65 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > La belle semaine niçois



Presse :

La belle semaine niçois
Football365, le 17/01/2009 à 21h52

Après sa qualification pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue, Nice renoue avec la victoire en Ligue 1 après deux mois de disette. L'AJ Auxerre sombre un peu plus près de la zone rouge.

Dans les coulisses du Stade du Ray
- Frédéric Antonetti avait décidé de reconduire le onze de départ, vainqueur du Havre (1-0) en quart de finale de la Coupe de la Ligue. A une exception de près : le Gabonais Eric Mouloungui était titularisé sur le flanc gauche de l'attaque aux dépens d'Habib Bamogo.

- Jean Fernandez et Auxerre devaient toujours faire sans Jelen, Quercia et Popov. En difficultés en ce moment, Kalhenberg, Chafni et Niculae débutaient eux sur le banc. Victime d'une béquille, Rémy Riou prenait place sur le banc et laissait Olivier Sorin garder les cages de l'AJA.

- Le défenseur niçois Ismaël Gace vient d'être prêté au Club de Rodez Aveyron Football (National) jusqu'à la fin de la saison sans option d'achat.

- Jérémy Berthod, pour son deuxième match sous ses nouvelles couleurs, évoluait dans une position de milieu gauche.

- Foule d'anniversaires ces dernières et prochaines semaines à l'OGC Nice. Juste avant les vacances (le 18/12), Cyril Jeunechamp a eu 33 ans. Apam en a eu dix de moins quelque douze jours plus tard. Le 2 janvier, Loïc Rémy fêtait lui ses 22 ans. Quant à Emerse Faé, il aura 25 ans le samedi 24.

- Au rayon des transferts, l'AJ Auxerre sonderait actuellement l'AS Monaco au sujet d'Alexandre Licata. En sens inverse, Julien Quercia serait dans le viseur du Betis Séville.

- Le capitaine niçois Olivier Echouafni a reçu à la fin de l'échauffement son trophée de joueur du mois de novembre remis conjointement par l'UNFP, RTL et L'Equipe. Auteurs de quatre victoires en autant de matchs de Ligue 1, les coéquipiers de "Chouf", premier Niçois récompensé par le trophée, ont traversé novembre aussi brillamment que leur capitaine, auteur de deux buts.

- Le coup d'envoi fictif de la rencontre a été donné par Olivier Fugen. Né et formé à Nice, où il a effectué l'essentiel de sa carrière et soulevé notamment la Coupe de France 1997, le défenseur avait terminé sa carrière à Troyes avant de prendre la direction du Rocher, et par la même occasion des 18 ans DHR de l'AS Monaco.

Les faits du match
9eme minute
Le jeune Kitambala ne manque pas d'audace. Sur une longue ouverture de Coulibaly, il contrôle de la tête avant d'enchaîner une reprise accrobatique. Sa tentative est spectaculaire, mais hors-cadre.

15eme minute
Rool profite d'un bon décalage sur son flanc gauche pour ajuster son centre au point de penalty où Modeste prend le meilleur sur Grichting. L'attaquant de pointe niçois ne peut rabattre sa tête.

24eme minute
Sur une longue ouverture de Mignot, Kitambala, légèrement sur le côté gauche, défie Ospina, parfaitement sorti avant de trouver en retrait Lejeune, dont la frappe n'est pas cadrée.

32eme minute
Après un bon contrôle orienté de Rémy sur Mignot, ce dernier sert plein axe Modeste. Le jeune attaquant délivre une bonne frappe du gauche qui oblige Sorin à s'envoler et à détourner le ballon en corner.

34eme minute
Sur une longue ouverture à mi-hauteur de Rool, Grichting glisse et permet à Modeste de se présenter seul face à Sorin. Le jeune Niçois choisit la force et ne cadre pas sa tentative.

