143 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Bouquet final



Presse :

Bouquet final
Sport24, le 27/05/2007 à 00h11

Au terme d’une partie totalement débridée, typique d’une fin de saison, Nice et Le Mans se sont séparés sur un score de parité riche en buts (3-3).

Compte rendu du match
Après avoir assuré leur maintien face au PSG lors de la précédente journée (1-0), les Niçois entendaient bien finir en beauté une saison plus que chaotique tant sur, qu’en dehors du terrain, devant leur public. Un objectif partagé par des Manceaux, invaincus depuis trois matches et qui souhaitaient, eux, ne pas revivre le cauchemar du dernier exercice. Les Sarthois s’étaient alors inclinés sur le score astronomique de 8 buts à 1 lors de l’ultime levée à Lyon.

Le jeu pour Le MUC, le score pour le Gym
Dans ces conditions, il n’était donc pas étonnant de voir les visiteurs prendre le contrôle des opérations. Suite à un débordement tout en puissance sur le flanc droit, Grafite centrait en retrait, mais personne n’était là pour reprendre l’offrande (5e). Il fallait attendre le quart d’heure de jeu pour assister à la réaction niçoise, mais Bellion ne parvenait pas à tromper Roche à bout portant (15e). La maîtrise restait toutefois mancelle et Grafite inquiétait à nouveau l’arrière-garde azuréenne d’un tir croisé (26e). La partie, déjà très agréable à suivre, s’animait alors quand, après avoir récupéré un ballon mal dégagé par la défense, Balmont était déséquilibré dans la surface par Thomas, entraînant un penalty logique. Bellion transformait la sentence sans trembler et donnait l'avantage aux siens (1-0, 30e). Une ouverture du score quasiment contre le court du jeu, mais l’injustice n’allait pas tarder à être réparée.

Au terme d’une superbe action collective, Bangoura centrait pour Matsui, qui laissait intelligemment passer entre ses jambes pour Romaric qui, lancé, ajustait Létizi (1-1, 35e). On retrouvait ensuite le petit Japonais pour un coup-franc des 25 mètres, légèrement décalé sur la gauche de la surface, mais c'était directement dans les bras de Létizi (40e). Le MUC avait alors repris le dessus, mais allait de nouveau plier sur une erreur de défense. A la suite d’un superbe travail d'Ederson dans l'axe du terrain, Vahirua profitait d’un alignement hasardeux de Cerdan pour doubler la mise, à la limite du hors-jeu (2-1, 44e). La volée finale de Matsui à l'entrée de la surface de réparation n’y changeait rien (46e) et Nice regagnait les vestiaires avec un avantage pas franchement mérité au tableau d’affichage.

L’incroyable course poursuite
Au retour des vestiaires, on retrouvait les mêmes ingrédients, à savoir une domination mancelle et une concrétisation niçoise. Car en dépit d’une entame de second acte marquée par deux opportunités signées Bangoura (50e) et Matsui (51e), ce sont bien les Azuréens qui allaient aggraver la marque sur un exploit personnel. Bellion réalisait ainsi une chevauchée solitaire de toute beauté pour venir s’offrir un doublé (3-1, 53e). Loin d’être démobilisés, les Sarthois repartaient ensuite à l’attaque, mais Létizi se couchait bien sur un tir de Grafite (58e). Ce n’était toutefois que partie remise pour le MUC qui voyait ses efforts récompensés dans la foulée. Bien servi par l’inévitable Grafite, Bangoura trompait Létizi à bout portant (3-2, 60e). Déchaînés, les visiteurs étaient même tout près d’égaliser, mais Vahirua sauvait la baraque sur sa ligne suite à une tête de Louvion (62e). Mais le Tahitien ne faisait que retarder l’échéance et suite à un premier tir de Grafite, seulement freiné par Létizi, Matsui se jetait pour pousser le cuir au fond des filets (3-3, 64e). Nice n’y était alors plus du tout et Grafite manquait d’en profiter, mais son tir puissant était bien bloqué par Létizi (71e). Bien décidés à offrir un ultime succès à leur public, les Niçois dominaient la fin de match, mais ni Ederson (76e), ni Vahirua (78e), ne trouvaient le cadre (78e) et c’est sur un score que l’on aurait aimé voir plus souvent cette saison que les deux formations partaient en vacances.

Le jeu et les joueurs
Positionnés en 4-3-3, les hommes de Frédéric Antonetti auront eu toutes les cartes en main pour s’offrir un dernier succès avant la quille. En dépit d’un avantage de deux buts plutôt flatteur, ils n’ont pas réussi à s’imposer, croyant certainement avoir fait le plus dur trop tôt. Car Bellion était notamment passé par là, inscrivant un nouveau doublé cette saison. Ederson est, lui, l’auteur d’une très grosse performance. Le Brésilien a ainsi fait admirer toute sa technique, distillant un nombre incalculables de bons ballons et effectuant quelques gestes de grande classe. Un mot enfin sur Létizi, titulaire de dernière minute et qui aura soufflé le chaud et le froid, sauvant les siens à plusieurs reprises, mais se montrant aussi très fébrile sur l’égalisation mancelle.

Dans le camp adverse, Frédéric Hantz avait opté pour un 4-5-1 qui s’est progressivement transformé en 4-3-3, voire en 4-2-4 en fonction de l’évolution du score. Et si ses joueurs ont fait preuve de beaucoup de naïveté sur le plan défensif, ils auront eu le grand mérite de ne jamais lâcher. Grafite se sera ainsi beaucoup démené sur le front de l’attaque, se montrant décisif sur deux des trois buts manceaux. Matsui n’a pas été en reste non plus et a été récompensé en inscrivant le but de l’égalisation. Sale soirée en revanche pour Samassa, entré à la pause mais sorti en fin de match, et pour Thomas, qui n’aura lui passé qu’un peu plus d’une demi-heure sur le terrain.

Aurélien Billot
Sport24







- Retour -







Match Amical
ven. 11/10/2019 à 15h


Nice - Lausanne : 0-0





  10e journee de Ligue 1
ven. 18/10/2019 à 20h45



Pts J V N D Diff
 6.    Reims 14 9 4 2 3 +4
 7.    Montpellier 14 9 4 2 3 +2
 8.    Nice 13 9 4 1 4 -1
 9.    Marseille 13 9 3 4 2 -1
 10.    Rennes 12 9 3 3 3 +1



   7e  mar. 24/09 (21h) Monaco - Nice : 3 - 1
   8e  sam. 28/09 (20h) Nice - Lille : 1 - 1
   9e  sam. 05/10 (20h) Nantes - Nice : 1 - 0
  ven. 11/10 (15h) Nice - Lausanne : 0 - 0
   10e  ven. 18/10 (20h45) Nice - PSG
   11e  sam. 26/10 (20h) Strasbourg - Nice
  mer. 30/10 (18h45) Le Mans - Nice