81 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Chaleur sur la Côte d'Azur



Presse :

Chaleur sur la Côte d'Azur
Football.fr, le 17/10/2008 à 00h51

Le derby de la Côte d'Azur est déjà lancé. Samedi soir, dans le cadre de la 9e journée de Ligue 1, l'AS Monaco reçoit l'OGC Nice dans un Stade Louis II qui sera bien évidemment rempli par les supporters des Aiglons. Le club de la Principauté a pourtant légèrement augmenté le tarif des places en tribunes visiteurs, ce que le président du Gym, Maurice Cohen, a fustigé. Entre présidents, entraîneurs et même joueurs, ce choc entre les deux villes distantes de 20km seulement s'annonce bouillant.

Victor Agali n'a pas marqué l'histoire de la Ligue 1 et végète d'ailleurs aujourd'hui en Grèce, à Xanthi (avec l'ancien Toulousain Nabil Taider). Repéré par l'OM en 96, l'attaquant nigérian restera le principal protagoniste d'un match épique du championnat français. A l'automne 2004, presque 4 ans jour pour jour, l'AS Monaco de Didier Deschamps, post-finale de la Ligue des Champions, menait largement face à l'OGC Nice avant de céder (4-3) devant notamment un hat-trick mémorable d'Agali. Cette victoire du rival niçois sur le Rocher symbolise la statistique démoralisante pour les supporters monégasques. Dans le fameux derby de la Côte-d'Azur, les Niçois n'ont jamais perdu à Louis-II depuis leur remontée, en 2002.

Le peuple contre le Prince

Comme de coutume, les supporters des Aiglons seront en abondance en Principauté, samedi soir, pour le compte de la 9e journée de Ligue 1. Cette saison, le prix des places en tribunes visiteurs a été réajusté. A la hausse, bien évidemment. Le passage de 8 à 12 euros ne freinera absolument pas les habitués du Stade du Ray mais la nouvelle tarification du Stade Louis-II n'a pas été appréciée par Maurice Cohen. "Par rapport à la conjoncture actuelle, c'est indécent. Les supporters font déjà beaucoup d'efforts", a rapidement critiqué le président du Gym, dans les colonnes de Nice-Matin, avant de préciser: "Cela va créer une tension qui n'était pas nécessaire pour ce derby. Et si le but était de limiter le nombre des Niçois, c'est raté. Les supporters vont venir en masse mais surtout ils risquent d'être énervés pas cette décision injuste. Je suis déçu par l'attitude du président monégasque".

A la tête de l'ASM depuis le printemps, Jérôme de Bontin s'est rapidement démarqué en prônant un développement axé sur des secteurs extra-sportifs, supposé donner des résultats sur le terrain. "J'en ai été à la fois étonné et attristé. Ces propos polémistes sont inutiles et déplacés, car ce que dit monsieur Cohen est inexact", répond l'homme d'affaires franco-américain sur le site du club, qui précise que le prix des places en tribune Populaire lors des grands matches est désormais fixé à 15 euros. L'ASM a donc fait une ristourne amicale à son rival. Le dernier mot revient à Maurice Cohen: "Je trouve cela indécent car nos supporters payaient d'habitude 8 euros, ils auraient peut-être pu payer 9 ou 10 euros mais là, passer de 8 à 15, puis à 12, soit une augmentation de 50%, je trouve cela déplacé !"

Et sur le terrain ?

Avec ce virage commandité par le Prince Albert II, le fossé entre les deux clubs de la French Riviera s'est agrandi. Au prix des résultats sportifs et financiers, l'AS Monaco a énormément perdu de son identité cet été, avec notamment le départ de dirigeants historiques tel que Jean-Luc Ettori, accueilli glacialement il y a quelques jours du côté de La Turbie. Ricardo et son collectif aux multiples nationalités alternent le bon et le mauvais depuis le début de saison, chutant même à la 13e place après sa dernière défaite à Saint-Etienne (2-0). Avec son éternel courage, l'OGCN expose d'avantage de promesses en Ligue 1. Dixièmes lors de cette trêve internationale, la faute à un nul concédé à domicile face à Sochaux (1-1), les Aiglons pourraient retrouver les places européennes en cas de succès ce samedi.

Outre la mésintelligence administrative, les joueurs s'en donnent à coeur joie dans la presse, ce que ne font par exemple jamais Marseillais et Parisiens avant un clasico de la Ligue 1. "J'espère que nous pourrons garder notre invincibilité le plus longtemps possible. C'est aussi une source de motivation pour le groupe", annonce le vétéran niçois, Olivier Echouafni, sur le site du Gym. Le capitaine adversaire, François Modesto, répond dans Nice-Matin: "On va jouer dans un stade plein avec beaucoup de Niçois mais cela ne nous dérange pas. Au contraire, on va le prendre comme une force. Inconsciemment, les deux équipes en veulent encore plus que d'habitude." De son côté, Frédéric Antonetti n'hésite pas à remettre de l'huile sur le feu, en expliquant que les Monégasques "avaient été très, très agressifs, à la limite de la méchanceté", avant d'espérer un "arbitrage équitable". De la polémique, donc, et ceci à tous les étages.

Jean-Sébastien GROND
Football.fr







- Retour -







10e journee de Ligue 1
ven. 18/10/2019 à 20h45


Nice - PSG : 1-4

Résumé » Photos » Vidéo »



  11e journee de Ligue 1
sam. 26/10/2019 à 20h



Pts J V N D Diff
 9.    Brest 14 10 3 5 2 -2
 10.    St-Etienne 14 10 4 2 4 -4
 11.    Nice 13 10 4 1 5 -4
 12.    Rennes 12 10 3 3 4 0
 13.    Amiens 12 10 3 3 4 -2



   8e  sam. 28/09 (20h) Nice - Lille : 1 - 1
   9e  sam. 05/10 (20h) Nantes - Nice : 1 - 0
  ven. 11/10 (15h) Nice - Lausanne : 0 - 0
   10e  ven. 18/10 (20h45) Nice - PSG : 1 - 4
   11e  sam. 26/10 (20h) Strasbourg - Nice
  mer. 30/10 (18h45) Le Mans - Nice
   12e  dim. 03/11 (17h) Nice - Reims