144 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Lloris, ça rime avec Nice



Presse :

Lloris, ça rime avec Nice
L'Equipe, le 14/11/2010 à 09h57

Le gardien des Bleus et de l’OL retrouve son club formateur ce dimanche (21h) en clôture de la 13e journée de L1. Quatre ans et demi après ses débuts en pro, deux ans après sa première sélection internationale, il est toujours aussi aimé au Gym.

C’était en février 2006, au stade Louis-II de Monaco. Une demi-finale de Coupe de la Ligue entre les deux frères ennemis de la côte, l’ASM et l’OGC Nice. Dans les buts du Gym, un débutant de 19 ans, né à Nice, pur produit du centre de formation : Hugo Lloris. « Je ne vous explique pas le monde et l’ambiance qu’il y avait à Louis-II, se souvient l’entraîneur des gardiens de l’OGCN, Bruno Valencony. Il m’a fait un début d’échauffement catastrophique. Il était si fébrile qu’il n’attrapait pas un ballon. Je me posais des questions. On a arrêté l’échauffement, on a rigolé un peu. Au final, il nous a envoyés tout seul au Stade de France… » Nice l’emporte en effet (1-0) chez son voisin, mais butera sur Nancy en finale (2-1) malgré une nouvelle prestation de choix de son frêle et talentueux portier.
La carrière de Lloris est lancée. Deux mois plus tard, premier match en L1 et première victoire, au stade du Ray face à… Nancy (1-0). Le bachelier (bac S) fait rapidement impression. Valencony : « A ses débuts, il n’était pas impressionnant physiquement, limite fluet. Mais il avait des qualités de détente et d’anticipation hors normes. C’était un chat, il bondissait de partout. Il faisait déjà ses sorties kamikazes dans les pieds des attaquants. » Référence absolue en France, Fabien Barthez adoube ce petit nouveau qui a fréquenté toutes les sélections de jeunes. Ça tombe bien, le milieu du foot a vu comme une ressemblance. Frédéric Antonetti, qui a coaché Lloris au Gym entre 2006 et 2008 : « Ils sont tous les deux gauchers et ont le même style. Peut-être que Lloris est plus tonique, peut-être que Barthez a un meilleur jeu au pied. Après, on ne va pas entrer dans le jeu des comparaisons. Ce sont deux très bons gardiens. »

Valencony : « Un leader d’équipe sans faire de bruit »
A l’été 2008, après avoir réalisé des prouesses, l’ancien tennisman, « qui fait l’unanimité, aussi bien sportivement qu’humainement », note l’actuel entraîneur de l’OGCN Eric Roy, signe à Lyon pour 8,5 millions d’euros. « C’est la preuve qu’on peut être un bon garçon et réussir au plus haut niveau, poursuit le technicien. Les études, c’était important pour lui et pour sa famille. Il incarne des valeurs à mettre en avant par les temps qui courent. » Et surtout Lloris confirme après avoir traversé sans trop de casse la tempête sud-africaine. Titulaire dans les buts de l’équipe de France depuis près de deux ans (il compte déjà 18 sélections), le longiligne rempart (1m88, 78kg), succède à d’autres figures niçoises, les Baratelli et autre Letizi.
« C’est vrai qu’il y a une filière au Gym, constate l’entraîneur-adjoint, René Marsiglia. Ici, les gardiens s’éclatent plus qu’ailleurs. Il y a des exemples, une émulation. De bons éducateurs aussi. Hugo est encore très jeune (24 ans le mois prochain, ndlr), sa marge de progression est impressionnante. Son envergure doit lui permettre de gravir les sommets et de finir dans les plus grands clubs du monde. Il le mérite, à tous les niveaux. » Valencony a une jolie formule pour résumer la personnalité de son ancien élève. « C’est un leader d’équipe sans faire de bruit. » Sauf dans les cœurs niçois, manifestement…






- Retour -







25e journee de Ligue 1
sam. 15/02/2020 à 20h


Toulouse - Nice : 0-2

Résumé » Vidéo »



  26e journee de Ligue 1
ven. 21/02/2020 à 19h



Pts J V N D Diff
 7.    Strasbourg 37 25 11 4 10 +3
 8.    Reims 36 25 9 9 7 +4
 9.    Nice 36 25 10 6 9 +2
 10.    Bordeaux 35 25 9 8 8 +7
 11.    Lyon 34 25 9 7 9 +12



   22e  dim. 02/02 (15h) Nice - Lyon : 2 - 1
   23e  mer. 05/02 (19h) Reims - Nice : 1 - 1
   24e  sam. 08/02 (20h) Nice - Nimes : 1 - 3
   25e  sam. 15/02 (20h) Toulouse - Nice : 0 - 2
   26e  ven. 21/02 (19h) Nice - Brest
   27e  dim. 01/03 (17h) Bordeaux - Nice
   28e  sam. 07/03 (20h) Nice - Monaco



Presse :  Nîmes enchaine