94 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Troyes n'a pas dit son dernier mot



Presse :

Troyes n'a pas dit son dernier mot
Football365, le 05/02/2003 à 23h30

En s’imposant de belle manière face à Nice, qui perd du terrain sur ses rivaux pour l’Europe, Troyes a créé la surprise de cette journée. Si la route est encore longue, cette victoire donne au club des raisons de croire encore au maintien.

La joie de Tony Heurtebis, décisif pour son retour dans les buts troyens, et de ses co-équipiers est plus que légitime au coup de sifflet final. Le coup de poker de Faruk Hadzibegic a porté ses fruits. En mettant en place un 4-3-3 jamais vu à l’ESTAC depuis le début de la saison, le technicien bosniaque a gagné son pari et sa première victoire depuis sa nomination à la tête de l’effectif troyen. Cette victoire redonne surtout espoir à toute une région. C’est aussi une victoire de prestige face à l’une des meilleures formations de L1, venue au Stade de l’Aube avec la ferme intention de gagner pour se mêler à la lutte pour l’Europe, voire pour le titre.

Niçois et Troyens ont démarré en trombes cette rencontre, sans round d’observation. Les Aiglons frappent les premiers par l’intermédiaire de Cherrad, qui obtient justement un penalty (2eme). Mais Heurtebis stoppe la frappe de Diawara. Sur le contre, les Troyens réussissent l’exploit d’ouvrir le score par Saïfi, à la réception d’une passe de Benachour (3eme). L’ESTAC conjure ainsi le mauvais sort et inscrit son premier but depuis cinq matchs. Les deux équipes vont alors poursuivre sur le même rythme. Si Nice met en place son jeu et tente de porter le danger devant un Heurtebis autoritaire, Troyes procède essentiellement par contres avec son trio d’attaque Saïfi-Goussé-Leroy. Troyens et Niçois déploient durant toute cette première mi-temps un jeu extrêmement fluide, profitant des espaces qui se créent entre les lignes au fil des minutes. Mais malgré leurs bonnes intentions, les deux formations font preuve de trop d’imprécisions et de maladresse, notamment dans la dernière passe, pour créer véritablement le danger et faire évoluer le score.

Le scénario de la seconde mi-temps est identique à celui de la première. Nice domine mais sans se montrer dangereux. Les Troyens, eux, laissent venir les Azuréens pour placer leurs contres. Les défenses se montrent toutefois de plus en plus solides et laissent peu d’espaces aux attaquants adverses. Linarès, sur une frappe dans la surface, a bien l’occasion d’aggraver le score pour Troyes mais Grégorini se couche bien (62eme). Nice, malgré les entrées de Mionnet et Ayeli, ne parvient toujours pas à prendre en défaut la défense des Aubois. Au contraire, Goussé (78eme et 88eme) et Leroy (82eme) ont eux l’occasion de faire le break pour Troyes. En vain. En remportant son premier succès depuis plus de deux mois, Troyes met fin à une série de six défaites de rang et continue d’entretenir le rêve de maintien.

Thomas CARLAT
Mercredi 05 février 2003
© Football365






- Retour -







17e journee de Ligue 1
sam. 07/12/2019 à 20h


Nice - Metz : 4-1





  18e journee de Ligue 1
sam. 14/12/2019 à 20h



Pts J V N D Diff
 9.    Monaco 24 16 7 3 6 +1
 10.    Angers 24 17 7 3 7 -3
 11.    Nice 23 17 7 2 8 -2
 12.    Nantes 23 16 7 2 7 -2
 13.    Reims 21 15 5 6 4 +3



   14e  sam. 23/11 (17h30) Lyon - Nice : 2 - 1
   15e  sam. 30/11 (20h) Nice - Angers : 3 - 1
   16e  mer. 04/12 (19h) St-Etienne - Nice : 4 - 1
   17e  sam. 07/12 (20h) Nice - Metz : 4 - 1
   18e  sam. 14/12 (20h) Brest - Nice
   19e  sam. 21/12 (20h) Nice - Toulouse
   20e  sam. 11/01 (20h) Angers - Nice



Ligue 1 :  Nice - Metz : 4 - 1