure le maintien en Ligue 1.

Troisième du classement avant cette 37e journée, le Racing Club de Lens n'avait pas le choix avant d'affronter Nice : pour espérer jouer en Ligue des Champions la saison prochaine, la victoire était impérative. Côté niçois, le maintien en Ligue 1 n'était pas encore totalement acquis avant cette rencontre dans le Nord et un point était attendu. Mais une seule équipe aura obtenu ce qu'il souhaitait...

Une première période soporifique

Largement battu à Lyon le week-end dernier (0-3), Lens se devait de réagir face à Nice sous peine de voir la Ligue des Champions s'éloignait dangereusement. Longtemps seuls deuxièmes du championnat, les Sang et Or ont certainement pu penser que la C1 s'offrirait à eux. Sauf qu'une mauvaise série associée à un joli retour en forme de Marseille ont renvoyé les Nordistes à la troisième marche du podium. Les supporters du stade Felix Bollaert s'attendaient donc fort logiquement à un départ en fanfare de leur protégés. Ils ont dû être fort déçus. Car pour un prétendant à la plus prestigieuse compétition européenne, la première période lensoise était proche de la faute professionnelle. En 45 minutes de jeu, les Sang et Or n'avaient en effet réussi à frapper qu'une seule fois au but ! Un comble pour une équipe qui alignait au coup d'envoi un quatuor offensif composé de Carrière, Monterrubio, Aruna et Cousin.

Hugo Lloris, le très sollicité gardien de but de Nice, devait attendre la 43e minute pour enfin se dégourdir les jambes. Bien lancé par Eric Carrière, Aruna Dindane, à la limite du hors jeu, filait seul au but mais perdait son duel face au gardien de l'équipe de France Espoir. Trop maigre pour espérer l'emporter. Nice avait lui aussi entamer son match tranquillement avant de prendre confiance en raison du non match lensois. La première frappe du match était d'ailleurs fort logiquement azuréenne. Après un bon débordement dans son couloir droit, Fanni adressait un centre en retrait qui n'échappait pas à Olivier Echouafni. La frappe du milieu de terrain niçois était boxé des deux points par Itandje (24e). Et en toute fin de première période, c'est Florent Balmont, pas attaqué à 25 mètres du but, qui tentait sa chance mais Itandje s'interposait en deux temps.

L'impuissance lensoise

En rentrant sur la pelouse en seconde période, Lens avait donc tout intérêt à réagir pour faire taire les quelques sifflets descendus des travées de Bollaert. La première occasion était pourtant à mettre à l'actif de Nice. Bien lancé par Echouafni dans le dos de la défense lensoise, Koné se présentait face à Itandje mais le portier lensois ne marchait pas dans la feinte du petit attaquant azuréen et remportait son duel (51e). On pensait dès lors que le Racing était décidément bien mal engagé dans ce match crucial pour leur avenir. Pourtant, les coéquipiers de Keita reprenaient le contrôle des opérations et commençaient à davantage poser leur jeu. Sur un coup franc enveloppé de Monterrubio, Issam Jemaa, tout juste entré en jeu, parvenait à reprendre le ballon en extension mais sa tête s'écrasait sur la transversale de Lloris (63e). Mais après un bon quart d'heure de jeu en seconde période, le match retombait dans un faux-rythme et Lens retombait à nouveau dans ses travers.

C'est même Nice qui était tout proche du hold up après un contre ltra rapide de Baky Koné. Le virevoltant attaquant des Aiglons servait Balmont qui crochetait son adversaire direct dans la surface mais le milieu de terrain niçois, peu habitué à se trouver dans une situation aussi favorable, ratait complètement sa frappe qui passait largement au dessus. Et en toute fin de match, après un dégagement raté de Demont , Ederson, des 20 mètres, reprenaiot le ballon mais sa volée finissait sur le poteau d'un Itandle largement battu. Au final, Lens ne s'en tire pas si mal avec ce match nul et Bordeaux n'ayant pas fait mieux face au Mans, tout se jouera donc lors de la dernière journée de championnat, samedi prochain.






- Retour -







Match Amical
ven. 11/10/2019 à 15h


Nice - Lausanne : 0-0





  10e journee de Ligue 1
ven. 18/10/2019 à 20h45



Pts J V N D Diff
 6.    Reims 14 9 4 2 3 +4
 7.    Montpellier 14 9 4 2 3 +2
 8.    Nice 13 9 4 1 4 -1
 9.    Marseille 13 9 3 4 2 -1
 10.    Rennes 12 9 3 3 3 +1



   7e  mar. 24/09 (21h) Monaco - Nice : 3 - 1
   8e  sam. 28/09 (20h) Nice - Lille : 1 - 1
   9e  sam. 05/10 (20h) Nantes - Nice : 1 - 0
  ven. 11/10 (15h) Nice - Lausanne : 0 - 0
   10e  ven. 18/10 (20h45) Nice - PSG
   11e  sam. 26/10 (20h) Strasbourg - Nice
  mer. 30/10 (18h45) Le Mans - Nice