113 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Nice n'avance plus



Presse :

Nice n'avance plus
Sport24, le 04/10/2008 à 21h35

Les Aiglons n’avancent plus depuis un mois en championnat et concèdent le nul face à la lanterne rouge, Sochaux (1-1). Birsa a répondu à Echouafni.

Compte Rendu du match
Après un bon mois d’août, les Niçois sont à la peine depuis. La défaite enregistrée à Lyon (3-2) les a marqués mentalement et ils ont du mal à refaire surface. La réception de la lanterne rouge était donc une occasion de relever la tête. Mais les hommes de Gillot sont au pied du mur depuis quelques semaines et pour s’extirper de la zone rouge, un bon résultat est primordial du côté du stade du Ray pour les Doubistes.

Trop d’imprécisions
De manière étonnante, les Sochaliens rentraient bien mieux dans la partie en posant pas mal de problèmes à l’arrière-garde niçoise. Se plaçant très haut sur le terrain, les visiteurs prenaient les choses en main et c’est le jeune Boudebouz qui allumait la première mèche mais Letizi veillait au grain (11e). Malgré une timide domination des Doubistes, les Niçois parvenaient à réagir en contre grâce à la vitesse de leurs attaquants. Grâce à une faute sur Mouloungui, Hellebuyck trouvait, sur coup-franc, la tête de Kanté qui fuyait le cadre de peu (27e). Cette occasion lançait les Aiglons, plus tranchants dans leurs offensives. Loïc Rémy s’échappait dans le dos de la défense et tentait une frappe à l’entrée de la surface mais Richert était à la parade (32e). Le portier sochalien était moins sollicité sur une tentative de Bamogo qu’il n’avait pas de mal à capter (41e). Ces tentatives ne faisaient pas oublier une bien terne première période où les deux formations multipliaient les imprécisions à l’approche de la surface adverse, même si Hellebuyck réveillait le stade du Ray juste avant la mi-temps avec une frappe puissante qui obligeait Richert à boxer des poings (45e).

Birsa, entrée gagnante
Au retour des vestiaires, les Aiglons prenaient les choses en main. Et sur une ouverture d’Echouafni dans le dos de la défense, Mouloungui effleurait à peine le ballon et devançait la sortie de Richert pour ouvrir le score (1-0, 51e). Le but était attribué au passeur dans la confusion la plus totale. Sochaux tentait de réagir mais les Lionceaux confirmaient leurs insuffisances du moment en se montrant bien approximatifs dans leur utilisation du ballon. Les locaux, quant à eux, géraient beaucoup mieux la rencontre et ne subissaient plus, grâce notamment à l’entrée de Modeste qui pesait sur la défense doubiste. Mais au fil des minutes, la fatigue faisait son apparition et les hommes de Gillot jetaient toutes leurs forces dans la bataille. Et suite à un ballon mal dégagé par la défense locale, Valter Birsa, fraîchement entré en jeu, décochait une frappe sèche qui surprenait totalement Letizi (1-1, 73e). Cette égalisation rééquilibrait les débats mais les deux équipes peinaient à se montrer dangereuses, leurs poussées étant beaucoup trop désordonnées. Le score en restait là après un raté incroyable de Modeste seul face à Richert (93e) et une parade décisive du portier sochalien sur un coup-franc plongeant de Hellebuyck (95e). Ce résultat n’arrange ni Nice, ni Sochaux. Les Aiglons continuent de faire du surplace tandis que les Doubistes se rassurent tout juste avec ce point mais restent lanterne rouge.

Le jeu et les joueurs
L’OGC Nice, disposé dans son 4-3-3, a livré une prestation bien terne. Manquant d’agressivité en première période, l’ouverture du score d’Echouafni a permis de retrouver de belles séquences, de manière temporaire cependant. La ligne offensive a manqué de punch et Rémy fut assez décevant. Au milieu, Hellebuyck a été précieux dans la distribution du jeu. La défense a été, par contre, assez fébrile et la charnière Kanté-Apam n’a pas semblé vraiment sereine.

Les Sochaliens ont quant à eux bien débuté la rencontre avant de baisser de pied après l’ouverture du score adverse. Les jeunes Martin et Boudebouz ont fait preuve de culot mais ont manqué de lucidité dans la dernière passe. En attaque, Erding n’a pas pu peser à lui seul sur la défense niçoise et fut bien contenu dans l’ensemble. Le capitaine Dalmat fut, quant à lui, assez intermittent. Enfin, Richert a rassuré une défense vacillante et délivré plusieurs parades décisives.

Teddy Vadeevaloo
Sport24







- Retour -







Match Amical
ven. 11/10/2019 à 15h


Nice - Lausanne : 0-0





  10e journee de Ligue 1
ven. 18/10/2019 à 20h45



Pts J V N D Diff
 6.    Reims 14 9 4 2 3 +4
 7.    Montpellier 14 9 4 2 3 +2
 8.    Nice 13 9 4 1 4 -1
 9.    Marseille 13 9 3 4 2 -1
 10.    Rennes 12 9 3 3 3 +1



   7e  mar. 24/09 (21h) Monaco - Nice : 3 - 1
   8e  sam. 28/09 (20h) Nice - Lille : 1 - 1
   9e  sam. 05/10 (20h) Nantes - Nice : 1 - 0
  ven. 11/10 (15h) Nice - Lausanne : 0 - 0
   10e  ven. 18/10 (20h45) Nice - PSG
   11e  sam. 26/10 (20h) Strasbourg - Nice
  mer. 30/10 (18h45) Le Mans - Nice