117 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Renversants Aiglons !



Presse :

Renversants Aiglons !
Sport24, le 04/10/2009 à 10h39

Après moult rebondissements, Nice, pourtant mené de deux buts à l’heure de jeu, est venu à bout d’une accrocheuse formation valenciennoise en fin de match (3-2). Les Aiglons tiennent leur match référence !

Nice-Valenciennes 3-2
Nice : Ben Saada (67e), Echouafni (72e), Ducourtioux (76e, csc)
Valenciennes : Samassa (39e), Sanchez (49e)


Nice quitte momentanément la zone rouge ! En renversant de manière spectaculaire la tendance face à VA, les Niçois renouent avec le succès. Un succès qui les fuyait depuis la première journée. Désireux de se racheter face à leur public après une série de cinq matches sans la moindre victoire, les Aiglons prenaient la rencontre par le bon bout. Suite à un contre orchestré par Mounier, Faé, d’une frappe tendue repoussée par Ndy Assembé, allumait la première mèche de la partie (7e). Ducourtioux ne mettait pas de temps à répondre. A la réception d’une superbe action collective, le défenseur nordiste reconverti ailier, ne parvenait pas à tromper Ospina pourtant nez à nez (13e). A cet instant, Philippe Montanier ignorait qu’il venait d’assister à la seule action rondement menée de ses poulains. La suite était en effet une domination niçoise nette et sans bavure. Mais ni la frappe de Mounier (16e), ni la volée de Rémy (22e) faisaient mouche. A force de gâcher et de manquer de réalisme aux avant-postes, Nice s’exposait tout naturellement à une ouverture du score contre le cours du jeu. Chose arrivée à cinq minutes du terme. Sur une remise de la tête de Sanchez en pleine surface, Poté empêchait de la main le ballon d’arriver à destination. Samassa, fraîchement entré en jeu, transformait avec sang-froid le penalty (0-1, 40e).

De retour des vestiaires, les Nordistes profitaient de leur but coup de poignard avant la pause pour enfoncer le clou. Parti côté gauche, Ben Khalfallah déposait son vis-à-vis avant de servir en retrait Sanchez. Le Colombien faisait le break d’un super plat du pied (0-2, 49e). KO debout, Nice n’en revenait pas de l’insolente réussite valenciennoise. Voyant sa formation déjouer, Didier Ollé-Nicolle, plus que jamais sur la sellette en cas d'une énième contre-performance, tentait le tout pour le tout en faisant entrer un trident offensif composé de Bamogo, Mouloungui et Ben Saada. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le technicien azuréen a eu le nez creux. Seul au point de penalty, Ben Saada remettait les siens sur de bons rails en reprenant de volée une remise de la tête signée Bamogo (1-2, 67e). Quelques minutes plus tard, Ben Saada, sur coup-franc, déposait le cuir sur la tête victorieuse d’Echouafni (2-2, 72e). En l’espace de cinq minutes, les Niçois renversaient totalement la tendance et envoyaient VA dans le doute. Le calvaire nordiste prenait fin à un quart d’heure du terme. Encore et toujours à la baguette, Ben Saada voyait son coup-franc dévier dans son propre but par Ducourtioux (3-2, 76e). En une petite demi-heure, le lutin tunisien aura changé radicalement la donne pour le plus grand plaisir du Ray. Toute belle série a une fin, celle de VA s’est arrêtée on ne peut plus douloureusement !

Le joueur du match
Sans l’ombre d’un doute, Chaouki Ben Saada fut cet homme. Entré à l’heure de jeu pour tenter de sauver les meubles, le meneur de jeu tunisien aura fait mieux en illuminant les trente dernières minutes. Premier buteur de sa formation, l’ex-Bastiais fut aussi derrière les deux coup-franc qui ont amené les deux autres buts sudistes. Nul doute que sous l'impulsion de ce joueur de poche, Nice a de bonnes raisons d'espérer !

Tactique et coaching
La victoire niçoise est celle aussi de Didier Ollé-Nicolle. Souvent décrié, continuellement conspué, le remplaçant d'Antonetti tient là sa revanche. En faisant entrer trois joueurs à vocation offensive à 0-2, le technicien azuréen aura eu le mérite de tenter un terrible coup de poker. Coup de maître qui se sera révélé fort payant par la suite. De son côté, Philippe Montanier n’aura pas été aidé dans sa tâche par ses joueurs. Blessés en première mi-temps, Mater et Audel se faisaient remplacer par Ben Khalfallah et Samassa. Si le premier nommé fut passeur sur le second but, le Malien, outre son penalty transformé, aura manqué sa sortie.

On n’a pas aimé
Excellent durant une bonne heure, Rudy Buquet aura craqué vers la fin, tout comme VA. Une première fois en excluant sévèrement Renaud Cohade pour somme d’avertissements, avant de valider un but d’Echouafni légèrement entaché d’un hors-jeu.

Nizar Hanini
Sport24







- Retour -







28e journee de Ligue 1
sam. 07/03/2020 à 20h


Nice - Monaco : 2-1

Résumé » Photos » Vidéo »



Saison terminée, rendez-vous pour la saison 2020/2021



Pts J V N D Diff
 4.    Lille 49 28 15 4 9 +8
 5.    Reims 41 28 10 11 7 +5
 6.    Nice 41 28 11 8 9 +3
 7.    Lyon 40 28 11 7 10 +15
 8.    Montpellier 40 28 11 7 10 +1



   25e  sam. 15/02 (20h) Toulouse - Nice : 0 - 2
   26e  ven. 21/02 (19h) Nice - Brest : 2 - 2
   27e  dim. 01/03 (17h) Bordeaux - Nice : 1 - 1
   28e  sam. 07/03 (20h) Nice - Monaco : 2 - 1
   29e  dim. 15/03 (21h) PSG - Nice
   30e  sam. 21/03 (20h) Nice - Montpellier
   31e  dim. 05/04 (17h) Dijon - Nice



Actualité :  Les abonnés remboursés
Transferts :  Un mercato d'été actif
Actualité :  Nice 5e et européen ?
Actualité :  Nice en Europa League ?