49eme minute (1-0)
Sur un corner d'Hellebuyck, l'AJ Auxerre n'arrive pas à se dégager. Loic Rémy adresse une bonne frappe du gauche depuis l'entrée de la surface. Sorin détourne le ballon dans les pieds de Mouloungui. Ce dernier prend son temps et centre en retrait pour ce même Rémy, qui place le cuir sous la barre de l'ancien Nancéien pour son septième but de la saison.

86eme minute
Sur un service d'Hellebuyck dans le dos de Grichting, Rémy, sur le côté gauche de la surface, se joue du Suisse d'une feinte de tir avant de placer une frappe du gauche qui se termine sur la barre de Sorin, battu.

91eme minute (2-0)
Faé décale sur le côté droit Diakité. Le latéral de l'OGCN prend tout son temps et sert à ras de terre Bamogo, seul aux 12 mètres. La reprise au premier poteau de l'ancien Marseillais fait mouche.

Jeu, joueurs et arbitre
Le jeu
Nice et Auxerre évoluent d'ordinaire avec un schéma tactique quasi similaire : le 4-3-3. Une organisation qui n'avait pas été une franche réussite ces derniers temps. En effet, les Aiglons n'avaient plus connu les joies de la victoire depuis le 22 novembre, et un succès à Saint-Etienne (0-1), alors que les Bourguignons restaient sur cinq défaites lors de leurs six dernières sorties en Ligue 1. Pour sortir de l'ornière, Jean Fernandez a pris le taureau par les cornes en instaurant une attaque à deux têtes (Lejeune et Kitambala), laissant surtout ses habituels cadres (Chafni, Kahlenberg et Niculae) sur le banc. Pour se rassurer, les visiteurs consolident les fondations et quadrillent parfaitement le terrain. Malgré une mainmise du ballon, les Aiglons ne parviennent pas à contourner le bloc bourguignon. Les partenaires de Narry taquinent progressivement leurs adversaires et se montrent les plus entreprenants par Oliech. L'OGCN se réveille à la demi-heure de jeu et se procure deux belles occasions par Modeste. En vain. Les Aiglons, certainement boostés à la mi-temps par Frédéric Antonetti, montrent leur véritable visage dès l'entame du second acte et trouvent la faille par Rémy, repositionné dans l'axe. Cette réalisation a le don de galvaniser les locaux. Les Auxerrois prennent eux un coup derrière la tête et subissent alors de plus en plus. Les Niçois gèrent leur avantage devant des Auxerrois timorés et incapables de réagir. Rémy n'est pas loin du doublé en fin de rencontre, mais c'est finalement Bamogo qui double la mise. Les Azuréens, qui renouent avec la victoire en Ligue 1, remontent provisoirement à la sixième place. L'AJA est au plus mal.

Les Niçois
OSPINA : Le gardien colombien trouve de plus de plus son rythme de croisière. Il a rempli sa mission avec brio, sortant à propos dans les pieds de Kitambala en première période. Le tournant du match.
DIAKITE : Le milieu de terrain malien, reconverti latéral droit, s'est surtout illustré par sa qualité de centres. Il est d'ailleurs à la dernière passe sur le deuxième but. Solide défensivement
APAM : Le solide et rugueux défenseur nigérian de l'OGCN n'a pas toujours été à la fête devant le remuant Kitambala, mais a tout de même fait le travail.
KANTE : L'ancien Strasbourgeois, héros de la qualification azuréenne pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue, est sur une bonne dynamique. A l'aise dans les airs, il a brillé par ses gestes défensifs.
ROOL : Particulièrement incisif offensivement, le latéral gauche des Aiglons a en revanche été beaucoup plus à la peine devant Hengbart et surtout Oliech. Les plus grosses occasions de l'AJA sont d'ailleurs venues de son côté.
FAE : Match de petite facture de l'ancien Nantais, pas dans un grand soir.
ECHOUAFNI : Le capitaine n'a plus ses jambes de 20 ans, et a eu du mal à enchaîner un deuxième match dans la semaine. Il a compensé par son placement et son expérience.
HELLEBUYCK : Le meilleur passeur de l'élite a orchestré le jeu de son équipe, mais on peut attendre un peu plus de lui.
REMY : Le feu follet niçois, hormis quelques fulgurances dans le premier acte, est sorti de sa boîte dès l'entame du second dans un rôle axial qui sied plus à ses qualités.
MODESTE : Le numéro 9 a eu les meilleures occasions de la première mi-temps. Pas en réussite. Remplacé à la mi-temps par BAMOGO, qui a apporté sa vivacité et son activité avant de marquer son sixième but de la saison.
MOULOUNGUI : Préféré à Bamogo, le Gabonais de naissance a longtemps été maladroit avant d'offrir le but à Rémy.

