123 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Van Buyten puissance 10



Presse :

Van Buyten puissance 10
Omlive.com, le 29/01/2003 à 18h52

Après chaque défaite une victoire, tel est le leitmotiv Phocéen cette année et une fois de plus il s’est confirmé face à des Aiglons asphyxiés pendant 90 minutes. L’OM s’impose de manière logique 2 à 0.

Peut être est ce parce que son papa était dans les tribunes, peut être aussi parce que l’envie était très forte ou tout simplement parce que c’est un grand joueur qui s’éveille au fil des matchs. Ce soir Daniel Van Buyten a montré que son talent en tant que défenseur n’était pas usurpé mais que son talent en tant que buteur ferait bien des envieux.

Avec une défense orpheline de ses deux latéraux, l’OM semblait fragile, Hemdani à gauche et Olembé à droite prenaient place en lieu et place de Perez et Dos Santos. Fernandao reprenait sa place derrière Chapuis et Sakho, et Johansen et que devaient animer l’entre jeu. Runje gardien du temple et la triplette Leboeuf, VB, Ecker dans l’axe.

D’entrée de jeu les Marseillais imposaient un pressing haut et entamaient un camping dans le camp Niçois. Bien aidé par le mistral Van Buyten tentait le tir de loin puis mettait la tête. Celestini suivait l’exemple ainsi que Chapuis mais la défense des aiglons n’est pas pour rien la meilleure du championnat. Gregorini toujours à son avantage gardait le nul et attendait la fin de l’orage dans une mi temps à sens unique. Mais il devait être écrit que Daniel, non content de placer une tête rageuse contre Paris allait récidiver. Dans les arrêts de jeu de la première période, l’OGCN concédait de nouveau un corner et Gregorini trompé soit pas la trajectoire du ballon de Celestini soit pas le mistral négociait mal son contrôle et, tel un Trezeguet à l’affût, Daniel emmenait du pied le ballon dans les buts. 1-0 mi temps Monsieur Garibian renvoyait les acteurs aux vestiaires.

La seconde période était à craindre, les Phocéens avec 120 minutes dans les jambes et des Niçois qui laissaient échapper la première place au général. Mais la bande à Leboeuf reprenait la rencontre comme elle l’avait laissé, sans accélérer le rythme mais sans reculer, c’est avec une certaine facilité relative que l’OM jouant haut et juste maîtrisait son sujet. Van Buyten a peut être un lointain lien de parenté avec Van Basten l’attaquant néerlandais car il était à deux doigts de doublé la mise. Meïté rentré à la place du buteur belge contrait lui d’entrée une bonne reprise de Diawara. Mais c’est finalement Sytchev qui d’une tête décroisée enfonçait définitivement le clou. Rentré 6 minutes plus tôt, le jeune Russe s’affirme de plus en plus comme le buteur « made in OM ». Bakayoko victime d’un tacle de Traoré récoltait d’un rouge suite à une altercation avec Cobos dans le temps additionnel. Lui, d’habitude si calme sur le terrain, traverse une période difficile, nul doute que les évènements en Côte d’Ivoire n’y sont pas étrangers.

En s’imposant logiquement, l’OM garde le bon cap, celui qui doit emmener vers une place dans les 5 premiers. Reste maintenant un match à bien négocier pour en terminer avec ce terrible mois de janvier. Mais comme le dit Fabio Celestini : jouer tout les 3 jours c’est bien, c’est un bon entraînement en vue de l’Europe...

Cookies
© Omlive.com






- Retour -







16e journee de Ligue 1
mer. 04/12/2019 à 19h


St-Etienne - Nice : 4-1

Résumé » Photos » Vidéo »



  17e journee de Ligue 1
sam. 07/12/2019 à 20h



Pts J V N D Diff
 12.    Brest 21 16 5 6 5 +2
 13.    Monaco 21 15 6 3 6 -2
 14.    Nice 20 16 6 2 8 -5
 15.    Strasbourg 18 16 5 3 8 -5
 16.    Dijon 16 16 4 4 8 -7



   13e  ven. 08/11 (20h45) Nice - Bordeaux : 1 - 1
   14e  sam. 23/11 (17h30) Lyon - Nice : 2 - 1
   15e  sam. 30/11 (20h) Nice - Angers : 3 - 1
   16e  mer. 04/12 (19h) St-Etienne - Nice : 4 - 1
   17e  sam. 07/12 (20h) Nice - Metz
   18e  sam. 14/12 (20h) Brest - Nice
   19e  sam. 21/12 (20h) Nice - Toulouse