Les Auxerrois
SORIN : L'ancien gardien de l'ASNL retrouvait le rectange vert. Sobre et efficace dans ses interventions, il ne peut que repousser le ballon dans les pieds de Mouloungui sur le premier but.
HENGBART : Discret en première période, en difficulté face à Hellebuyck par la suite.
COULIBALY : Le natif de Bamako a imposé son physique aux attaquants adversaires. Bon sur l'homme, moins sur la relance.
GRICHTING : Le défenseur suisse a souffert devant la vivacité des attaquants niçois. Victime d'une glissade à la demi-heure de jeu qui aurait pu être préjudiciable.
MIGNOT : Du mal à bloquer Rémy et sa vitesse. Sait-il dans son guide du footballeur que le latéral moderne apporte un plus offensivement ? Pas certain.
OLIECH : Le Kényan a montré son meilleur visage. Très remuant, il a tenté sa chance à plusieurs reprises face à Ospina. Il a disparu de la circulation lors de la dernière demi-heure.
PEDRETTI : Ce n'est pas encore le grand Pedretti, mais c'était déjà mieux que contre Marseille.
NARRY : La seule satisfaction du début de saison auxerrois a été plus effacé qu'à l'habitude. Un gros travail de sape tout de même.
BERTHOD : Milieu gauche, l'ancien Monégasque a plutôt joué juste. Sans plus ni moins.
LEJEUNE : De retour de blessure, l'ailier gauche, dans un rôle plus axial, n'a pas eu grand chose à se mettre sous la dent.
KITAMBALA : Pour sa deuxième titularisation, l'attaquant d'origine congolaise a montré ses qualités : l'audace, la générosité et la vitesse. Il n'a pas été récompensé.

L'arbitre du match : M.Lannoy
L'arbitre international du Nord Pas de Calais a parfaitement maîtrisé les débats.

Arnaud DEMMERLE
Football365







- Retour -







28e journee de Ligue 1
sam. 07/03/2020 à 20h


Nice - Monaco : 2-1

Résumé » Photos » Vidéo »



Saison terminée, rendez-vous pour la saison 2020/2021



Pts J V N D Diff
 4.    Lille 49 28 15 4 9 +8
 5.    Reims 41 28 10 11 7 +5
 6.    Nice 41 28 11 8 9 +3
 7.    Lyon 40 28 11 7 10 +15
 8.    Montpellier 40 28 11 7 10 +1



   25e  sam. 15/02 (20h) Toulouse - Nice : 0 - 2
   26e  ven. 21/02 (19h) Nice - Brest : 2 - 2
   27e  dim. 01/03 (17h) Bordeaux - Nice : 1 - 1
   28e  sam. 07/03 (20h) Nice - Monaco : 2 - 1
   29e  dim. 15/03 (21h) PSG - Nice
   30e  sam. 21/03 (20h) Nice - Montpellier
   31e  dim. 05/04 (17h) Dijon - Nice



Actualité :  Les abonnés remboursés
Transferts :  Un mercato d'été actif
Actualité :  Nice 5e et européen ?
Actualité :  Nice en Europa League ?